FRALIB : Pour le redémarrage de l’entreprise en SCOP. La loi n’est pas appliquée et le gouvernement ne fait rien.

jeudi 24 octobre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 24%

FRALIB : Pour le redémarrage de l’entreprise en SCOP (Société Coopérative et Participative. La loi n’est pas appliquée et le gouvernement ne fait rien.)

Source : Les Fralib

L’ETAT DOIT MAINTENANT INTERVENIR POUR QU’UNILEVER CESSE ENFIN DE SE MOQUER DE LA JUSTICE DE NOTRE PAYS ET DES TRAVAILLEUR-S-ES DE FRALIB

Devant le refus par la Société FRALIB et le Groupe UNILEVER d’exécuter les termes de l’arrêt rendu par la Cour d’Appel d’Aix en Provence le 28 février 2013, annulant le 3ème PSE et les licenciements, les salariés de FRALIB en lutte sont sans salaire depuis 7 mois !!!

Ils sont donc aujourd’hui dans une situation ubuesque, à savoir dans l’obligation de percevoir les indemnités de Pôle emploi sans être demandeurs d’emploi.

Les services de la Présidence de la République sont parfaitement au courant de cette situation et ne prennent aucune décision politique afin de créer les conditions pour que les salariés de FRALIB en lutte puissent être rétablis dans leurs droits pour mettre en œuvre leur projet de reprise de l’activité.

Ils nous baladent et refusent eux aussi de prendre leurs responsabilités.

L’Etat doit se saisir de la nouvelle décision rendu par le juge de l’exécution de NANTERRE le 22 octobre 2013, qui condamne UNILEVER sous astreinte à exécuter l’arrêt rendu le 28 février 2013 par la Cour d’Appel d’Aix en Provence par lequel elle a annulé toute la procédure, le 3ème PSE et le licenciement des 182 salariés.

UNILEVER refuse d’assumer ses obligations légales notamment en matière de préservation de l’emploi et de l’outil industriel et par conséquent d’exécuter les décisions de justice et notamment l’Arrêt du 28 février 2013. L’Etat en ne prenant aucune décision fait preuve d’inconséquence et d’une fuite devant ses responsabilités.

Rien n’est fait pour contraindre UNILEVER à assumer toutes ses responsabilités dans la destruction de l’emploi et de l’outil industriel et pour que le groupe engage les moyens nécessaires pour que le projet des salariés voit le jour !!!

• Nous exigeons que des mesures exceptionnelles soient prises en faveur des salariés de FRALIB comme le gouvernement a su le faire dans d’autres dossiers, mesures s’inscrivant dans notre volonté de concrétiser notre projet alternatif.

• Nous demandons à l’Etat de jouer son rôle dans notre dossier, en prenant les décisions politiques qui imposent au Groupe multimilliardaire UNILEVER de venir s’asseoir à la table des négociations pour qu’il assume pleinement ses responsabilités en créant les conditions de la mise en œuvre du projet alternatif porté par les salariés et leurs représentants consistant au redémarrage de l’entreprise en SCOP (Société Coopérative et Participative).


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois