Lycée Doisneau, Vaulx-en-Velin François Hollande vient fêter les 40 ans de la politique de la ville. Les personnels et lycéens réclament, eux, les moyens d’une vraie éducation prioritaire !

mardi 21 mars 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Source : le réseau « On vaulx mieux »

Lycée Doisneau : la grève est finie, la lutte continue !

Une délégation composée de personnels enseignant(e)s et vie scolaire, de parents et d’élèves du lycée a été reçue dans la matinée à la Préfecture par deux conseillers du gouvernement et l’inspecteur d’académie adjoint, ce mardi 21 mars. Cette audience a permis d’insister sur la nécessité de débloquer des moyens provisoires pour la vie scolaire, et sur l’importance d’abonder encore la dotation horaire globale, au-delà des moyens alloués la veille en audience au Rectorat – qui ne permettent pas d’envisager sereinement la rentrée prochaine. Si, dans l’après-midi, les personnels ont décidé d’arrêter leur mouvement de grève, ils suivront jusqu’à la fin de l’année scolaire l’évolution du dossier, avec la plus grande vigilance. De nouvelles mobilisations
Merci beaucoup à tous les collègues qui ont pris sur leur temps de pause de midi pour passer nous voir au rassemblement. Merci aussi aux territoriaux de vaulx qui sont venus apporter leur soutien.
Fin de l’épisode, on aura sans doute l’occasion de se retrouver sur la question de l’éducation prioritaire.


MERCI pour cette belle lutte unie des enseignants et des lycéens du lycée Doisneau de Vaulx-en-Velin…la lutte a payé, la lutte payera encore.

"On vaulx mieux que ça"


Source : réseau "On vaulx mieux"

Lycée Doisneau, Vaulx-en-Velin

François Hollande vient fêter les 40 ans de la politique de la ville. Les personnels et lycéens réclament, eux, les moyens d’une vraie éducation prioritaire !

Le lycée Robert Doisneau est un de ces lycées qui ont vu les conditions d’’apprentissage des élèves et les conditions de travail des personnels se dégrader rapidement ces 4 dernières années.

Les personnels seront massivement en grève ce mardi 21 mars pour rappeler à la ministre ses engagements sur la question de l’éducation prioritaire, et au président de la république les siens quant à la jeunesse – une des priorités de son quinquennat. Une délégation sera reçue en audience à la préfecture demain par un conseiller de l’Elysée, à 11h30.

JPEG - 28.9 ko

(photo site des lycéens)

Un rassemblement est prévu à 12h

devant le lycée. Il sera certainement précédé d’une marche revendicative, à 11h.

Les lycées sont les grands oubliés de la refonte de l’éducation prioritaire de 2015. Depuis des mois, le mouvement « Touche pas à ma ZEP » milite pour que Mme Vallaud-Belkacem les intègre à la liste des établissements qui, du fait de leur sociologie particulière, doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Après avoir alerté leur hiérarchie et usé de toutes les voies de recours, les personnels du lycée R. Doisneau avaient décidé de rallier ce mouvement, avant d’engager un mouvement de grève massivement suivi, fin janvier. Aux côtés des lycéens et des parents d’élèves, ils revendiquent aujourd’hui un vrai statut d’éducation prioritaire, qui garantisse de façon pérenne les moyens nécessaires à l’accomplissement de leurs missions auprès des élèves.

Après 5 nouveaux jours de grève, le Rectorat a enfin commencé à entendre certaines de leurs revendications – reconnues légitimes lors de l’audience du 16 mars dernier : afin de limiter la hausse des effectifs globaux, 30 élèves de Seconde seront réaffectés dans un autre établissement, le poste d’assistant social sera revu à la hausse (3 jours de présence au lieu de 2), et 9 heures-poste seront ajoutées à la DHG.

Ces avancées restent cependant bien modestes au regard des moyens qui sont nécessaires pour garantir un cadre d’apprentissage satisfaisant, et beaucoup sont renvoyées à des échéances ultérieures, incertaines. Le volume de la DHG reste insuffisant pour maintenir plusieurs dispositifsessentiels (demi-groupes, heures de tutorat consacrées à l’orientation des élèves…), l’insuffisance du personnel de vie scolaire n’est pas comblée.

Nous avons certes obtenu la promesse que nous serions écoutés… mais à la veille de la venue du président de la république et de la ministre de l’éducation nationale.

Ce mardi 21 mars marquera une étape forte dans la mobilisation qui a conduit à ces premières avancées. Elle doit permettre d’obtenir davantage de garanties, pour la rentrée prochaine et pour l’avenir de notre établissement. Sa construction fut une étape majeure dans l’affirmation des ambitions pour Vaulx-en-Velin et la réussite des jeunes vaudais. Nous demandons que ces ambitions soient maintenues, et ne soient pas sacrifiées pour des raisons budgétaires. Aussi, nous marquerons notre détermination ce mardi 21 mars en étant massivement en grève, pour réaffirmer notre attachement à l’éducation prioritaire.

JPEG - 13 ko

Les personnels continuent de revendiquer :
1. L’octroi d’heures poste afin de :
* Garantir le seuil de 30 élèves par classe en Seconde, et dans certaines filières techniques (STI2D), sans avoir à supprimer des dispositifs essentiels à l’apprentissage et à l’orientation des élèves (dédoublements et demi-groupes, tutorat…).

* Garantir une limitation des effectifs en Première et en Terminale, déjà très chargées (plusieurs cours à 35 élèves).

2. L’affectation à titre dérogatoire de 3 postes d’Assistants d’Education et d’un demi-poste de C.P.E., en raison de l’augmentation des effectifs qu’a connu le lycée ces 4 dernières années ;


A lire également
Un rassemblement est prévu à 12h sur le parvis de la mairie, voir ci-dessous. Le lycée sera massivement en grève mardi prochain...
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2607


site des lycéens
https://www.facebook.com/LyceeRobertDoisneauVaulxEnVellin/?ref=notif¬if_t=fbpage_fan_invite¬if_id=1489745778059063


Commentaires