Québec : en grève depuis le 4 mai 2012 les ouvriers de l’usine de Mapei à Laval ont rejeté à 84 %, par vote secret et en assemblée générale « l’offre patronal ».

dimanche 21 octobre 2012
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 21%

« Les membres du syndicat ont décidé de se tenir debout face à une multinationale qui veut les mettre à genoux et nous appuyons sans réserve leur décision démocratique. Le respect et la considération sont essentiels pour jeter des bases harmonieuses dans les relations de travail et il faudra bien que Mapei comprenne ce fait élémentaire » Alain Lampron, président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN).

Source : Confédération des Syndicats Nationaux (CSN)

Conflit de travail à l’usine de Mapei à Laval Rejet à 84 % des offres de l’employeur

Réunis hier soir en assemblée générale à Laval, les membres du Syndicat des salariés des produits de céramique et autres-CSN (SSPCA-CSN) ont rejeté à 84 %, par vote secret, les dernières offres déposées par l’employeur. En grève depuis le 4 mai dernier, les travailleurs de l’usine de Laval sont sans convention collective depuis le 13 décembre 2011

À l’issue de deux journées de négociation en présence d’un conciliateur, les représentants syndicaux ont reçu des offres considérées finales par l’employeur. Celles-ci comportent de nombreux reculs pour les travailleurs, et ce, autant sur des acquis de longue date que sur des clauses déjà négociées devant faire partie de la nouvelle convention collective.

« Après 24 semaines de grève, l’employeur a déposé des offres qui visaient littéralement à briser notre syndicat et toute la solidarité dont nos membres ont fait preuve depuis le début du conflit, de souligner Éric Caron, président du SSPCA-CSN.

Lors des deux rencontres de cette semaine, notre comité de négociation a tenté d’arriver à une entente satisfaisante, mais nous avons fait face à l’intransigeance de la direction.

Depuis le déclenchement de la grève, nous exigeons simplement le respect, mais Mapei semble incapable de nous traiter avec décence.

Ces derniers jours, les récentes menaces de la compagnie laissaient planer la fermeture pure et simple de notre usine.  »

« Les membres du syndicat ont décidé de se tenir debout face à une multinationale qui veut les mettre à genoux et nous appuyons sans réserve leur décision démocratique. Le respect et la considération sont essentiels pour jeter des bases harmonieuses dans les relations de travail et il faudra bien que Mapei comprenne ce fait élémentaire », de préciser Alain Lampron, président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN).

Le SSPCA-CSN regroupe 115 membres de la Fédération de l’industrie manufacturière. Cette dernière compte plus de 30 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de 320 syndicats, partout au Québec.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois