Soutien aux salariés de Philips - La campagne de Boycott est lancée !!!

samedi 17 septembre 2016
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Soutien aux salariés de Philips « Aujourd’hui c’est nous, demain ça peut être vous »

Bonjour,
Je me permets de vous contacter car nous vivons avec mes collègues de Miribel et ceux de Lamotte-Beuvron des heures graves.

En effet, Philips (notre employeur) nous a annoncé à notre retour de vacances la délocalisation en Espagne et en Pologne de la production de ses luminaires jusqu’à présent fabriqués en France.

Résultat : 231 suppressions d’emplois avec en plus à ce jour des conditions de départ au strict minimum légal pour une entreprise qui a encore fait 7,5 milliards d’Euros de chiffre d’affaire en 2015.

Nous sommes donc déterminés à nous battre et vous pouvez nous y aider en partageant autant que possible ce lien afin que notre combat bénéficie d’un maximum de soutiens :

https://www.facebook.com/soutienauxsalariestrahisparPhilips/?fref=nf

Car pour reprendre les mots d’une collègue : « Aujourd’hui c’est nous, demain ça peut être vous »

Fraternellement

JPEG - 58.8 ko

19 septembre 2016
Soutien aux salariés trahis par Philips

La campagne de Boycott est lancée !!! Soutenez-nous en la rejoignant et surtout...

Philips décide de délocaliser ses deux derniers sites de production en France en mettant un terme aux emplois de 231 salariés.

JPEG - 35.1 ko

La compagnie Philips Lighting, leader mondial sur le marché de l’éclairage, existe depuis 125 ans. Elle commercialise des luminaires pour le grand public et les professionnels. Son bénéfice avant impôts en 2015 était de 594 millions d’Euros, à cette époque elle comptait encore 3 usines en France. Cette compagnie affirme vouloir améliorer la vie de 3 milliards de personnes par an d’ici à 2025...

Après la fermeture de l’usine de Custines en 2016, Philips poursuit son programme de désindustrialisation en France. Ainsi, au retour des vacances d’été, les salariés de Lamotte-Beuvron et Miribel, apprennent avec stupeur la décision de leur employeur de fermer ses deux derniers sites de production français. Par cet acte contradictoire au discours philanthrope prôné par la compagnie, Philips prive 231 personnes de leurs emplois.

L’issue était néanmoins prévisible. Année après année, Philips a sciemment attribué les volumes de production les plus importants aux usines polonaises et espagnoles du groupe, sous le regard impuissants des salariés français. Malgré ces dés pipés, les usines se sont mobilisées avec des programmes d’amélioration continue et de réduction de coûts. A l’heure du clap de fin, cet investissement pour la marque Philips est oublié. En effet, le coup le plus dur à encaisser fut l’annonce des conditions de départ proposées par ce riche employeur.

Dans un passé récent, de 2013 à 2016, ce préjudice moral était indemnisé décemment par Philips. Cette indemnité est divisée par 4 aujourd’hui. Le principal argument économique avancé par le groupe pour justifier sa décision est d’une facilité déconcertante : le coût du travail est plus élevé en France qu’en Europe de l’est ou en Espagne. Certes. Mais pour un groupe qui fait de l’innovation sa marque de fabrique, les salariés s’attendaient à une conclusion plus ambitieuse que d’être rayés de la carte industrielle du jour au lendemain. Cette situation devient malheureusement banale : une entreprise profitable choisit la délocalisation pour gagner toujours plus d’argent. Cette logique de maximisation des profits au détriment des salariés français est insupportable. Une marque qui se vante d’être proche de ses consommateurs français ne doit pas fuir ses salariés français.

Leurs revendications

Les employés sont conscients qu’il est illusoire de faire entendre raison à Philips et de maintenir ces 2 sites en vie. Leur combat vise à partir dignement, tant en termes financiers, en gardant le niveau d’indemnités de leurs collègues partis jusqu’en 2016, qu’en termes de mesures de reclassement, pour que tous puissent se reconstruire.
C’est donc pour vous sensibiliser à leur cause que je vous sollicite.

Nous, consom’acteurs, soyons solidaires avec ces salariés. Rappelons à Philips que dans ces conditions, nous boycottons leurs produits.

La campagne de Boycott est lancée !!!
Soutenez-nous en la rejoignant et surtout...

Sources
http://www.20minutes.fr/economie/1917147-20160901-philips-va-supprimer-230-emplois-france...
http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/rhone/lyon/philips-miribel-les-142-supp...
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Artic...
http://fr.slideshare.net/MarcAntoineHennel/philips-france-2015...
http://www.lesechos.fr/23/09/2014/lesechos.fr/0203798173329_philips-engage-une-scission-hi...

Philips FB+Twit+YT+iBoycott from Lecksone on Vimeo.


La campagne de Boycott c’est bien !
Mais occuper son entreprise et remettre en route celle-ci au service de la grève et de l’emploi c’est mieux.

JPEG - 13.9 ko
JPEG - 16.2 ko

Le site On Vaulx Mieux Que Ca


Commentaires