Vaulx-en-Velin : Notre amie et camarade Monique MARTIN nous a quittés

mercredi 18 juin 2014
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Monique Martin}

Monique Martin

Vaulx-en-Velin perd une militante de grande qualité,

de la Mémoire, des mémoires de notre ville et d’ailleurs.

Les mémoires, la musique, la chanson,…animaient ses combats multiples pour la justice sociale.
Monique Martin est née en 1936.

UL CGT Vaulx-en-Velin

Notre amie et camarade Monique MARTIN nous a quittés

Monique MARTIN, instit pratiquement toute sa vie au service des Vaudais, savait illuminer la vie par l’action revendicative et la musique étroitement liées. Elle avait un charisme extraordinaire et un dynamisme formidable, liés à un humanisme qui savait pousser en avant ce qu’il y a de meilleur en chacun d’entre nous . . . sans oublier son sens de l’ humour. Elle était , bien sûr, de toutes nos actions, manifestations, et, beaucoup plus largement de toutes les actions populaires, culturelles et politiques de Vaulx. Que l’esprit généreux de Monique continue de nous animer, nous et les générations suivantes ( elle avait un rapport extraordinaire avec tous et particulièrement avec les enfants ). Nous pensons fraternellement à ses filles et particulièrement à Irène qui està la CGT et en responsabilité sur le lycée professionnel de Vaulx Sud et avec qui nous avions milité à l’U-L quand elle était encore au Lycée des Canuts au Nord de Vaulx. Nous pensons également à ceux qui, à l’école de musique, à Mémoires et dans les 2 chorales ont été marqués par sa fraternelle et immense humanité.


Parti Communiste Français
Section de Vaulx-en-Velin

HOMMAGE A MONIQUE MARTIN

Monique,

Pardonne moi, je sais que tu n’aimais pas être sur le devant de la scène, pourtant tu étais de partout dans notre ville, que ce soit ton engagement comme enseignante, avec tes petits, ou pour toutes les causes nobles où tu étais présente, c’est ainsi que tu vivais ton engagement communiste.

Monique tu étais une militante ouverte, toujours soucieuse de rassembler, où pour toi, ce qui primait après le débat qui pouvait parfois être vif, mais toujours très fraternel, c’était l’unité de ton Parti, des communistes. Monique, tu étais aussi exigeante avec ton parti, ses élus, ses dirigeants mais toujours avec le sourire, et au regard de ton militantisme, c’était dur de te dire non.

Monique, avec toi presque tout se terminait par une chanson, Combien de fois, m’as tu proposé de monter une chorale de chanteur au Parti Communiste. Combien de fois as-tu insisté, à juste titre, pour chanter à la fête de l’humanité à Vaulx-en-Velin la chanson de ton journal, la chanson de l’Humanité. Et quel plaisir de t’écouter, de vous écouter pour l’édition 2013.
Nous sommes beaucoup à nous souvenir de cette 4L rouge qui sillonnait les rues de Vaulx-en-Velin, cette voiture avec laquelle tu militais, tu étais de partout.

Monique, malgré un agenda plein à craquer tu étais toujours présente à nos réunions, à l’activité de notre parti tant que ta santé te l’a permis.
Avec Monique, nous perdons une amie, une militante modeste, humaine, fraternelle, qui aurait, sans nul doute, eut encore beaucoup de choses à nous apprendre, à nous les plus jeunes.

Elle fait partie de ces personnes qui vous rendent fièrs de partager avec elles les mêmes opinions politiques, les mêmes idéaux, les mêmes valeurs humaines.

Jusqu’au bout, elle resta fidèle à son engagement communiste.

Pour toi Monique, pour tes filles, Irène et Françoise pour tous tes camarades et tes amis, nous allons continuer notre combat, notre engagement autour des valeurs que nous partagions.

Ton départ trop rapide nous laisse un grand vide, mais aussi plein de souvenir des moments passés ensemble.

Salut Monique.
Nous ne t’oublierons pas.

Le 12/06/2014
François Bailly-Maitre


Source : VaulxenVelinjournal

La ville rend hommage Monique Martin et Maurice Luya

JPEG - 14.8 ko Photo © Laura Tangre

La Ville rendait hommage à la présidente de l’association Mémoires et chef de chœur de l’ensemble des Ans chanteurs ainsi qu’au Résistant déporté, tous deux disparus au cours de l’année. La cérémonie a eu lieu en salle du conseil municipal jeudi 20 novembre, en présence d’élus, de responsables associatifs et de nombreux citoyen et aussi en présence de la chorale les Ans chanteurs.

Monique Martin a été institutrice et a vu passer des générations de bambins sur les bancs de l’école Grandclément où elle enseignait. Retraitée dynamique, elle intervenait également dans les écoles de la commune pour rappeler la mémoire de celles et ceux qui ont porté les valeurs de citoyenneté, de liberté et de résistance. En 1993, elle a fondé l’association Mémoires afin de collecter une source considérable de documents sur l’histoire vaudaise.

Il a été le matricule 69 732. A son arrivée à Buchenwald, en 1944, Maurice Luya, jeune résistant, apprend la déshumanisation. Sa vie durant, il a témoigné dans les écoles de Vaulx et d’ailleurs, avec son copain Marcel Roche, lui-aussi résistant déporté. Le résistant a vécu de nombreuses années à Vaulx puis s’est retiré à Faverges-de-la-Tour, dans le Nord Isère. En juin 2013, il a reçu l’insigne d’officier de la légion d’honneur.

“Ce sont deux histoires différentes et un engagement commun, a souligné la députée-maire lors de son allocution. Nous honorons deux vies exemplaires. Ils furent deux grands passeurs d’humanité”.

JPEG - 20.2 ko

Stéphane HESSEL compagnon de camp de Maurice LUYA


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois