Centrales nucléaires : 750 milliards d’euros ! Le coût tellement dément du démantèlement.

lundi 19 décembre 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : la revue SILENCE n°396

Combien émet chaque énergie ?

En grammes équivalent CO2/KWH

Centrale thermique au charbon 1000

Centrale thermique au pétrole 565

Centrale thermique au gaz 280

Central nucléaire 66

Co-combustion bois forestier 14

Solaire photovoltaïque 13

Hydraulique au fil de l’eau 13

Biogaz déchets 11

Eolien terrestre 10

Hydraulique barrages 10

Eolien offshore 9


EPR
Nouveau retard

Commencé en 2005, annoncé pour 2009, le réacteur EPR d’Olkiluoto, en Finlande pourrait ne démarrer qu’en 2014 !

C’est l’annonce faite par l’électricien TVO, le 12 octobre 2011.
Le coût a lui plus que doublé :

De 3 milliards annoncés, on est déjà à 6,6 milliards.


Superphénix
La déconstruction sera longue…

Le surgénérateur Superphénix construit entre 1976 et 1986, en panne de 1986 à 1997, arrêté définitivement en 1977, est depuis en »déconstruction » un processus long qui, selon EDF, devrait se terminer en 2038, soit 32 ans après son arrêt.

Sachant que la construction et les pannes ont déjà englouti, pour rien 11 milliard d’euros, à combien en serons-nous en 2032 ?


Eolien
Danemark : éoliennes majoritaires en 2020.

Danemark, les éoliennes ont fourni, en 2010, 31% de l’électricité du pays.

Le gouvernement s’est fixé comme objectif de dépasser 50% en 2020.
En France, nos ingénieurs apprennent encore qu’il n’est pas possible de dépasser 10% d’énergie éolienne dans le réseau !


750 milliards ! Le coût tellement dément du démantèlement.

Alors que l’on ne sait que faire des déchets, que l’on ne sait pas comment on « démonte » une centrale nucléaire après usage, les estimations sur le coût que cela va entraîner s’envolent !

Le 21 juin 2011, à l’assemblée nationale, le président de la commission des finances, Jérôme Cahuzac nomme Marc Goua, comme rapporteur spécial pour dresser un bilan financier de la filière nucléaire. Ce dernier a remis son rapport de 20 pages le 11 octobre 2011.

On y apprend que tous les coûts sont sous-estimé (ce ne sera pas une surprise pour nos lecteurs) mais certains chiffres font particulièrement mal.

Ainsi, alors que pour le moment, EDF estimait que le coût du démantèlement des réacteurs ne dépasserait pas 15% du prix d’un réacteur (soit quand même 40 milliard d’euros environ pour les 58 réacteurs actuels), le gouvernement britannique avait déjà jeté un pavé dans la mare le 30 mars 2006 en annonçant que le coût pour démanteler les 35 réacteurs britanniques était estimé à 103 milliards d’euros soit sensiblement autant que le de construction.

Le rapport du 11 octobre 2011, présente une étude du ministère de l’écologie qui chiffre le démantèlement des 58 réacteurs français à 750 milliards d’euros…soit 13 milliards par réacteur !

Deux à trois fois son prix de construction !
Et ce prix ne comprend pas les autres installations liées à ce type d’énergie (mines d’uranium, site d’enrichissement de l’uranium, fabrication du combustible, usine de la Hague…)

Sortir du nucléaire et économiser l’énergie

Et nous n’en sommes qu’aux estimations : rappelons que l’EPR en construction avait été estimé à 3 milliards et qu’on en est déjà à 6,6 milliards !

Qui va pouvoir payer des sommes pareilles ?

Il parait que nous avons un peu de mal à boucler notre budget national.

Qui pourrait prétendre en plus renouveler le parc des réacteurs, ce qui nécessiterait alors plus de 400 milliards d’investissement…et de nouveau 750 milliards trente ans après !

L’association Négawatt a réagi à ce chiffre rn rappelant que son scénario permettait de rapidement baisser notre dépendance aux importations d’énergies fossiles (nous avons importé pour 55 milliards d’euro de fossiles-pétrole, gaz, charbon-en 2010) et que d’ici 2050, le scénario Négawatt permettait une économie au niveau de ces importations de …750 milliards, Y’a plus qu’à !

Téléchargeable sur le site www.negawatt.org


Santé.

Téléphone portables.

La voix du Seigneur…

Le 26 septembre 2011, le père Gil Florini curé-doyen de Nice Centre, après avoir béni des animaux, a annoncé son intention de bénir des téléphones portables !

Après tout, ce n’est pas plus stupide que de bénir des canons ou des obus, ce que les représentants de l’Eglise catholique font très régulièrement.

Dans une lettre ouverte à l’évêque de Nice, Robin des Toits rappelle le danger de ces appareils et demande à l’Eglise de s’interroger sur les problèmes de santé que posent les antennes-relais posées sur ou dans les clochers des églises (il y en aurait plusieurs milliers en France.


Sources : Silence n° 395

Allemagne
Cinq salariés d’Areva inculpés pour corruption

Cinq salariés d’Areva NP, la filiale allemande d’Areva, ont été mis en examen par le tribunal de Nuremberg, le 6 avril 2011.
Ils sont accusés d’avoir versé des pots-de-vin portant sur plusieurs dizaines de millions d’euros à des décideurs pour essayer de décrocher des contrats (comprendre : vendre des réacteurs nucléaires).

La réponse d’Areva vaut son pesant de déchets radioactifs : « Cette enquête concerne cinq salariés d’Areva, mais pas l’entreprise, elle-même ».

Autant dire que les salariés, ont sur leurs comptes personnels des dizaines de millions d’euros.

Comme vous et moi ?

Le 7 avril 2011 31 sites d’Areva en Allemagne et en république Tchèque ont été perquisitionnés.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123