Roger Pestourie vient de mourir...chargé par Jean Moulin d’unifier les mouvements de jeunesse de la Résistance dans notre région.Roger Pestourie est l’un des fondateurs de la Sécurité Sociale dans le Rhône.

lundi 17 janvier 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 15%

Roger Pestourie

vient de mourir, militant des jeunesses socialistes puis des jeunesses communistes et du PCF, il entre en résistance dès les premiers jours de l’occupation…il est chargé par Jean Moulin d’unifier les mouvements de jeunesse de la Résistance dans notre région.

Roger Pestourie est l’un des fondateurs de la Sécurité Sociale dans le Rhône. Invité à la soirée de solidarité du mouvement sociale du 29 novembre à Vaulx-en-Velin, Roger Pestourie très malade, ne pouvant pas venir, il avait adressé son salut fraternel à cette soirée. Il était un grand défenseur de l’art, peinture… et poésie. C’est une grande perte pour notre site, notre collectif, le mouvement social et de la Résistance.

Radio Canut a réalisé plusieurs émissions sur sa vie …Plusieurs documentaires filmés on été également réalisé.


Nicole Pestourie, sa fille et Suzanne, Daniel Pestourie, son fils, Danielle Griot, sa belle-fille, Justine, Baptiste et Tristan, ses petits-enfants, amis et alliés
ont la tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur Roger PESTOURIE
ancien résistant ancien adjoint au maire militant politique amateur d’art à l’âge de 90 ans. Recueillement à la chapelle du parc communautaire de Bron le vendredi 21 janvier 2011 à quatorze heures. Un hommage sera rendu au cimetière communal de Bron le vendredi 21 janvier 2011 à quinze heures, suivi de l’inhumation dans l’intimité.


Association APA
Décès de notre Président et ami Roger Pestourie

Notre président de l’association pour la promotion de l’art vient de nous quitter et nous nous trouvons comme des orphelins, nos réunions chez lui où nous étions heureux de nous retrouver, c’était chaque fois la fête où il nous parlait d’art, de peintures, avec amour et érudition.

Notre paysan du lot nous racontait un petit bout de sa vie où il nous entraînait dans son pays de Gignac, de sa grand-mère qui cuisinait les pommes de terre à la Bourdette, sa forêt de chênes truffiers. Ses amours de jeunesse, l’amour de sa femme, ses séjours parisiens, les lettres de ses correspondantes pendant la guerre, son émotion lors de l’assassinat de ses copains résistants place Bellecour. Tout ça on ne l’entendra plus, seul nous restera le souvenir que nous garderons dans un coin de notre cœur.

Nous venons de perdre un grand homme, un grand humaniste, amoureux de la vie et des femmes. Il était aussi un mécène qui tout au long de sa vie a tout fait pour que la culture et l’art deviennent une image importante pour sa ville de Bron.

Lorsqu’il a créé l’association pour la promotion de l’art avec Denise Dumont, il a ouvert aux artistes débutants une possibilité de se faire connaître. Lors des expositions, il savait donner des avis tel un critique d’art, mais toujours avec gentillesse et générosité.

Il a montré sa collection personnelle de peintures lors de nombreuses expositions à la mairie de Bron, de grands peintres lyonnais tels que Truphémus, Manillier, Puvis de Chavanne,et beaucoup d’autres.

Il a fait don à sa ville de 40 œuvres qui devraient orner prochainement les murs de notre salle à la maison des arts.

L’APA a été pour lui une deuxième famille et la maison des arts fut l’aboutissement de son œuvre. Cette maison des arts, il souhaitait qu’elle devienne un haut lieu de recherche sur la peinture lyonnaise.

Tous ses livres et documents pourront servir à ce travail, nous nous engageons à faire aboutir ce projet qui lui tenait tant à cœur, et nous espérons que cette maison des arts porte un jour son nom.

Sa porte était toujours ouverte et il recevait toutes les personnes qui souhaitaient le rencontrer, sans distinction religieuse, politique ou raciale. Roger tu vas nous manquer, mais ton association va perdurer afin que ton souvenir et ton nom restent à jamais gravés en notre mémoire et à la ville de Bron.

André Chavanne

Visitez ce magnifique site de cette association, une des facettes de Roger Pestourie http://a.p.a.over-blog.com/article-a-p-a-association-pour-la-promotion-de-l-art-a-bron-41835176.html


Gignac. Résistant, Roger Pestourie nous a quittés


Né à Gignac en 1920, grand résistant à Gignac puis dans la région lyonnaise, condamné à cinq ans de travaux forcés en 1943 par contumace par le tribunal d’Agen, condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Lyon, Roger Pestourie a travaillé étroitement avec Jean Moulin qui l’avait chargé d’unifier les mouvements de jeunesse de la Résistance dans le Sud-est. Le 21 juin 1943 il avait rendez-vous avec Jean Moulin lorsque celui-ci a été arrêté par la Gestapo. Élu de Bron pendant 42 ans, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, cet érudit autodidacte a été un militant fidèle à ses idées. Responsable départemental du Secours Populaire, il a été l’un des fondateurs de la Sécurité Sociale dans le département du Rhône et un défenseur du Conseil national de la Résistance. Il a mené un travail de mémoire essentiel avec le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation. Ses livres, une vidéo et une copie sur CD des émissions de radio sont déposés à la bibliothèque où il aimait venir se ressourcer dans sa maison de Sireyjols.
Passionné d’art et de peinture, il était critique d’art et collectionneur de tableaux de l’école de Lyon. C’est une personnalité d’exception s’est éteint brusquement à Bron, chez lui. Lors de son inhumation au cimetière de Bron vendredi 21 janvier en présence d’une foule considérable, un vibrant hommage lui a été rendu par ses amis de la Résistance, les militants du Parti Communiste, les amateurs d’art, et par Annie Guillemot, maire de Bron. C’est sur des chansons de Jean Ferrat et Aragon que ce Gignacois s’en est allé.



Appel du Conseil National de la Résistance
envoyé par lesenfantsdedonquichotte. - L’info internationale vidéo.


Réactions :

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre le décès de

Roger Pestourie, Président d’honneur de l’AFMD du Rhône

.
Roger Petourie fut un resistant de la première heure, d’abord en Limousin puis dans la région lyonnaise.
C’est une grande figure de la Résistance qui disparaît.
Président des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation du Rhône.
Roland Beaulaygue

Le Progrès, page de Bron.
Roger Pestourie, un homme militant et humaniste, s’est éteint hier
Erudit, engagé, humble, passionné, fidèle… les qualificatifs ne manquent pas pour décrire Roger Pestourie, qui est décédé ce lundi matin à son domicile dans le centre de Bron. Il venait d’avoir 90 ans...

RADIO CANUT

hommage à ROGER PESTOURIE

Roger PESTOURIE est décédé ce jour le lundi 17 janvier 2011 RADIO CANUT avec qui il a mené une longue aventure radiophonique tient à lui rendre hommage au moment de sa disparition et vous propose de l’entendre si vus le souhaitez cette nuit du 17 au 18 janvier de 24 heures à 8 heures par la rediffusion de la première série d ’émissions ralisées avec lui pour notre radio

Les communistes de Vénissieux
Décès de Roger Pestourie
lundi 17 janvier

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès subit de notre camarade et ami, Roger Pestourie, ancien résistant, co-fondateur des forces unies des jeunesses patriotiques, ancien dirigeant de la jeunesse communiste et ancien adjoint à Bron.

Roger avait été de ceux qui ont construit en pratique la sécurité sociale à la sortie de la guerre. Il organisait la collecte des cotisations dans des conditions que tous ceux qui l’ont entendu le raconter découvrait comme une leçon politique de première importance...

Fédération du Rhône du PCF.

Communiqué de presse de Danielle Lebail

Roger Pestourie nous a quittés

Lundi 17 janvier 2011

Roger Pestourie nous a quittés, les communistes sont en deuil. Roger fait partie de ces personnes qui vous rendent fière de partager avec eux les mêmes opinions politiques, les mêmes valeurs humaines.

Comme il l’a écrit dans son livre « du Quercy à la Guille », le parcours de Roger Pestourie s’identifie à la Résistance à l’occupant nazi et à ses valets de Vichy. Jeune communiste, il fut un des plus importants responsables de la JC clandestine pour la zone sud et fut à l’origine de la création du Front uni de la jeunesse patriotique. Jusqu’à son dernier souffle Roger Pestourie resta fidèle à son parti pris de jeunesse du côté des opprimés, contre les injustices au sein du Parti communiste français.

Roger fut aussi un homme épris de culture qui savait faire partager sa passion et son goût pour les arts.

Ses obsèques auront lieu vendredi 21 janvier à 14 heures, au funérarium de Bron, puis à 15 heures 30 au cimetière de Bron.


Jean-Jack Queyranne salue la mémoire de Roger Pestourie.

Radio Pluriel

Disparition de Roger Pestourie
Déclaration de Mme Annie Guillemot, Maire de Bron, Conseillère générale
mardi 18 janvier 2011 par Patrice Berger

Roger Pestourie est mort. Il était un homme qui honore l’humanité. Nous publions la déclaration d’ Annie Guillemot, Maire de la ville de Bron, ville dans laquelle il avait été durablement engagé au service de tous. Radio Pluriel s’associe à l’hommage qui est rendu à Roger Pestourie et présente les condoléances de ses membres à sa famille.

Disparition de Roger Pestourie

Déclaration de Mme Annie Guillemot, Maire de Bron, Conseillère générale
« C’est avec une immense tristesse et une profonde émotion que nous avons appris ce matin le décès de Roger PESTOURIE. Je tiens à saluer sa mémoire. Homme engagé, homme politique, homme militant, Roger était aussi l’homme de l’intelligence du coeur, de la droiture, de la franchise.
Ancien résistant, recherché par la police de Vichy, engagé en politique dès le plus jeune âge au Parti Communiste, Roger PESTOURIE fut aussi Conseiller Municipal puis Adjoint de notre commune, toujours animé du souci de l’intérêt général et du bien commun, comme il le fut, à titre professionnel en tant que Directeur de la Sécurité sociale de Bron.
Homme de culture et d’histoire, amateur de peinture éclairé, grand amoureux de la beauté du monde, il devint notamment, après son retrait de la vie municipale, le Président de l’Association pour la promotion de l’Art. Son implication dans l’histoire tant locale que nationale l’avait amené à écrire plusieurs ouvrages dont la qualité a été saluée.
Chacun à Bron le connaissait, l’aimait et le respectait. Sa porte était toujours ouverte, et il accueillait chacun avec cordialité, son bel accent du Lot enveloppant tous ses visiteurs de la même hospitalité.
A sa famille, ses enfants et petits-enfants, j’ai présenté mes condoléances, au nom du Conseil municipal et de tous les Brondillants ».


Michèle Picard, maire de Vénissieux. Roger Pestourie, une personnalité rare, un militant de tous les instants

Le 18 janvier 2011
Roger Pestourie vient de nous quitter. Nous perdons un camarade, un compagnon de route précieux pour tous ceux qui ont eu l’occasion de le côtoyer. Je garderai de lui l’image d’un humaniste engagé qui savait faire partager ses passions, ses convictions, ses combats et les transmettre avec une grande générosité et une profonde intelligence. Roger Pestourie était un référent pour beaucoup de jeunes militants tels que moi, une source de connaissances et de valeurs proposées au gré des rencontres avec beaucoup de respect et de pédagogie.
Militant et résistant, il a participé activement à l’histoire de notre pays en rejoignant la clandestinité et la Résistance à la demande de son parti, le Parti communiste Français, aux côtés de Jean Moulin. Il s’est aussi attaché à faire vivre ces pages de l’histoire au présent pour les générations futures. Il a mené un travail de mémoire essentiel au sein de son association les Amis de l’Histoire en partenariat avec le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation.
Fidèle à ses convictions, il s’est impliqué de nombreuses années dans la vie publique locale de sa commune, Bron, comme conseiller puis adjoint communiste, mais aussi dans la vie associative et plus particulièrement le Secours populaire en tant que responsable départemental. Membre fondateur de la Sécurité sociale dans le département avec Henri Forêt, responsable départemental de la CGT, il était un fervent défenseur des valeurs et des idéaux portés par le Conseil national de la Résistance.
La passion aura guidé chacun de ses engagements, de ses combats, de ses coups de cœur. Nous avions en commun celle de la peinture et de l’art. Là-aussi, son impressionnante collection d’œuvres de l’Ecole lyonnaise témoigne de ce regard attentif et sincère qu’il pouvait poser sur l’autre.
Si je devais esquisser le portrait de Roger, mon pinceau déposerait sur la toile les couleurs de son authenticité, de sa fidélité, sa persévérance inébranlable, son énergie débordante, son sens aigu de l’intérêt général, sa générosité et son engagement continu au service de l’humain.
Je tiens à m’associer à la douleur de ses enfants, de ses petits enfants et de ses proches. Nous perdons une personnalité rare, un militant de tous les instants. Il va nous manquer.
----

La disparition de Roger Pestourie Lyon people people

Par Alain Vollerin

Le monde culturel durement éprouvé. Venu du Sud-ouest, Roger Pestourie était depuis plusieurs décennies une figure admirable de l’univers brondillan. S’il fut adjoint au maire, impliqué dans de nombreuses associations, il constitua avec son épouse une remarquable collection.

Le maire Annie Guillemot l’avait honoré l’an dernier d’une exposition des 40 œuvres dont il fit don à la collectivité. Roger Pestourie laisse le souvenir d’une haute stature, d’un sémaphore incontesté qui désigna souvent le chemin à suivre au long de son existence : pendant la Résistance, tout au long de son action politique, auprès d’Elisabeth et de Jean-Jack Queyranne et enfin pour l’action culturelle de la commune avec les membres de l’APA. Roger Pestourie fut un fervent communiste, cela ne l’empêchait pas de respecter toutes les opinions. Dans sa collection d’artistes lyonnais figuraient Pierre Puvis-de-Chavanne, Auguste Ravier, Léon Garraud, Pierre Combet-Descombes, Jean Couty, Jean-Albert Carlotti, Pierre Pelloux, Myriam Bros, Jacques Truphémus, etc... Roger Pestourie avait rassemblé avec jubilation une série d’ouvrages à valeur encyclopédique dont il souhaitait voir les jeunes générations bénéficier. Nous présentons à ses enfants ainsi qu’à ses nombreux amis, nos très sincères condoléances.


Commentaires

Logo de Régine, la benjamine de Villeubanne.
mercredi 26 janvier 2011 à 23h52 - par  Régine, la benjamine de Villeubanne.

Je n’ai pas de mots assez forts pour dire ma peine et ma tristesse devant cette terrible réalité. Pour moi "Maurice " était un guide moral depuis 1943, date à laquelle je suis devenue son agent de liaison.C’est plus qu’un ami que je perds, mais un frére de combat qu’il me sera impossible d’oublier.

Logo de Falcoz Martine (née Boissy)
mardi 18 janvier 2011 à 13h55 - par  Falcoz Martine (née Boissy)

Une vie exemplaire ; un modèle d"homme" engagé et courageux disparaît . Je souhaite que ses récits et ses actes restent dans l’histoire de la région lyonnaise sa région d’adoption .

Toute ma sympathie et ma compassion à ses proches et à ses amis politiques .

Martine Falcoz-Boissy

Agenda

 

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois