Peuples Solidaires : Spécial 1er mai Appel Urgent Cambodge

mercredi 1er mai 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Source : Peuples Solidaires

Spécial 1er mai Appel Urgent Cambodge

Signez cet Appel Urgent pour que celles et ceux qui travaillent pour
H&M, Gap, Zara et Levis reçoivent un salaire minimum vital.

Alors qu’H&M fait la promotion, avec Vanessa Paradis, de sa Conscious Collection, ligne de vêtements "socialement et écologiquement soutenables", des centaines d’ouvrières perdent connaissance dans les usines qui confectionnent ses vêtements au Cambodge, faute d’un salaire suffisant pour se nourrir correctement.

Les faits

« Nous voulons que [nos clients] puissent être sûrs que tout ce qu’ils achètent chez nous est fabriqué dans le respect des êtres humains et de l’environnement »(1), proclame Karl-Johan Persson, le PDG de H&M. Avec sa collection "Conscious" (conscient), la marque communique haut et fort sur sa responsabilité sociale et écologique. C’est à se demander... si H&M est vraiment "consciente" des conditions de travail des ouvrières et ouvriers qui fabriquent ses vêtements au Cambodge.

Sous-alimenté-e-s et surmené-e-s

Au Cambodge, les produits de la confection représentent plus de 85 % des exportations totales de marchandises du pays. Mais cette industrie ne profite pas à tout le monde : maintenu-e-s dans la pauvreté par des salaires de misère, les ouvriers-ères s’épuisent à la tâche. Plus de 2 900 cas d’évanouissement par épuisement ont ainsi été recensés depuis 2011, dont plusieurs centaines dans des usines où H&M se fournit. Le phénomène a pris une telle ampleur qu’il a été largement médiatisé dans le pays.

Les organisations locales en lutte

Sur place, les travailleurs-ses s’organisent. Il y a deux ans, plus de 200 000 personnes prenaient ainsi part à d’immenses grèves pour protester contre les mauvaises conditions de travail et les salaires insuffisants. Depuis, les syndicats continuent à se battre pour que le salaire minimum légal atteigne 115 euros. Le 21 mars, à l’issue de négociations tripartites, celui-ci a été porté de 47 à 57 euros, bien en-deçà des 215 euros dont un-e ouvrier-ère cambodgien-ne et sa famille ont besoin, pour assurer leur besoins fondamentaux, selon l’Asia Floor Wage Alliance(2). D’autant que ce salaire minimum perd chaque année de sa valeur réelle à cause de l’inflation.

H&M, Gap, Levis et Zara : une responsabilité considérable
Contrairement à d’autres pays, le Cambodge dispose d’atouts pour que la situation change :
le taux de syndicalisation est élevé et l’Organisation internationale du travail (OIT) y pilote un programme d’amélioration des conditions de travail. Mais pour que la situation des travailleurs évolue réellement dans le pays, les grandes marques comme H&M, Gap, Levis et Zara doivent cesser d’exercer une pression intenable sur les coûts et les délais de production. Avec des bénéfices qui se chiffrent en milliards d’euros - 2 milliards pour H&M en 2012 - ces entreprises ont largement les moyens de mener une autre politique.

A nous d’agir

« Les consommateurs ont un pouvoir de pression considérable, particulièrement dans les pays occidentaux » explique Phork Hoeurng, coordinatrice du Centre d’information des travailleurs(3). En tant que citoyen-ne-s et consommateurs-trices, exigeons des marques qu’elles versent un salaire décent aux travailleurs cambodgiens.
Signez cet Appel Urgent et diffusez-le à vos contacts !

Pour signer
http://appels-urgents.peuples-solidaires.org/appel-urgent/cambodge_hm_and_co?constituent=1&canal=email&utm_source=email&utm_medium=email&utm_campaign=cambodge
En signant cet Appel, vous enverrez le message ci-dessous aux entreprises visées :

Madame, Monsieur,

En tant que consommateur-trice, je me sens concerné-e par la situation des ouvriers-ères qui fabriquent mes vêtements au Cambodge. Sans un salaire vital, ils-elles sont obligé-e-s de vivre en dessous du seuil de pauvreté.
Je vous demande de :

• approuver l’objectif des syndicats cambodgiens pour un salaire mensuel minimum de 150 dollars US ;

• contribuer à l’augmentation des indemnités nourriture, logement et transport dans les usines de vos fournisseurs ;

• vous engager à mener des négociations de salaire régulières avec les syndicats de l’industrie textile ;

• adopter un plan d’action concret visant à verser un salaire vital* dans votre chaîne d’approvisionnement.

Merci de me tenir informé-e des mesures que vous comptez prendre à ce sujet.

Sincères salutations,
(Prénom Nom)
Voir l’intégralité du texte de cet Appel Urgent
*Selon la définition de l’alliance internationale pour un salaire minimum vital (Asia Floor Wage)


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois