Hongrie Vendredi 14 janvier : des milliers de manifestants pour la liberté de la presse.

dimanche 16 janvier 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 6%

Nous mettons en ligne un article de radio RFI

Hongrie : les opposants à la loi sur les médias ne désarment pas

Entre 10.000 et 15.000 personnes ont manifesté à Budapest vendredi 14 janvier 2011 au soir, contre la loi sur les médias adoptée le 21 décembre par la droite hongroise. C’est la première manifestation de cette ampleur organisée, non pas par des partis politiques, mais par des internautes sur Facebook… Des manifestations de solidarité se sont déroulées au même moment à Vienne et à Berlin.

Avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère

Depuis quelques semaines, plus de 70.000 internautes se connectent sur Facebook pour protester contre la loi. Une dizaine de milliers se sont retrouvés vendredi 14 janvier 2011 au soir sur la place du Parlement. A la tribune, l’actrice Dorka Gryllus a lu une déclaration en sept points, dans laquelle les manifestants demandent au gouvernement de modifier la loi sur les médias.

Eszter Babarczy est professeur à l’université, elle est l’une des organisatrices de la manifestation, elle explique pourquoi la loi pose problème : « C’est une recette pour créer une machine à propagande ! Ils ont mis en place un organisme de censure ! Je ne pense pas qu’ils vont l’utiliser pendant la présidence européenne, mais la presse a déjà peur, et ça se voit. Plusieurs médias étrangers ont annoncé notre manifestation… mais il n’y a pas un mot dans les médias hongrois. Rien de rien ! »

La foule a repris en chœur un air célèbre de la période communiste, la Rose jaune, une chanson de Janos Brody qui raconte que le peuple ne croit pas aux mensonges de ses dirigeants. Un clin d’œil à Viktor Orban, le Premier ministre hongrois : quand il était un jeune dissident, il a lui aussi fredonné cet air là. Aujourd’hui, les Hongrois le chantent contre lui.

RFI


Commentaire de notre correspondant à Budapest

… János Bródy, chanteur emblématique de l’opposition démocratique a chanté (avec la foule) deux chansons écrites, il y a plusieurs décennies contre le pouvoir
Les revendications ont été clouées symboliquement sur la porte du Parlement (comme l’a fait Luther). J’étais ravi de voir autant de jeunes enthousiasmés pour la bonne cause. J’ai reconnu l’ambiance de France. Enfin !

Quelques photos
http://hirszerzo.hu/reflektor/20110114_tuntetes_a_sajtoszabadsagert

János Bródy


Commentaires

Agenda

 

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois