La cérémonie d’hommage national en la mémoire de Rudolf Brazda, dernier "Triangle rose", chevalier de la Légion d’Honneur, décédé le 3 aout dernier, s’est déroulée mercredi 29 septembre en l’Eglise Saint-Roch de Paris. Pour la première fois, l’Etat avait octroyé son patronage à cette cérémonie en souvenir du dernier déporté pour motif d’homosexualité.

dimanche 2 octobre 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Source Les Oublié-e-s de la mémoire
http://www.devoiretmemoire.org/

Déportation homosexuelleUne cérémonie d’hommage national à Rudolf Brazda a eu lieu à Paris

La cérémonie d’hommage national en la mémoire de Rudolf Brazda, dernier "Triangle rose", chevalier de la Légion d’Honneur, décédé le 3 aout dernier, s’est déroulée mercredi 29 septembre en l’Eglise Saint-Roch de Paris. Pour la première fois, l’Etat avait octroyé son patronage à cette cérémonie en souvenir du dernier déporté pour motif d’homosexualité.

Marc Laffineur, le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants y était représenté par son directeur-adjoint de cabinet. L’ambassadeur de la République Tchèque, le monde de la mémoire, des personnalités politiques, ainsi que le tissu associatif LGBT avaientt tenu eux aussi à honorer la mémoire de Rudolf Brazda.

Plus de 200 personnes ont participé à cette cérémonie du souvenir émaillée de plusieurs interventions.Le comédien Laurent Spielvogel a fait lecture d’extraits de la biographie de Rudolf Brazda, notamment sur le cruel quotidien de la vie des déportés homosexuels dans les camps.Yves Lescure, directeur de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation a tenu à souligner dans son intervention la vérité historique de la répression des homosexuels par les nazis et l’importance de la vigilance de nos jours, au regard de la possibilité donnée aux états, de stigmatiser les personnes en raison de leur préférence sexuelle.

Le ministre a tenu à rappeler dans un message que : "Cette cérémonie, que nous devons aux Oublié-e-s de la Mémoire, ne rend pas seulement hommage au combat d’un homme. Elle souligne la nécessité de toujours entretenir le souvenir de ces persécutions infâmantes pour l’humanité. Elle souligne également l’actualité de la lutte contre la discrimination et l’exclusion".

L’hommage à Rudolf Brazda s’est terminé par un dépôt de gerbes au nom des associations LGBT, de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, du Président du Conseil Régional Île-de-France, du Maire de Paris et du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants.

Source Les Oublié-e-s de la mémoire


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

 

2017

 

 

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois