Grève générale en Grèce pour dire « non » à l’austérité

jeudi 7 novembre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 28%

« Tout le monde sait que la Grèce va mal. Nous, on a un message fort pour le gouvernement : on ne peut plus continuer sans emploi, sans les retraites, sans les écoles publiques, sans la sécurité sociale. Ça suffit, maintenant ! »

Source : RFI

Grèce -

Article publié le : mercredi 06 novembre 2013

Grève générale en Grèce pour dire « non » à l’austérité

Par Agnieszka Kumor

La Grèce tourne au ralenti, ce mercredi 6 novembre, suite à une mobilisation de 24 heures à l’appel du syndicat grec du secteur public Adedy et de la centrale du privé GSEE. C’est la deuxième grève générale dans ce pays en moins de quatre mois. Il s’agit de dire « non » aux politiques d’austérité instaurées par le gouvernement pour faire sortir la Grèce de la profonde crise économique.

Cette politique de rigueur a été décidée pour répondre aux exigences de bailleurs de fonds regroupés dans la fameuse « troïka » (Commission européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne).

La Grèce a été sauvée de la banqueroute grâce à une assistance d’urgence : 240 milliards d’euros ont été promis à Athènes depuis 2010, en échange d’un programme d’austérité draconien.

Mais après six années de récession consécutives et avec plus d’un quart de la population active au chômage, les Grecs n’en peuvent plus. Le plan de restructuration consenti à la « troïka » prévoit 25 000 mutations et 4 000 licenciements d’ici fin de l’année.

Vassilis Xenakis, secrétaire de la confédération de la fonction publique Adedy, dénonce cette thérapie de choc censée aider son pays à recouvrir la santé économique : « Tout le monde sait que la Grèce va mal. Nous, on a un message fort pour le gouvernement : on ne peut plus continuer sans emploi, sans les retraites, sans les écoles publiques, sans la sécurité sociale. Ça suffit, maintenant ! »

La centrale du privé GSEE, quant à elle, dénonce la dérégulation du marché du travail et l’avant-projet du budget 2014, qui « détruit les droits sociaux ».


Commentaires

Navigation

Agenda

 

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois