Hongrie : faire oublier tout ce que les fascistes hongrois ont commis comme crimes depuis les années vingt.

mercredi 30 avril 2014
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 8%

25 avril 2014

Hongrie : faire oublier tout ce que les fascistes hongrois ont commis comme crimes depuis les années vingt.

Actuellement des forces civiques et antifascistes à Budapest « livrent » un combat déterminé pour empêcher la construction d’un monument participant à un vaste « mouvement » de réécriture de l’histoire de la Hongrie sous le nazisme.

En effet, le gouvernement veut ériger ce monument pour falsifier l’histoire de 1944. La construction de ce monument est devenue le cœur d’une bataille symbolique contre le régime.

Lundi, le 28 avril, le terrain du monument a été donné à la municipalité (responsable du monument) par une décision du tribunal.

Les protestantEs - miliitantEs de plusieurs organisations civiques et politiques - essaient de faire échouer le projet par une résistance "passive" :
ils/elles sont assisEs autour du terrain pour empêcher les travailleurs d’y entrer.

Le moment devient critique. Le tribunal a autorisé les autorités à les expulser mais aussi à les condamner s’ils continuent à s’opposer à cette construction.

L’essence du débat, à travers ce monument est de montrer que la Hongrie de 1944 a été une victime innocente de l’Allemagne fasciste, et de faire oublier tout ce que les fascistes hongrois ont commis comme crimes depuis les années vingt.

C’est pourquoi les textes disent : "On ne peut réécrire l’histoire" ; une survivante de l’holocauste est assise avec une tablette "Monument vivant". Les travaux ont été suspendus pendant la campagne électorale, mais le gouvernement veut recommencer.

Notre correspondant à Budapest


Suite Mercredi 30 avril 2014

Ce matin les manifestantEs, soudées les barrières pour éviter leur démolition.

Ils/elles feront pourtant leur mieux, mais ce matin ils /elles ne pouvaient arriver jusqu’à la base du monument (seul la base est finie), parce que les policiers les ont encerclée, serrés coude-à-coude, pour assurer les conditions du travail aux travailleurs.

Le 1 mai, le Mouvement Solidarité organise un cortège de voitures á partir de la place des Héros à la place de la Liberté où on écoutera Bajnai et Kónya autour du monument, puis on continuera jusqu’à Csepel (Haut lieu de la Révolution des Conseils Ouvriers de 1956), pour essayer de revitaliser la tradition ouvrière - au-delà de la bière et des saucisses, la seule attraction du 1er mai depuis des décennies-.


|Ce mouvement de protestation en Hongrie est d’une grande importance pour l’avenir. Nous devons exprimer rapidement notre solidarité à cette mobilisation.

On vaulx mieux que ça|


Hongrie fascisme/déportation : « Parce que c’est toujours comme ça que cela commence »

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article3801

Pétain en France, Horthy en Hongrie

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2419


Commentaires