Tunisie - Le SNJT s’indigne contre les nouvelles agressions de journalistes et fustige le gouvernement

dimanche 25 mars 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Tunisie - Le SNJT s’indigne contre les nouvelles agressions de journalistes et fustige le gouvernement

Suite aux agressions subies par Lotfi Hajji, chef du bureau de la chaîne Al Jazzera à Tunis et son caméraman Anis Addou pendant un meeting politique organisé par les bourguibistes à Monastir outre l’agression subie par les deux confrères Aymen Laâbidi et son caméraman Abdelhamid Amri de la chaîne Al Hiwar par des sympathisants du mouvement Ennahdha devant les locaux du ministère des Affaires étrangères les accusant de déranger le ministre, le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné vivement ces actes et tout ce qui est de nature à porter atteinte à la dignité des journalistes. Il considère que l’empêchement des journalistes à accomplir leur devoir est une entrave au droit à l’accès à l’information du citoyen tunisien.

Le bureau exécutif du syndicat a appelé les autorités à prendre leurs responsabilités morale, légale et historique en protégeant les journalistes et les intellectuels. Il considère le refus du gouvernement de promulguer le décret 115 comme étant un refus de protéger les journalistes, ajoutant que l’incitation de certains responsables au gouvernement contre les médias et les journalistes ne peut être interprétée que dans le cadre d’un rejet de la liberté d’expression.
Le SNJT a réitéré sa demande au gouvernement d’ouvrir une enquête sérieuse, avec la publication des résultats au grand public, concernant ces agressions perpétrées contre les journalistes. Il a appelé, enfin, toutes les composantes de la société civile et politique à rejoindre la cause des journalistes qui militent pour la liberté de la presse.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois