février 2019 : Aujourd’hui, à Vaulx-en-Velin, 14 familles, soit 30 enfants dorment à la rue !

mercredi 13 février 2019
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 7%

Aujourd’hui, à Vaulx-en-Velin, 14 familles, soit 30 enfants dorment à la rue !

Et ceci malgré :
• 3 mois de mobilisations des parents d’élèves, d’habitants et d’instits de Vaulx-en-Velin
• des nuits d’occupations d’écoles afin de mettre ces familles à l’abri
• des récentes rencontres avec le sous préfet (faisant suite à sa visite lors de l’occupation de Wallon)
• des demandes auprès des services municipaux
• une forte médiatisation :
France 5 - C à vous : https://www.youtube.com/watch?v=08Uxr1QGOpY à partir de 9’15
Konbini news : https://www.youtube.com/watch?v=AhcDf0T9OsI
France 5 - la maison des maternelles : https://mobile.france.tv/france-5/la-maison-des-maternelles/la-maison-des-maternelles-saison-3/872081-la-maison-des-maternelles.html

Et pourtant, des solutions existent !!!

Le collectif Jamais Sans Toit et le secours populaire ont répertorié 11 logements vides, chauffés et habitables au-dessus des écoles de la commune. Des solutions existent !!!

Afin d’exiger des pouvoirs publics (préfecture/mairie) des solutions (ex : réquisition des logements vides), le collectif Jamais Sans toit et la FCPE organisent

une manifestation le Mercredi 13 Mars qui partira de la place Boissier (Village) à 11h.


Communiqué de presse Jamais Sans Toit 13 février 2019

Le collectif Jamais sans Toit occupera une nouvelle fois une école de Vaulx-en-Velin jeudi 14 février dès 18 heures, comme il le fait sans relâche depuis début décembre.
En effet, à ce jour encore 14 familles, soit une trentaine d’enfants sont toujours sans toit sur Vaulx-en-Velin.

La venue de M. Vivès, sous-préfet et secrétaire général adjoint de la préfecture, à l’occupation de l’école Wallon le mardi 29 janvier n’a absolument pas fait évoluer la situation des familles vaudaises sans abri. Les derniers lieux d’hébergements ouverts par la préfecture sont pleins et le plan hivernal prendra fin le 31 mars.

Aussi, le collectif Jamais Sans Toit est extrêmement inquiet quant à la prise en charge éventuelle de toutes ces familles, alors même qu’elles rentrent dans les critères de vulnérabilité, par ailleurs très contestables, mis en place par la préfecture.

Pourtant, de nombreuses solutions existent. L’état et la municipalité pourraient réquisitionner, comme la loi le leur permet, la dizaine de logements de fonction vides, parfois depuis plusieurs années, au-dessus des établissements scolaires.

On ne se résoudra pas à laisser dormir dehors ces enfants et leurs parents. Les différentes actions, dont les occupations d’école, continueront tant que toutes les familles ne seront pas hébergées par l’état. Dans ce cadre, une manifestation se tiendra mercredi 13 mars à Vaulx-en-Velin.


Commentaires