Samedi 1 octobre 50 000 personnes ont manifesté à Budapest contre la politique d’austérité du gouvernement conservateur de Viktor Orban (politique proche du FN)

samedi 1er octobre 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 20%

Réaction de notre correspondant à Budapest à ces deux articles.
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article1819



Source : RTBF. Info.BE

Quelque 50 000 personnes ont manifesté samedi à Budapest contre la politique d’austérité du gouvernement conservateur de Viktor Orban, selon des sources syndicales.

La manifestation, qui s’est déroulée devant le parlement à l’appel des syndicats et de plusieurs ONG, entrait dans le cadre d’un mouvement de protestation, entamé jeudi, contre les mesures d’austérité et une réforme du droit du travail envisagées par le gouvernement conservateur de M. Orban.

L’ancien Premier ministre socialiste Ferenc Gyucsany, qui avait été contraint de démissionner en 2009, a participé à la manifestation ainsi que plusieurs leaders de l’opposition.

Le gouvernement a notamment décidé de réduire les primes de départ des salariés de la fonction publique et de limiter les possibilités de retraites anticipées, sans consultation préalable avec les syndicats.
Ces mesures font partie d’un paquet d’économies plus large qui doit permettre au pays de tenir ses objectifs de réduction du déficit cette année et en 2012, alors que la croissance économique s’annonce plus faible que prévue.

Le mouvement de protestation devrait se poursuivre lundi 3 octobre, les syndicats prévoyant des actions de ralentissement de la circulation à plusieurs endroits du pays.

Il avait démarré jeudi avec un vaste sit-in sur le pont principal enjambant le Danube à Budapest.


Source Le nouvel Observateur

Rassemblement anti-austérité en Hongrie

BUDAPEST (Reuters) - Des syndicats et d’autres organisations ont déclenché jeudi en Hongrie des manifestations contre les mesures d’austérité du gouvernement, en exigeant l’abandon de décisions à effet rétroactif et une meilleure protection des nouveaux retraités.

Quelque 800 manifestants ont donné le départ d’une série de rassemblements placés sous le signe du "D-Day" (Jour J, allusion au débarquement des Alliés en Normandie en juin 1944)pour protester contre le gouvernement de centre droit de Viktor Orban.

Le cabinet hongrois, qui a pris cette année des mesures visant à réduire les pensions des nouveaux retraités, cherche également à limiter les droits des employés.

Le gouvernement dispose de la majorité des deux tiers au Parlement, ce qui lui permet de modifier toute loi à volonté. Les mesures adoptées s’inscrivent dans une politique destinée à maintenir l’an prochain le déficit budgétaire au-dessous du plafond européen de 3% du PIB et à réduire la dette publique.

"Le D-Day (de 1944) a mis fin à un système dictatorial et c’est aussi ce à quoi nous nous préparons", a affirmé au rassemblement Peter Konya, dirigeant du syndicat des forces armées qui représente les militaires et divers personnels sans uniforme.

"En 2012, la nouvelle Constitution entrera en vigueur et (le gouvernement) peut entamer nos droits fondamentaux à tout moment. Ne vous faites pas d’illusions, s’ils le peuvent, ils le feront."
Dans un communiqué, les syndicats disent avoir déclenché des manifestations pour une période indéterminée. Ils prévoient un grand rassemblement samedi.

Marton Dunai, Philippe Bas-Rabérin pour le service français


De notre correspondant à Budapest

Hongrie : La longue marche vers la Paix et la Démocratie a commencé.
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article1800


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois