"Fin avril, la Hongrie cessera de fournir aux demandeurs d’asile du centre de Kiskunhalas de la nourriture" (Budapest Beacon)

samedi 22 avril 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : Serbie droits humain

"Fin avril, la Hongrie cessera de fournir aux demandeurs d’asile du centre de Kiskunhalas de la nourriture" (Budapest Beacon)

Les réfugiés du camp de Kiskunhalas, dans le sud de la Hongrie, ont été informés qu’ils ne recevront plus de nourriture ni d’aide financière pour s’acheter de la nourriture.

Les demandeurs d’asile ont d’abord reçu l’information, la semaine passée, que les sommes qu’ils reçoivent du gouvernement hongrois pour s’acheter de la nourriture seront supprimées, selon ce qu’une source intérieure du camp a déclaré à Budapest Beacon. Au même moment, on a dit aux réfugiés que le camp ne leur proposera plus non plus de provisions de nourriture.

Selon le Comité Helsinki hongrois, les personnes qui sont dans leur première demande d’asile et ceux qui bénéficient du statut de la protection seront conduits ce jeudi au camp pour réfugiés de Vámosszabadi, à proximité de la frontière slovaque. On estime que 8 à 10 personnes, dont une femme enceinte, resteront à Kiskuhalas mais ne recevront plus ni nourriture ni aide médicale, après la fin du mois d’avril.

« La suppression de la ration de nourriture journalière à certains demandeurs d’asile dans le centre ouvert d’accueil est une décision inhumaine et irrationnelle, sauf si le but du gouvernement est de pousser les demandeurs d’asile à poursuivre leur voyage plus loin vers l’ouest, afin de demander une protection ailleurs », a déclaré le Comité Helsinki au Budapest Beacon, mercredi soir.

Les réfugiés qui ont été informés qu’ils resteront à Kiskuhalas ne savent pas comment ils auront accès à des approvisionnement alimentaires après mercredi prochain. Des ONG auraient reçu une demande de rester, afin d’aider à nourrir les résidents qui demeureront dans le camp.

Beaucoup des résidents du camp de Kiskuhalas l’ont déjà quitté pour se rendre en Autriche, certains sont partis pour éviter la mise en oeuvre de la loi sur la détention obligatoire des demandeurs d’asile. Pour ceux qui sont restés à Kiskuhalas, la décision du gouvernement de ne pas les transférer dans le camp de containers proche de la frontière, au moins pour le moment, est venue comme un soulagement important. Néanmoins, la décision des autorités de cesser de fournir à ces demandeurs d’asile de la nourriture ou des services a généré une véritable anxiété – et de la confusion – parmi les résidents du camp.

Alors que le nombre des réfugiés qui reste à Kiskuhalas est petite, il n’est pas clair de savoir si la nouvelle politique du gouvernement sera étendue aux réfugiés des autres localités, qui attendent des décisions dans leurs demandes d’asile.

Lili Bayet,
Budapest Beacon

Source : Lili Bayet, Hungary will cease providing Kiskunhalas asylum-seekers with food by end of April, BudapestBeacon, 20 avril 2017. Traduction : Dragan Grcic.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123