Hongrie deux brèves : Fait amusant mais très révélateur de l’état d’esprit de la droite nationaliste et conservatrice hongroise et l’institut pour la recherche et la documentation de l’histoire de la révolution hongroise de 1956" a été dissous.

mercredi 4 janvier 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Fait amusant mais très révélateur de l’état d’esprit de la droite nationaliste et conservatrice hongroise qui gouverne la Hongrie actuellement, le lundi 2 janvier une réception se tenait dans le bâtiment de l’Opéra de Budapest pour fêter la fin de la république hongroise et la nouvelle « constitution »

Elle était organisée par le 1er ministre Viktor Orbán, les invitations étaient triées sur le volet, ils étaient entre eux.

Le lendemain le directeur de l’Opéra de Budapest constatait la disparition de quatre cendriers de cristal de valeur, de quelques « boules » de cuivre de l’escalier et de quelques dizaines de milliers de HUF de manque à gagner au buffet (comptes non payés). Pour l’organisation de cette petite « sauterie » le gouvernement a dépensé 13 millions de HUF.


L’institut pour la recherche et la documentation de l’histoire de la révolution hongroise de 1956" a été dissous.

C’est officiellement la « Cour de la capitale » le 1er décembre 2011 qui a pris la décision d’abroger l "Institut pour la recherche et la documentation de l’histoire de la révolution hongroise de 1956" celle-ci rentrait en vigueur le 23 décembre mais n’a été publiée que le mardi 3 janvier 2012. C’est la Bibliothèque nationale qui devrait prendre le « relais ».

Commentaire :
les chercheurs historiens de « l’Institut 56 » (appellation courante de l’institution en Hongrie) ne sont pas des sympathisants du gouvernement d’Orbán, ce type de "réorganisation" vise à précariser ou mettre à la rue les potentiels adversaires politiques. La même tactique à plus large envergure est utilisée par le gouvernement pour récupérer les institutions judiciaires : en baissant l’age de la retraite des juges, il en met à l’écart 300 (!) et ainsi pourra les remplacer par des juges jeunes politiquement fiables.

Un nettoyage politique sans scrupule est en cours en Hongrie.

Le document - http://www.rev.hu/rev/images/content/rendezvenyek/56kozalap_megszuntet.pdf -

Notre correspondant à Budapest.

--------------------------------------------------------------------------

Cette « mesure » de dissoudre « l’Institut 56 » démontre la volonté d’épurer la société hongroise et son l’histoire. Tout ce qui ne va pas dans le sens de ce gouvernement doit être nettoyé, balayé et doit disparaître. Que des historiens travaillent sur la « deuxième révolution d’octobre »* celle des conseils ouvriers ne peut que déplaire à tous les réactionnaires et conservateurs de Hongrie et du monde entier.
Extrait de la résolution des Conseils Ouvriers réuni le 31 octobre 1956,

« 1) L’usine appartient aux ouvriers. Ceux-ci payent à l’état l’impôt calculé sur la base de la production et le dividende fixé selon les bénéfices. 2) L’organe suprême dirigeant de l’entreprise est le Conseil Ouvrier démocratiquement élu par les travailleurs. 3)… »

*1956 Varsovie-Budapest. La deuxième révolution d’Octobre. Collection Esprit/Seuil, texte réunis par Pierre Kende et Krzysztof Pomian -1978-

« On Vaulx mieux que ça »


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois