« ROMS », l’Insertion Maintenant ! Communiqué CLRD-GROUPE ROMS Conseil Lyonnais pour le Respect des Droits

jeudi 26 septembre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 27%

« ROMS », l’Insertion Maintenant ! Communiqué CLRD-GROUPE ROMS Conseil Lyonnais pour le Respect des Droits

Depuis l’été 2012 la pression sur les groupements des personnes Rom ne cesse de s’amplifier .

Les expulsions et les déplacements des dizaines de familles de ville en ville et même de quartier à quartier, sans solutions alternatives de la part des autorités de l’Etat, se multiplient implacablement.

Dans ces conditions, tout espoir de stabilité et d’insertion des personnes estimée à 20000 en France et 2200 dans l’agglomération lyonnaise est voué à l’échec.

De plus, à six semaines des élections municipales et européennes le défouloir anti-Rom est ouvert. Les élus de tous bords déversent leurs propos haineux à l’égard des personnes Rom. Le ministre de l’intérieur répète à l’envi que cette population a « vocation » à retourner en Roumanie. Il affirme que : « le mode de vie des ROMS est éloigné du nôtre et la majorité d’entre eux ne veut pas s’intégrer ».

« Monsieur Valls devrait savoir, plus que quiconque, que l’usage de tels stéréotypes ne ressort pas d’un discours de vérité mais bien d’une volonté de stigmatiser une population dont la présence ne serait pas souhaitable en France. De tels mots dans la bouche d’un ministre de la République ne sont pas acceptables », a réagi la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) dans son communiqué du 24 septembre.

Les Roms sont des citoyens européens.

Dès janvier 2014, la Roumanie s’intégrera dans la communauté européenne. Cibler les Roms comme boucs émissaires, comme l’a dénoncé le collectif Romeurope est non seulement condamnable au regard des valeurs de la République mais également irresponsable pour le danger que ce genre de propos fait courir à l’’ensemble de la société.

Le CLRD-GROUPE-ROMS, inquiet, dénonce la double peine infligée par le ministre de l’intérieur aux populations Rom en les privant des mêmes droits que les autres citoyens de l’Union européenne alors qu’elles subissent des discriminations dans leurs pays d’origine.

Des solutions d’insertion et d’accompagnement social réel et pérenne existent. Il demande au gouvernement de mettre en œuvre le dispositif, signé le 26 août 2012, par 5 ministres dont le ministre de l’intérieur et 2 ministres déléguées, pour supprimer, à terme, les bidonvilles. Il est attendu des hautes autorités de l’Etat de réaffirmer les valeurs d’égalité des droits et de fraternité, avec ses déclinaisons que sont la solidarité et l’hospitalité.

Le CLRD GROUPE-ROMS s’associe à l’appel lancé par la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) au gouvernement de la République l’invitant à se ressaisir et à retrouver les voies de l’universalité des droits de l’Homme.


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234