Russie : accidents du travail 60 morts, salaires non payés, mauvaises conditions de logement… travailleur migrant victimes de traite, c’est le premier bilan des Jeux olympiques d’hiver Sotchi

samedi 8 février 2014
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Source : Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois

4 février 2014

La neige à Sotchi est entachée du sang des travailleurs

"Il y a du sang dans les neiges de Sotchi et l’impunité de l’exploitation des travailleurs doit cesser. Les Jeux les plus coûteux de l’histoire sont aussi les plus meurtriers pour les travailleurs du bâtiment. " C’est la forte critique que l’Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) a émise à l’endroit et du gouvernement russe et du Comité international olympique (CIO), alors que les Jeux olympiques d’hiver de 2014 ouvrent ce vendredi.

Les militants syndicaux établiront un piquet devant l’ambassade de Russie à Genève pour dénoncer l’exploitation généralisée et systématique des travailleurs de la construction à Sotchi et la possibilité que cela se répète dans les 11 villes hôtes de la Coupe du Monde FIFA 2018.

Ambet Yuson, secrétaire général de l’IBB dit : « Nous estimons que plus de 60 travailleurs sont morts à Sotchi. Les statistiques officielles de 2009 à 2011 ont révélé 71 accidents dont la moitié d’entre eux ont été fatal. Notre vérification sur place a révélé 20 décès dans la seule année 2010 alors qu’en 2012, 25 autres travailleurs ont perdu la vie. Pas plus tard que le 20 Novembre 2013 dernier, 1 travailleur est mort et deux ont été blessés dans le stade principal Fisht. Ce sont des coûts tragiques en vies humaines et l’impunité de l’exploitation des travailleurs dans les méga événements sportifs doit cesser ».

Salaires impayés, conditions de travail dangereuses, travail de12 heures ou plus, mauvaises conditions de logement, et travailleurs migrants victimes de traite, voilà le tableau de l’exploitation des travailleurs qui sera l’héritage de ces Jeux.

Le 17 Octobre 2013, un travailleur de la construction russe du nom de Roman Kuznetsov s’est cousu la bouche en signe de protestation contre le non- paiement de ses salaires à Sotchi.

En novembre dernier, l’IBB et ses affiliés russes et serbes ont assisté au retour de 27 travailleurs migrants serbes victimes de traite et pratiquement laissés à eux-mêmes sans salaire, ni logement, ni documents.

Ce cas n’est qu’un des nombreux exemples de la traite des travailleurs en provenance d’Asie centrale, d’Europe du Sud-est et de Turquie. A ce jour, 150 travailleurs ont été rapatriés grâce aux efforts des syndicats.

L’IBB a critiqué le gouvernement russe pour sa violation flagrante des normes et conventions internationales du travail et a appelé le CIO à agir face à l’esclavage moderne qui a lieu pendant la préparation de ses événements.

Yuson a en outre déclaré « cette exploitation en série aux Jeux olympiques et à la Coupe du monde n’a pas sa place de nos jours. Nous exhortons les Nations Unies et l’Organisation internationale du Travail à enquêter sur ces mauvaises pratiques et à tenir les gouvernements et les associations sportives internationales ainsi que leurs entrepreneurs-fournisseurs responsables de leurs actes ".

Le syndicat mondial a noté que l’EURO 2012 de l’UEFA s’est tenu au détriment de la vie de 16 travailleurs ukrainiens et 4 polonais.

Pour les Coupes du Monde de la FIFA, 7 vies ont été perdues au Brésil, et 5 autres dans les villes de Moscou, Saint-Pétersbourg et Kazan et récemment, le journal The Guardian a rapporté que 185 travailleurs migrants népalais sont morts au Qatar en 2013.

Il a dénoncé l’ironie d’une grande sécurité et sûreté pour les athlètes et les spectateurs tandis que les travailleurs qui ont peiné pour construire les sites continuent de mourir dans des circonstances évitables. L’IBB a affirmé que « les travailleurs font partie de l’équipe et ne devraient pas être récompensés par des morts, des blessures ou des emplois d’esclavage. "

Alors que la Russie se prépare à accueillir la Coupe du Monde FIFA 2018, les syndicats ont également exprimé leurs préoccupations au sujet de la répétition des pratiques d’exploitation.

Pour l’IBB le tableau en effet ne semble pas prometteur.

La Russie a furtivement adopté en Juin 2013 sa loi FIFA appelée " pour la préparation et la tenue de la Coupe du Monde FIFA 2018 et la Coupe des Confédérations FIFA 2017 dans la Fédération de Russie et l’amendement de certains actes législatifs fédéraux russes № 108 -FZ ".

Cette nouvelle loi annule de nombreuses normes du travail pour ceux qui travaillent à la préparation de la Coupe du Monde 2018. Elle donne également aux employeurs libre cours sur la façon d’employer des travailleurs migrants sans tenir compte des normes du travail.

L’IBB a médiatisé l’évaluation de la loi FIFA, qui a été co-rédigée par le président de son affilié ukrainien, le Syndicat des travailleurs de la construction et de l’industrie des matériaux de construction d’Ukraine, Vasyl Andreyev.

Il a exhorté le mouvement syndical mondial à agir sur cette question urgente, car il s’agit d’une grave menace aux droits des travailleurs et des syndicats. Andreyev a noté, « Sans la protection des travailleurs, les méga événements sportifs deviennent une course vers le bas. "

L’Alliance des syndicats réclament l’abrogation immédiate de la loi FZ FIFA № 108 qui prive effectivement des droits et normes du travail les travailleurs impliqués dans la préparation des championnats et exhorte à l’établissement de garanties pour la protection des travailleurs sur tous les lieux de travail.

Comme la prochaine édition des Jeux olympiques d’hiver va à la Corée du Sud en 2018, l’IBB avec son affiliée sud-coréen, le syndicat de la Fédération coréenne des industries de la construction, organisent les travaux préparatoires à une campagne pour le travail décent, y compris l’organisation des travailleurs dans les différents sites de construction, afin de veiller à ce que les horreurs de Sotchi ne se répètent pas dans leur pays.

L’IBB est une fédération globale des syndicats regroupant plus de 12 millions de membres dans 320 syndicats de 125 pays du monde dans le bâtiment, les matériaux de construction, le bois, la sylviculture et les industries connexes.

INFORMATION SUR LA MANIFESTATION

Les militants syndicaux dirigés par l’IBB vont lancer une campagne mondiale sur les droits des travailleurs dans la préparation de la Coupe du Monde 2018 par un piquet de grève à l’ambassade de Russie à Genève 06 le Février 2014 prochain à 14:00.

Séance de photos le 6 Février : Les militants syndicaux en tenue de sport d’hiver poseront avec "des médailles de la honte" identifiant les questions suivantes : décès, blessures, et salaires d’exploitation et accidents.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois