Manifestation à Budapest : Contre la renaissance du culte de Miklós Horthy. Incident avec des néo nazis

lundi 18 juin 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Manifestation à Budapest : Contre la renaissance du culte de Miklós Horthy. Incident avec des néo nazis

Dimanche à 15 heures, sous un ciel rayonnant, bleu et plein de soleil, à 35°C, environ 1000 citoyens hongrois sont venus sur la place des Héros pour dire que :

ÇA SUFFIT !

|Plusieurs organisations et réseaux ont participé à la manifestation : le Mouvement Solidarité et la Fédération des Roms à côté des partis politiques comme le PS et la DK (Coalition démocratique de Gyurcsány), la SZDSZ.

Aladár Horváth, président de la Fédération des Roms, ainsi que Sándor Székely, co-président du Mouvement Solidarité et Gábor Iványi **président d’une église "annulée" par le parlement d’Orbán ont aussi pris la parole.

Les intervenants ont condamné la renaissance du culte de Miklós Horthy, allié d’Hitler, et énuméré ses "mérites" :

-  il est arrivé au pouvoir à la tête d’une terreur sanglante après la commune de 1919 ;

- il était le premier en Europe à introduire des lois discriminantes contre les juifs ;

- il a nommé premier ministre Gyula Gömbös, un fasciste ;

- il s’est déclaré ouvertement antisémite ;

- il s’est dépêché d’entrer en guerre au côté de Hitler ;

- il est donc responsable de la perte de plusieurs millions de citoyens hongrois ;

- il est aussi responsable de déportation des Juifs et des Roms hongrois aux camps de la mort nazis ;

- et en 1944, il a laissé entrer au pouvoir les terroristes du Parti de la Croix Fléchée, des nazis hongrois.|

Et voilà, c’est à ce personnage dégoutant que le régime d’Orbán érige des monuments et des plaques commémoratives, et rebaptise des lieux publics !

Ils ont aussi décidé de restaurer la place Kossuth et l’environnement du parlement dans son état de 1944 qui n’a aucune valeur artistique spéciale, mais hautement symbolique : cette décision montre aussi quelle tradition Viktor Orbán reconnait comme la sienne.

Un petit groupe néo-nazi - les jeunes de l’organisation "64 comtés"* - a essayé troubler la manifestation en scandant "Vive Horthy !", mais ils étaient trop peu nombreux (une vingtaine) et tenus à l’écart par la police.

Après la fin de la manifestation, alors que les organisateurs étaient encore sur place, les néo-nazis les ont attaqué d’abord verbalement (Vive Horthy, Sale Juifs etc.), puis physiquement.

Ils voulaient s’en prendre à l’avocat Péter Dániel, qui avait arrosé de peinture rouge le nouveau monument en bois de Horthy il y a une quinzaine de jours.

|L’avocat a rappelé la police, 70 policiers sont revenus et ont maitrisé la situation. Les néo-nazis ont joui du soutien d’un MP du Jobbik, György Zagyva* qui ne cessait de les encourager et montrer sa carte de MP aux policiers. L’avocat a été sauvé par la police.

La télé la plus indépendante, ATV, montre un reportage vidéo complet de l’évènement : |
http://atv.hu/cikk/20120617_zugott_a_mocskos_zsido_daniel_petert_zagyvaek_majdnem_meglincseltek?source=hirkereso
(en hongrois seulement, mais assez compréhensible).
Notre correspondant à Budapest


Notes de la rédaction d’ »On Vaulx mieux que ça ».

* les jeunes de l’organisation "64 comtés", allusion à la "Grande Hongrie" d’avant la première Guerre mondiale.
Gyula György Zagyva est le Président d’honneur du HVIM, un mouvement de jeunes nationalistes hongrois. Il est également député au Parlement hongrois depuis avril 2010, élu sur la liste du parti nationaliste Jobbik.

** Gábor IVÁNYI, pasteur méthodiste ancien membre de l’opposition démocratique « Beszélô » animé par János KIS, László RAJK, Miklós Haraszti…
Gábor IVÁNYI est une sorte de » « pasteur ouvrier », lors par exemple d’une action de soutien aux grévistes de la faim de deux journalistes syndicalistes de la télévision « publique » licenciéEs pour avoir dénoncer la censure , il expliquait devant un public mixte (croyants et non-croyants) que ce mouvement et d’autres activités semblables s’harmonisaient absolument avec les Évangiles, il a fait l’éloge des grévistes de la faim et fait un lien entre syndicaux et religieux.

Des articles à lire :
Rencontre avec Gábor Iványi, président d’Oltalom

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2173

Les relations ambiguës du FN et du Jobbik hongrois

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2517
Un article de l’Humanité.
Szolidaritás : l’espoir à gauche en Hongrie

http://www.humanite.fr/monde/szolidaritas-lespoir-gauche-en-hongrie-487774

une photo historique : elle a été prise a l’occasion de la ré-intégration de Kolozsvár (Cluj) a la Hongrie en 1940. La ville réintégrée salue le gouverneur Horthy - placé au milieu entre Hitler et Mussolini. Notre correspondant à Budapest


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois