Hongrie : Les étudiants et lycéens dans la rue, les partis de gauche tentent de se regrouper, Solidarité continue ses efforts pour unifier les mouvements civils. Le mouvement social prépare pour le mois Mars de larges démonstrations. Plus une vidéo de l’arrivée de la marche des chômeurs à Budapest “Munkát, kenyeret ! »

samedi 18 février 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 18%

Arrivée de la marche des chômeurs à Budapest “Munkát, kenyeret ! »


Québec, Prague, Budapest… les étudiants se mobilisent.

Grève étudiante : Québec ordonne aux cégeps de continuer l’enseignement
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2232
République Tchèque : la grogne des étudiants
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2221


Hongrie : Les étudiants et lycéens dans la rue, les partis de gauche tentent de se regrouper, Solidarité continue ses efforts pour unifier les mouvements civils. Le mouvement social prépare pour le mois Mars de larges démonstrations. Plus une vidéo de l’arrivée de la marche des chômeurs à Budapest “Munkát, kenyeret ! »

Voici les développements des derniers jours en Hongrie.

1) Le 15 février les étudiants et les lycéens ont organisé un défilé partant du campus de l’ELTE, en passant à côté de l’Université de Technologie, jusqu’à l’Université de l’économie. Leur slogan principal était : "Redonnez-nous notre futur !" qui exprime leur indignation concernant la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur, laquelle augmente drastiquement le cout des études en coupant en même temps le nombre et la somme des bourses, elle réduit les places subventionnées.

Ceux qui cherchent du crédit pour leurs études devront accepter de payer pendant toute leur vie.

Mais les heureux qui auront une place subventionnée ou une bourse n’auront pas le droit - en revanche - de quitter le pays pendant 12 ans pour chercher un meilleur emploi dans un autre pays de l’UE. Après avoir écouté les discours sur cette situation, les manifestants ont continué leur marche jusqu’à la Fac de droit de l’ELTE où ils ont occupé une salle pour discuter possibles initiatives, sous les banderoles "L’université est à nous !".

Le doyen de la fac a essayé de les convaincre de quitter la salle et le bâtiment en vain. Les étudiants ont décidé de résister même contre la police qui est arrivée à l’entrée de la fac, mais la porte-parole de la police les a « calmés » en déclarant que le terrain de l’université est considéré territoire privé, la police n’a donc pas le droit d’y entrer. Les étudiants ont quitté la fac après 20 heures, après avoir pris leurs décisions sur la continuation de la lutte contre la loi sur l’éducation supérieure.

2) Le journal internet Népszabság Online reporte que plusieurs partis de gauche dont MSZP, le Parti communiste hongrois des ouvriers (de Thürmer), le Parti ouvrier 2006 (de Vajnai), le Parti social-démocrate, la Coalition démocratique (DK - de Gyurcsány) se sont réunis et ont fondé une "Table Ronde de Gauche pour le Changement" (l’abréviation hongroise : BAKA - Selon la règle générale elle devrait être BKV, mais ce nom est porté par la compagnie de transport commun de Budapest, presqu’en faillite, dont la responsabilité est vivement discutée entre le gouvernement actuel et son prédécesseur.) Les participants envisagent un rassemblement de tous les partis de gauche, pour élaborer un plan commun pour la Hongrie sur la base de l’idéologie de gauche.

Changer le gouvernement n’est considéré que comme une nécessité éventuelle sur la route de la réalisation de ce plan. Il faut tenir compte du fait que les partis qui ont participé à cette rencontre n’ont pas tenu de contacts normaux depuis longtemps, ce qui souligne encore l’importance de leur action commune.

3) Le Mouvement hongrois de Solidarité a déjà proposé une Table Ronde Démocratique (DEKA) avec la participation de toutes les forces démocratiques du pays. L’idée de la DEKA est conçue d’après l’image de la Table ronde à trois côtés de 1989. Le Mouvement Solidarité a déjà fait des efforts pour construire le côté civile, sans consulter les partis politiques. Le Parti 4K (4ieme République) et LMP ont carrément rejetés la possibilité de participer à la DEKA avec les organisations civiles. Cette semaine une rencontre entre Solidarité et LMP s’est pourtant déroulée sans que les participants aillent au-delà d’un échange sur leurs idées. La DEKA se construira à partir d’une série de débats par sujets comme l’enseignement supérieur, l’éducation publique, l’endettement, différences régionales etc.

4) Gábor KUNCZE, ancien président du parti libéral SZDSZ, est élu président de l’Association Civique Libérale. L’événement est interprété comme le retour de M. KUNCZE dans la politique. Pratiquement tous les événements de la semaine montrent que la Hongrie est arrivée à la mi-temps du cycle parlementaire et tout le monde comprend qu’il faut se préparer à la prochaine bataille. Les mouvements civils sont encore assez dispersés, mais les manifestations prévues pour mars pourront les aider à se rapprocher les uns des autres. La gauche semble trouver la seule route qui s’ouvre pour elle sans nouveaux visages : rassembler tous les partis de gauche. Pour le moment ce n’est qu’une idée - on verra si elle se réalise ou non. Mais les acteurs se rassemblent sur la scène.

5) La décision du Parlement européen est un coup fort à la politique de Viktor Orbán. Il essaye de la présenter comme une nouvelle preuve du complot des traitres hongrois de gauche et de la gauche européenne contre lui et la Hongrie. En dépit des critiques conservatrices allemandes et françaises, Orbán maintient sa façade de défendeur de la liberté nationale. Si la « prise » sur lui s’affaiblit et si l’Europe se contente des mesures que Viktor Orbán offre de lui-même, il en sortira vainqueur, convertira cette "victoire" en solide capital électoral pour 2014. Dans ce jeu, le Parti populaire européen a un rôle et une responsabilité plus importante que l’on ne pense. Il devrait prouver, non pour Orbán, mais pour le peuple hongrois que les valeurs fondamentales de la démocratie européenne sont partagées par la gauche et la droite, également.

Notre correspondant à Budapest


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012