Hongrie : 23 octobre 1956 /23 octobre 2013

lundi 28 octobre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 8%

23 octobre 1956 /23 octobre 2013

La date d’anniversaire du commencement de la 2ème Révolution d’Octobre de 1956, a été fortement marquée cette année par la future campagne électorale de 2014.

Du coté les partisans d’Orbán (La Marche de la Paix) environ 200 000 personnes ont manifesté, comme l’année dernière et avec les même gros moyens financiers* et avec l’appui de la plus part des média.

Du côté de l’opposition plus de 25 000 manifestants sont venus par leurs propres moyens pour dire non à Orbán.


Le site Hulala explique la démarche du gouvernement Orbán, pour ce 23 octobre 2013, avec clarté « Széles Gábor, le propriétaire de la chaîne Echo TV et du journal Magyar Hírlap a déclaré :
"On ne peut pas laisser passer ce qui est en train de faire la gauche, sans réagir".

L’éditeur du Magyar Hírlap István Stefka a averti :
[La nation est en danger car] de plus en plus de gens croient aux mensonges des forces de la gauche libérale".

Pour le politologue Tamás Fricz, du Forum de l’unité civile (CÖF) :
La Marche de la Paix vise à maintenir l’unité des Hongrois contre la campagne de "guerre civile" en cours, menée par "Bajnai est ses acolytes".

Un autre fondateur de COF, László Csizmadia, a déclaré :
[La marche a pour but de défendre le gouvernement contre] "les attaques déloyales et l’incitation à la haine de la gauche libérale". »

Notre correspondant lui, nous explique le débat et les craintes qui animaient les participants au rassemblement de l’opposition au régime Orbán.

« Les pages facebook des organisations et des mouvements sont pleines de débats sur la manifestation.

L’ensemble des partis de l’opposition et bon nombre de mouvements sociaux, unis dans cette action ont tous appelé à participer à cette manifestation …

Mais mardi, le 22 octobre, les socialistes et le Rassemblement 2014 **ont annoncé avoir déjá conclu un accord concernant la distribution des sièges aux élections 2014.

En dépit du fait que chaque intervenantE (un par parti) avait accepté de parler uniquement de 56 et de critiquer le régime d’Orbán , mais Gyurcsány(ancien 1er ministre PS, ex PC), Kuncze, Fodor, Bokros ont critiqué assez ouvertement Mesterházy (PS, ex PC) et Bajnai (Rassemblement 2014), en demandant union de toutes les forces de l’opposition.

Tout le monde sait que la nouvelle loi sur les élections est très désavantageuse pour l’opposition : le nombre des députés a été diminué ; il n’y aura qu’un tour ; on vote pour candidat individuellement.

Cela signifie que l’opposition ne peut pas gagner si elle divise ces voix entre deux ou trois candidats de différents partis.

Les manifestantEs n’ont pas laissé parler Mesterházy, président du Parti socialiste, pendant plusieurs minutes en scandant

"unissez-vous".

Dans une interview télévisée donnée après la manifestation, il a attribué cette « action » indigne au parti de Gyurcsány (DK).

Moi, qui étais là, j’ai trouvé - avec beaucoup d’autres manifestantEs qui s’expriment sur Facebook – que la plupart des militantEs de chaque parti et organisations étaient uniEs dans cette demande "unissez-vous".

Lajos Bokros (ex-ministre du gouvernement Horn) formulait plus clairement sa position. Il est président d’un parti libéral centre-droit, il a déclaré que son parti avait peu de chose en commun avec les autres partis présents, mais il est convaincu que Orbán détruit l’économie et la liberté et que donc la seule chance est de marquer des points dans ce conflit et d’accepter les candidats qui auront le plus de chance de gagner contre le Fidesz.

Après la reconstruction de la république démocratique, son parti suivra son chemin particulier, différent de celui des partis de la gauche.
Concernant le nombre de manifestants, j’ai eu l’impression que nous étions plus nombreux que l’année passée : le quai est assez long entre les deux ponts (presque deux fois la distance entre le pont Élisabeth et Astoria) et il était couvert à 70%.
Il est vrai que la densité était très variée. 25 000 est une sous-estimation forte á mon avis.

En revanche, 200 000 pour la foule sur la place des Héros me semble une bonne approximation parce que la place était vraiment pleine. (Les média du gouvernement parlent d’un million - sans tenir compte qu’il n’y a pas assez de place pour autant de gens !)

La plupart des intervenantEs ont bien critiqué l’opposition, ils ont a même dit que "nous avions perdu une année". Magyar Hírlap Online (qui est proche du gouvernement) nous surprend cette fois avec un reportage correct de la manifestation des organisations de l’opposition avec des photos de chaque intervenantEs
conclut notre correspondant


* les frais de voyage et repas étaient payés par les organisateurs, ces manifestants venaient de toute la Hongrie, mais également des pays voisins.

**Rassemblement 2014 (Együtt-PM) regroupe le mouvement Solidarité, une partie des Verts LMP…et d’un regroupement autour d’un ancien 1er ministre M. Bajnai


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

 

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois