5 octobre 1909, acte de naissance de « La Vie Ouvrière ».

mercredi 23 septembre 2009
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 6%

5 octobre 1909, acte de naissance de « La Vie Ouvrière ».

La VO comme la nommaient affectueusement les militants de la CGT, aura 100 ans le 5 octobre 2009 (voir document n°1).

100 ans d’Histoire, 100 ans de luttes : le refus de la guerre (14-18) pour construire la paix entre travailleurs, la révolution Russe,…1936, la VO clandestine sous l’occupation nazie et bien d’autres « événements ».

La Vie Ouvrière c’est 100 ans d’histoire, mais aussi 100 ans d’Histoire dans l’Histoire avec :

• Ses moments de gloire et de lutte ouvrière.

• Ses trous de mémoire peu glorieux où le fondateur de la V.O, Pierre Monatte (document n°2) militant ouvrier de tous les combats, devenu trop dérangeant, disparait de « l’ours » de La Vie Ouvrière pendant plus de 50 ans (document n° 3).

• Ses « rebonds » de vérité, comme ce livre édité en 1979 par « La Vie Ouvrière » (1) qui acte avec honnêteté les 1ères années de la V.O (1909/1922). Ce livre à pour titre « Depuis 70 ans la V.O, chronique d’un journal pas tout-à-fait comme les autres… (document n°4).

La Vie Ouvrière : premier numéro le 5 octobre 1909.

La Vie Ouvrière créée par Pierre Monatte et d’autres militants syndicaux, issus de la « mouvance » anarcho-syndicaliste et du syndicalisme révolutionnaire. Se donne comme but :

• De regrouper les militants syndicalistes combatifs, pour permettre de « tracer » des perceptives syndicales, contre la « dérive » réformiste de la direction de la CGT de cette période.

• De se faire l’écho des luttes ouvrières qui se développent fortement sur tout le territoire, mais souvent isolées les unes des autres et remédier à la diminution paradoxale du nombre de syndiqués.

• D’affirmer leur internationalisme et d’être solidaire des ouvriers du monde entier, en nouant des liens très fraternels avec d’autres syndicats de la planète comme par exemple le syndicat des USA, I.W.W (2)

• De créer un lieu de formation et de débat. Cette attitude va se traduire dans le « style » même de la revue. « On cherche. Mais on cherche ensemble. » « Pas question de faire dans le magistral ! Ni discours, ni cours en Sorbonne ». « La Vie Ouvrière n’est pas une boutique où l’on vend du papier. Elle veut être une sorte de coopérative intellectuelle des militants ouvriers. »

• De s’opposer à la guerre qui vient : on ne se tue pas entre ouvrier…La .VO sera le principal groupe en France qui s’opposera à la guerre, tout en défendant les revendications ouvrières de France…et d’Allemagne, alors que la direction de la CGT participe au gouvernement d’union nationale. Cette période extrêmement difficile et dangereuse, La Vie Ouvrière va y faire face avec courage et détermination, elle fera circuler l’appel de Karl Liebknecht et de Rosa Luxembourg (3) du 15 mars 1915(4) pour arrêter la guerre et construire la paix…le groupe la V.O participera à la conférence et à l’appel de Zimmerwald. Ce groupe de syndicalistes « forcera » l’admiration de beaucoup, Romain Rolland « émerveillé » écrira « On n’était plus habitué à entendre parler, sur ce ton d’hommes libres et résolus à défendre leur liberté. »

Alfred Rosmer.

Très vite Alfred Rosmer rejoint son ami Pierre Monatte à La Vie Ouvrière et en deviendra un des « piliers ». Alfred Rosmer impulsera de nombreux débats en s’appuyant sur deux grands « principes » :

. « Le mouvement ouvrier…s’il n’est pas combatif, il est sans vertu ».

. L’unité des travailleurs est indispensable pour renforcer la combativité ouvrière, pour défendre ses intérêts.
Ainsi Alfred Rosmer et la V.O bousculeront bien des idées et pratiques « établies » dans le mouvement syndical (CGT).

• Il s’interroge sur certaines « pratiques » anticléricales qui divisent artificiellement les travailleurs et renforcent le parti Radical de l’époque. De la même façon il s’oppose à la création de syndicats chrétiens.

• Dans le « milieu » syndical de l’époque, il était courant que des syndicats s’opposent au travail des femmes et refusent leur adhésion. Alfred Rosmer et la V.O s’opposent à ce genre de pratiques. « La grande industrie emploie beaucoup de femmes et en emploiera de plus en plus. Les arguments des anti-féministes ne sont qu’hypocrisie : ils parlent de supériorité masculine et de défense de la famille, ils ne songent qu’à défendre des salaires et des places. Il y a une solution juste, une solution syndicale au problème : La syndicalisation des ouvrières. Il faut leur assurer des conditions de travail comparables et des salaires égaux à ceux des hommes. D’ailleurs la femme est l’égale de l’homme. ». « Toute tentative pour l’exclure de l’atelier ou pour soumettre son travail à l’autorisation du mari est nettement réactionnaire. ». « Est-il si difficile d’admettre que la femme peut agir par elle-même et qu’elle à voix au chapitre quand il s’agit de régler sa vie et sa destinée. ».

• A la grève Générale, Rosmer préfère le terme de grèves généralisées. Il écrit « La grève générale n’est plus l’arme suprême des travailleurs pour lutter contre leurs ennemis et les vaincre ; c’est une arme avec laquelle ils se frappent eux-mêmes et, se présentant en suppliants devant leurs maîtres, ils disent – allez-vous rester insensibles devant nos souffrances ? Aillant étudié de nombreuses grèves générales dans le monde, il commence à tâtons à exprimer la nécessité de généraliser les grèves, d’éviter l’isolement, de chercher en permanence à renforcer ces grèves, de ne pas hésiter à remettre en route certains « services » sous contrôle des grévistes (5) et au service de la grève…et de poser dans la pratique la possibilité de construire un autre type de société.

La Révolution Russe.

Monatte, Rosmer (Victor Serge) …soutiennent dès 1917 la révolution des soviets (conseils)…Exclus du PCF et de la CGTU …leurs noms disparaissent de La Vie Ouvrière.

Pierre Monatte et Alfred Rosmer restèrent fidèles jusqu’à leur mort aux idées du début de La Vie Ouvrière. Ce sont deux grands noms du mouvement ouvrier français.

Cet article a été écrit par un membre du collectif : JS. Il se veut une modeste contribution à l’Histoire de la V.O, en espérant que cette période soit reconnue aussi prestigieuse que d’autres.

(1) Sans doute sous l’impulsion de Georges Séguy secrétaire général de la CGT.

(2) Histoire dans l’Histoire. Ce syndicat a écrit les plus belles pages de l’Histoire du mouvement ouvrier des USA malgré une répression redoutable:Joe Hill, militant syndical infatigable sur le terrain, sera accusé faussement d’un meurtre et exécuté le 19 novembre 1915. Avant de mourir il dit à ses amis « ne me pleurez pas, organisez-vous ».
Un film « Joe hill » lui a été consacré dans les années 70.
Joan Basez lui rendit hommage dans une de ses chansons.
Et Fred Alpi chante :

Joe Hill chantait le noir de la colère

Avec le rouge de son sang

Même les jours où la soupe est bien claire

Tant qu’on chante on est vivant

C’est le feu de la révolution

Qui réchauffait le coeur

Des camarades de l’Association

Internationale des Travailleurs

On peut fusiller un chanteur

Personne ne peut tuer des chansons

Il n’existe aucun projectile

Capable d’arrêter Joe Hill

(3) Députés de l’aile gauche de la Sociale Démocratie Allemande, ils refusent de voter les crédits de guerre,… emprisonnés…ils seront assassinés en 1919 par les bras armés de l’extrême droite allemande.

(4) extrait de l’appel « Puisque nous n’avons pas été capables d’empêcher la guerre, travaillons de toute notre force à une rapide conclusion de la guerre. Trempons notre volonté de paix pour qu’elle puisse résister à toutes les épreuves. »

(5) L’expérience de Ancône en Italie (1914) grève dont un des animateurs est Malatesta, va venir étayer cette réflexion. En effet à Ancône les grévistes décidèrent de ramasser les poubelles de la ville pour ne pas vivre dans la saleté…il organisèrent le ravitaillement de la ville avec l’aide de paysans …seuls 10 000 soldats armés les firent « plier ».

En PDF : Pierre_MONATTE_fondateur de la Vie Ouvriere-Biographie_par_Colette_Chambelland Cette biographie provient du site Pelloutier.net

Documents joints

PDF - 91.6 ko

Portfolio

JPEG - 60.2 ko JPEG - 115.3 ko JPEG - 271 ko JPEG - 83.4 ko JPEG - 104 ko

Commentaires

Agenda

 

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois