Jérôme Cahuzac faisait affaire avec ses amis d’extrême droite du GUD

vendredi 5 avril 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : RFI

Jérôme Cahuzac faisait affaire avec d’anciens militants d’extrême droite

Par RFI

Le quotidien Le Monde le révélait dès mardi 2 avril : c’est un proche de Marine Le Pen qui a ouvert le compte de Jérôme Cahuzac chez UBS en 1992. Autre révélation du journal : l’ancien ministre du Budget entretenait, dans les années 1990, des relations avec plusieurs anciens militants d’extrême droite. Des militants avec qui il s’était notamment lancé dans les affaires.

C’est par l’intermédiaire de sa femme, Patricia, dont il est aujourd’hui séparé, que Jérôme Cahuzac va se lier d’amitié avec plusieurs anciens militants du GUD, le Groupe union défense, un syndicat étudiant d’extrême droite ultra violent.

Nous sommes au début des années 1990, la cousine de son épouse est alors mariée avec un certain Jean-Pierre Emié. L’homme, qui s’affichera plus tard à plusieurs reprises aux côtés de Jean-Marie Le Pen, travaille alors avec un autre ancien du GUD, Philippe Péninque, aujourd’hui conseiller officieux de la présidente du FN (Front national).

C’est ce dernier qui ouvre le compte de Jérôme Cahuzac à la banque UBS en 1992.

Celui qui occupera vingt ans plus tard le poste de ministre de Budget vient de créer une clinique privée d’implants capillaires. Les deux militants d’extrême droite vont l’aider à se faire une clientèle. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le trio se lance dans les affaires à grande échelle, un véritable « GUD Business » comme le qualifie le journal Le Monde.

Ainsi, les trois amis vont notamment investir dans des mines d’argent au Pérou via une société fondée par un autre ancien militant d’extrême droite, Lionel Queudot.

Une question revient avec insistance : comment Jérôme Cahuzac, lui qui milite alors depuis une quinzaine d’années au Parti socialiste, a-t-il pu s’entendre avec des hommes au passé aussi sulfureux ?


Source : La Dépêche

Des liens avec l’extrême droite

L’affaire Cahuzac n’est pas avare en rebondissements. Jeudi soir, on a ainsi appris que le compte en Suisse de l’ex-ministre du Budget a été ouvert en 1992 chez UBS par Philippe Peninque, avocat spécialisé dans la fiscalité et ami et conseiller de Marine Le Pen, présidente du Front national. Ces étonnantes relations trouvent leur source dans des liens familiaux devenus amicaux.

Patricia Cahuzac, l’ex-épouse de Jérôme, est la cousine de la femme d’un avocat parisien, Jean-Pierre Eymié, associé de Philippe Peninque. Tous deux sont d’anciens membres du syndicat étudiant d’extrême droite Groupe union défense (GUD) connu pour ses méthodes musclées.

Cahuzac, Peninque et Eymié se fréquentent très régulièrement depuis leurs années de fac, à la Baule ou dans le Var.

Et partagent les mêmes passions sportives : le golf, le vélo ou la boxe à laquelle s’est mis le futur ministre.

Les liens amicaux se doublent aussi de liens professionnels, Eymié et Peninque adressant des clients à la clinique capillaire des Cahuzac.

Les trois hommes et un autre « gudard » investiront même dans des mines au Pérou via une SCI. Stoppée par le gouvernement péruvien, l’opération est un fiasco dont Jérôme Cahuzac sort indemne en récupérant sa mise. Ph. R.


A lire également
Démocratie « Bourgeoise », larbin au service des « intérêts supérieurs », extrême droite au centre des affaires.
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article3109


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123