Prisons fédérales : les détenus du Canada en grève, leur salaire a été diminué d’un tiers

dimanche 6 octobre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 10%

Source : Par Martine Turenne | Sur le radar -Québec-

Prisons fédérales : les détenus en grève

Les détenus des prisons fédérales dénoncent les compressions du gouvernement Harper dans leurs salaires, et plusieurs institutions pénitentiaires sont en grève aujourd’hui, selon ce que rapporte la CBC.

Avec ces compressions, qui font partie du vaste plan de réduction du déficit mis en place par les Conservateurs, les chèques de paye des détenus ont été sabrés du tiers.

Jusqu’à maintenant, les détenus pouvaient gagner jusqu’à 6,90 dollars par jour, même si la moyenne était plutôt de 3 dollars.

Un taux inchangé depuis qu’il a été fixé… en 1981, soit il y a 32 ans. Et ces baisses de revenus surviennent alors que les détenus doivent maintenant acheter plusieurs items autrefois fournis, comme du savon, du shampoing, du déodorant et des timbres… avec lesquels ils envoient des nouvelles à leurs familles.

Ce sont d’ailleurs ces dernières qui écopent de ces compressions, dit John Curcio, le président du comité des détenus de l’Institution Bath, une prison à sécurité moyenne située à l’ouest de Kingston, en Ontario. Plusieurs détenus envoient leur modeste salaire à leur famille, dit-il.

Ces baisses de salaires s’ajoutent à d’autres compressions que subissent les détenus, dont celles qui touchent directement les activités en prison.

De son côté, l’ombudsman des prisons, Howard Sapers (de son vrai titre l’investigateur des services correctionnels canadiens), dénonce ces compressions.

Il en appelle au contraire à une augmentation du salaire quotidien, afin de mieux refléter l’augmentation du coût de la vie.

Tout coûte plus cher, dit-il : envoyer une lettre à la maison, une carte d’anniversaire à un enfant ou simplement, s’acheter des effets personnels ou des médicaments non prescrits, notamment pour les détenus plus âgés qui développent toutes sortes de petits bobos. « Les détenus ne s’attendent pas à ce que les contribuables payent pour ça, mais ils veulent une source de revenu décent pour pouvoir se les payer eux-mêmes. »

Selon les Services correctionnels canadiens, ces compressions sur les salaires des détenus feront économiser environ 4 millions de dollars annuellement, sur un budget global de plus de 2,6 milliards de dollars.


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois