Yacine Zaïd : Si on ne fait rien, un jour, ce sera notre tour…Yacine Zaïd va porter plainte pour « coups et blessures

vendredi 5 octobre 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Yacine Zaïd : Si on ne fait rien, un jour, ce sera notre tour…

Source : La CFDT

Si on ne fait rien, un jour, ce sera notre tour…

Rendez-vous Vendredi 5 octobre, 14 heures, Paris, devant le 50 rue de Lisbonne

Nous avons relaté dans ces colonnes, dès 2007, le combat de Yacine Zaïd, licencié abusivement par Eurest Support Services, une filiale du groupe Compass, pour avoir voulu créer une section syndicale et améliorer les conditions de travail de ses collègues.

Devenu syndicaliste convaincu, puis chômeur, militant des droits de l’homme, représentant de l’UITA, (notre fédération syndicale internationale) Yacine est de toutes les luttes sociales. Sans cesse motivé par le désir d’améliorer le sort de ses pairs, en Algérie, il est désormais un symbole du progrès social, ce qui est loin de plaire aux autorités.

Ce lundi 1er Octobre, il se rendait à Hassi Messaoud, rencontrer son avocat dans le cadre du procès, avec Compass, qui, avec les autorités, le harcèle judiciairement depuis 5 ans. A un barrage de police dressé sur le chemin, à 10 kilomètres de la sortie d’Ouargla, des policiers ont contrôlé l’identité des voyageurs. Ils cherchaient Yacine et l’ont forcé à descendre du bus, de même qu’un ami qui l’accompagnait (relâché plus tard). Menotté dans le dos, il a été conduit dans un local proche par 3 policiers qui l’ont fait subir un interrogatoire musclé et un tabassage en règle, deux heures durant, avant de le remettre à des hommes en civil qui l’ont emballé dans un 4×4 blanc.

Il s’agissait en fait, d’agents des services gouvernementaux qui l’ont remis au procureur du district. Actuellement emprisonné, il est accusé “d’agression à agents” et doit subir un procès, lundi prochain, 8 octobre. Il risque 5 ans de prison ferme.

Vous pouvez lire tous les articles de presse sur LabourStart.
Des groupes de défense sont en place sur Facebook. Les forces de l’ordre ont violemment réprimé une manifestation ce matin à Laghouat, la ville de Yacine, où les jeunes exigeait sa libération immédiate. Plusieurs manifestations auront lieu ce week-end à Alger.
Demain, vendredi 5 octobre à 14 heures, un rassemblement est organisée à Paris, devant l’Ambassade d’Algérie, 50 rue de Lisbonne, 75008 (M° Monceau ou Courcelles). Notre syndicat y sera présent. Si vous le pouvez, soyez des nôtres ! Faîtes passer le mot à vos camarades.

Vous pouvez également vous joindre à celles du Samedi 6 et lundi 8 octobre à 10h au même endroit.

L’UITA a mis en ligne deux campagnes successives, la première obtenant plus de 7000 participants et la seconde est en cours avec quelques 3 300 messages de protestation déjà envoyés au président Bouteflika. N’hesitez pas à y participer.


Source : El Watan.com

Emprisonné pour « outrage à corps constitué », Yacine Zaïd va porter plainte pour « coups et blessures »

le 04.10.12

Yacine Zaïd va porter plainte contre la DGSN pour maltraitance, un certificat médical faisant foi des violences subies.

Maître Dalida Kaci, son avocate, accompagnée de l’épouse du militant, a pu lui rendre visite hier au centre de détention de Ouargla.
« Il va mieux, dans la mesure du possible évidemment. Il a même plaisanté en disant qu’il avait l’habitude de cela »,

explique Me Kaci. « Mais il garde des séquelles corporelles des coups qu’il a reçus. Il a notamment des bleus et des griffures au cou », relate-t-elle. L’avocate projette de déposer cette plainte, aujourd’hui, au tribunal d’ Ouargla. « C’est lui-même qui a insisté pour que cette action judiciaire soit entreprise.

Le certificat médical, établi à l’issue des visites obligatoires avant son emprisonnement et après sa présentation devant le procureur de la République, stipule que M. Zaïd porte des traces de violences qui, même légères, demeurent des dépassements inadmissibles », déplore-t-elle.

Grâce au dossier d’inculpation et aux témoignages de Yacine Zaïd et de son compagnon, Abdelmalek Aïbek, qui voyageait avec lui et qui a donc assisté à l’arrestation musclée, l’avocate a un tant soit peu reconstitué les circonstances de cette interpellation.

« Le bus dans lequel il se trouvait s’est arrêté à un barrage ; lors des vérifications d’usage, les policiers lui ont demandé de descendre et de les suivre. Ils auraient apparemment reçu une instruction de la Sécurité militaire pour savoir où il se rendait et ce qu’il allait faire à Hassi Messaoud.

Mais il semblerait que les agents de l’ordre aient fait de l’excès de zèle. M. Zaïd a été menotté, frappé et a même reçu diverses menaces de la part des policiers.

Il raconte qu’il n’a pas répondu aux provocations, se sachant surveiller et ayant conscience que le moindre geste de travers lui coûterait cher. Il risque la prison ferme, jusqu’à 5 ans », relate Me Kaci. Yacine Zaïd restera en prison jusqu’à lundi prochain, jour de sa comparution devant le juge du tribunal d’Ouargla.

Mehdi Bsikri

Le FFS exige la libération du militant détenu :

A travers un communiqué rendu public mardi soir, le Front des forces socialistes (FFS) dénonce l’arrestation et la maltraitance dont a fait l’objet Yacine Zaïd, lundi dernier, lors de son interpellation par trois policiers au niveau d’un barrage à 10 km d’Ouargla.

« Le FFS a appris avec indignation la nouvelle de l’emprisonnement arbitraire et abusif de Yacine Zaïd, blogueur et militant des droits de l’homme, et dénonce cet acte qui s’inscrit dans le processus de répression et de violation des droits de la personne humaine et des libertés individuelles qui continue, en dépit des déclarations du gouvernement et de la levée de l’état d’urgence », ajoute le communiqué.

Et au parti de s’interroger : « Hassi Messaoud sera-t-elle encore une zone interdite pour certaines catégories de citoyens ? » La formation politique « appelle les autorités à libérer immédiatement et sans condition Yacine Zaïd ». Enfin, « le FFS est déterminé à accorder un soutien multiforme et sans réserve à tout militant victime de l’arbitraire et de la répression, quels qu’en soient les formes, dans son combat pour les libertés ». Mehdi Bsikri


Source : MEDIAPART

Le syndicaliste algérien Yacine Zaïd est à nouveau sous les verrous

04 octobre 2012 Par Jean-Pierre Anselme

« Le syndicaliste, blogueur et militant des droits de l’homme, Yacine Zaïd, a été arrêté et emprisonné arbitrairement par la police, dimanche 30 septembre. Il doit passer en jugement lundi prochain. Le pouvoir tente ainsi, pour la énième fois, de museler un des principaux combattants pour la démocratie en Algérie. »…


REALISÉE PAR LA LADDH ALGER CENTRE

[Vidéo] ALGER au ministere de la justice le 04 oct 2012 libérez YACINE ZAID


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois