Pétain en France, Horthy en Hongrie

dimanche 6 mai 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 20%

Pétain en France, Horthy en Hongrie.

En Hongrie : Après la place de la République, la place de la Liberté

Source : HULALA

Pétain en France, Horthy en Hongrie

5 mai 2012

Ce sont deux personnages importants de l’histoire européenne du 20ème siècle à qui l’on redonne une seconde jeunesse ces derniers jours. En France, on accuse le président-candidat Sarkozy qui court après les voies du Front National de « pétainisme ». En Hongrie, le régent Horthy qui dirigea le pays de 1920 à 1944 aura une place à son nom.

Ne l’appelez plus la place de la Liberté, mais la place Miklós Horthy ! Dans la petite ville de Gyömrö (16.000 habitants), située à moins de 20 kilomètres du centre-ville de Budapest, le conseil municipal vient de décider de renommer la place centrale en l’honneur du régent Horthy qui dirigea la Hongrie pendant l’entre-deux guerres.

Son régime conservateur, autoritaire et sympathisant de l’Italie fasciste - mais maintenant le multipartisme et la liberté de parole - ne fait pas consensus aujourd’hui. Il fut marqué par l’irrédentisme, la recherche des territoires perdus après la 1ère guerre mondiale, qui jeta la Hongrie dans les bras de l’Allemagne. Sous la régence de Horthy, la Hongrie a promulgué un numerus clausus limitant le nombre des Juifs dans les Universités, mais il s’opposa à la mise en œuvre de la solution finale en Hongrie… qui se fît sans lui.

La place de Gyömrö avait déjà porté le nom de Horthy de 1936 à 1945, avant d’être rebaptisée place de la Liberté après l’arrivée de l’armée rouge. "S’il est possible d’appeler une place Kossuth ou Petöfi[1], alors pourquoi pas une place Horthy ?, s’interroge le maire-adjoint, Mezey Attila, qui tente d’expliquer sans convaincre qu’il ne s’agit d’une décision politique mais celle de patriotes locaux.
Pour Sas Zoltan, conseiller municipal Jobbik à l’origine du « projet », "C’est un fait historique que Horthy a travaillé pour l’intérêt de son pays et le bonheur de son peuple, sans intérêt personnel".

La proposition de Jobbik a été adoptée avec 10 votes en sa faveur pour 1 abstention.

8 des conseillers municipaux appartenant à un groupe indépendant, « Gyömrö 2000 Kör », auxquels s’ajoute celui de Jobbik, 1 indépendant et 1 de Fidesz-Kdnp.

"Quelle imbécilité !"

Si elle a été étrangement approuvée à une quasi-unanimité par le conseil municipal - M. Sas ayant réalisé moins de 4% sous l’étiquette Jobbik aux élections municipales en octobre 2010 - l’idée divise pourtant la population locale. A en croire un (modeste) micro-trottoir réalisé par la chaîne d’information ATV, leurs administrés se montrent moins enthousiastes à redonner les honneurs à cette figure historique controversée.

"C’est irréaliste, je suis née ici et ça a toujours été la place de la Liberté", déclare au une retraitée. Une seconde – visiblement pas au fait de cette décision - n’en revient pas : "Quelle imbécilité ! Horthy, celui qui a conduit la Hongrie à la guerre ? Félicitations à eux !". "C’est peut-être une bonne idée car Horthy est un personnage historique dont nous sommes fiers", pense tout de même un jeune d’une trentaine d’années.

En voie de réhabilitation
Miklós Horthy à Kenderes

Ce n’est pas la première fois que des pas sont en fait en faveur de la réhabilitation de Horthy. En fait, elle a débuté - lentement mais surement - dès le début des années 1990. Des membres du gouvernement de József Antall – du Forum Démocratique Hongrois (MDF) - étaient présents lors de son ré-enterrement en septembre 1993. Un buste est visible à Kenderes où il est enterré. A Budapest même, un buste de Horthy à été inauguré en 2007 à l’entrée de l’église catholique Hazatérés (proche du parti Jobbik), sur Szabadság tér, la place de la Liberté... qui aux dernières nouvelles n’a pas encore été renommée.

« Être traité de fasciste par un communiste, c’est un honneur », le 1er mai fête du « vrai travail », des expressions qui ont valu au président-candidat Nicolas Sarkozy des comparaisons peu flatteuses (lancées par le candidat défait J.L. Mélenchon) avec le Maréchal Pétain et son dauphin Pierre Laval, ministre du gouvernement de collaboration de Vichy. La France aura bien du mal à s’ériger en donneuse de leçons cette fois-ci.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois