Grèce : Les Dispensaires sociaux solidaires, autogérés par des bénévoles, ils offrent des prestations médicales gratuites tout en militant pour un système de santé public de qualité. La solidarité avec ces dispensaires s’organise et ne doit pas faiblir.

mercredi 18 décembre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Source : Pour l’autogestion

Dispensaire Social Solidaire d’Héraklion (Crète)

Par Benoît Borrits, publié le 18 décembre 2013

Les Dispensaires sociaux solidaires se sont constitués en réponse aux politiques du gouvernement grec aboutissant à priver de couverture sociale une partie importante de la population.

Autogérés par des bénévoles, ils offrent des prestations médicales gratuites tout en militant pour un système de santé public de qualité. La solidarité avec ces dispensaires s’organise et ne doit pas faiblir.

Face au désengagement de l’État grec dans la santé publique, imposé par la Troïka (FMI, BCE et Union européenne), des bénévoles s’organisent en dispensaires et pharmacies sociales pour offrir aux personnes qui ne sont plus couvertes par la sécurité sociale des soins médicaux gratuits.

Loin d’être des structures strictement humanitaires, ces structures militent pour un système de santé public de qualité, accessible à toutes et à tous et pour le respect des droits des patients.

Pour cela, les militants des dispensaires (des intervenants et des patients), en lien avec les organisations syndicales du secteur sanitaire et avec des associations citoyennes, organisent fréquemment des interventions auprès des administrations hospitalières pour imposer l’accès gratuit aux soins, prenant parfois la forme de manifestations ou d’occupations de locaux hospitaliers.

A ce jour, environ 30 Dispensaires solidaires sociaux fonctionnent dans toute la Grèce. Des médecins, généralistes ou spécialistes, des dentistes, des pharmaciens et des citoyens s’y engagent. Aujourd’hui environ 700 bénévoles y participent en tant que permanents ou membres des réseaux affiliés. Des dizaines de milliers de patients sont soignés par les dispensaires sociaux.

Les dispensaires sociaux fonctionnent grâce aux dons citoyens et n’acceptent pas de subventions publiques ni dons d’entreprises privées. Ils dispensent des médicaments collectés par les citoyens. Les décisions sont prises en Assemblées Générales. Il y a un effort pour la mise en commun de moyens et la coordination de leurs actions. Des actions communes se font avec d’autres structures actives dans d’autres domaines de solidarité.

Un collectif « Solidarité France-Grèce pour la santé » est né à l’initiative d’un petit groupe de personnes d’origine grecque vivant en France et désirant agir concrètement en solidarité avec les Pharmacies et Dispensaires sociaux en Grèce. Il s’est élargi à des personnes de tous horizons (associatifs, professionnels, politiques, syndicaux).

Un premier débat public a eu lieu en région parisienne le 23 mars 2013 avec le Docteur Giorgos Vichas, représentant du Dispensaire social métropolitain de Hellinikon à Athènes.

D’autres initiatives ont suivi qui ont permis de récolter 7000 euros pour le réseau des dispensaires sociaux. Plus que jamais, la solidarité doit se poursuivre.

Nous publions ici un reportage sur le Dispensaire social solidaire
d’Héraklion en Crète.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123