Vaulx-en-Velin URGENT : DÉNONCIATION PAR LE MAIRE DE VAULX-EN-VELIN DE LA CONVENTION D’HÉBERGEMENT DU COLLECTIF DES PRIVÉS D’EMPLOI.

lundi 4 juillet 2016
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Suite à la DÉNONCIATION PAR LE MAIRE DE VAULX-EN-VELIN DE LA CONVENTION D’HÉBERGEMENT DU COLLECTIF DES PRIVÉS D’EMPLOI.
Nous mettons en ligne la lettre du 9 juillet du collectif des précaires de Vaulx-en-Velin et leur renouvelons notre soutient.


Le 9 juillet 2016

Monsieur Pierre DUSSURGEY
Maire de VAULX-EN-VELIN

Objet : « Déménagement des associations
du local 9/9 »

Monsieur le Maire,

Comme vous nous y avez invité par courrier libre déposé dans notre boîte aux lettres le 5 juillet, nous avons pris rendez-vous avec la Direction du Développement Social et de la Vie Associative Ce rendez-vous dont le but est, selon vos termes, d’« évoquer ensemble les perspectives d’activités pour notre Association » et de « préparer notre déménagement », est fixé le mercredi 13 juillet à 14h30 à la DDSVA.

Dans le but de préparer cette réunion, nous tenons à vous faire parvenir préalablement les conclusions et propositions issues de notre Assemblée Générale tenue ce samedi 9 juillet dans notre local :

1. Nous sommes très étonnés de votre courrier du 5 juillet, qui plus est courrier libre, par lequel vous nous faites part de votre décision de rompre la convention d’hébergement qui nous lie, et de nous enjoindre de quitter notre local actuel à la date du 15 juillet, soit 10 jours après.

2. Or bien que nous ayons anticipé cette opération il y a plusieurs mois (voir courriers du ……) et malgré toutes nos démarches auprès de vos services, à ce jour aucune solution de relogement ne nous est proposée.

3. Nous ne pouvons pas accepter de quitter notre local sans savoir où nous irons, car la localisation de notre activité est pour nous très importante, et sans avoir d’engagement de votre part de relogement pérenne nous permettant de poursuivre sans rupture nos activités.

En toute bonne logique et très concrètement on ne peut pas déménager sans avoir réglé au préalable la question de la nouvelle localisation.

Nous avons agi pour régler en temps voulu les risques de retombées des opérations de Rénovation Urbaine sur la pérennité de notre local.

Sur notre insistance, une situation de repli avait été proposée à l’automne dernier par vos services dans des locaux vacants appartenant à la SFHE sis au 1 chemin des Vergers. Nous avions même visité ces locaux, et nous avions donné (par oral) notre accord de principe. Nous nous en étions fait communiquer les plans pour en prévoir l’aménagement. Nous n’avons jamais été officiellement tenus au courant de l’avancée de ce dossier en dépit de plusieurs requêtes, et nous ignorons toujours s’il existe des raisons solides, et lesquelles, pour que ce projet n’aboutisse pas.
Nous vous demanderons en conséquence le 13 juillet de nous expliquer en détail les négociations avec le bailleur SFHE.

Nous avons à notre actif depuis plus de 15 ans de permettre à de nombreux Vaudais de faire respecter leurs droits face aux situations de précarité qu’ils traversent. Nul n’est besoin de rappeler par exemple que sans notre action –et celle de tous ceux qui l’ont soutenu- il n’y aurait pas eu d’antenne ASSEDIC à VAULX-EN-VELIN.

Nous souhaitons poursuivre auprès des Vaudais et avec eux, comme nous le faisons depuis bientôt 20 ans, une activité validée par de nombreux usagers. En tout état de cause, nous attendons que vous vous engagiez dans une démarche qui permette la relocalisation immédiate de nos activités dans des locaux qui nous conviennent et de manière pérenne. Et d’ailleurs pourquoi précipiter le déménagement puisque les travaux de déconstruction du foyer ADOMA ne devraient commencer que le 1er septembre ?

Espérant qu’il nous sera possible de résoudre enfin et en bonne entente cette question, et comptant sur votre compréhension, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, notre attachement à agir pour faire respecter et élargir les droits des personnes en situation de précarité.

Pour le Collectif :

Michel LECLERCQ, Secrétaire

Pour tout contact : Michel LECLERCQ : michel.leclercq11@orange.fr

Copies à :

- Madame SOURD, Direction du Développement et de la Vie Associative

- Madame Hélène GEOFFROY, députée, Secrétaire d’Etat

Source : Collectif des précaires

Vous trouverez ci-joint, pour information, la copie de la lettre que Pierre DUSSURGEY, Maire de VAULX-EN-VELIN, vient de nous adresser pour "dénoncer la convention d’occupation des locaux" que nous occupons officiellement depuis bientôt vingt ans au 9 place Guy MÔQUET.

Cette dénonciation telle qu’elle semble vouloir nous être imposée pose de graves problèmes.

1. Il n’est pas sérieux de nous prévenir le lundi 4 juillet que nous aurions à libérer les locaux que nous occupons « pour le vendredi 15 juillet ». Ceci est d’autant moins sérieux que ladite convention prévoit logiquement une obligation de délai bien plus long en cas de dénonciation . (Vous noterez aussi que cette lettre officielle n’est pas datée !)

2. Il n’est pas sérieux de nous enjoindre de quitter les lieux alors qu’aucun engagement d’hébergement nouveau et pérenne ne nous est officiellement et clairement proposé (si ce n’est « prendre rendez-vous avant le 15 juillet avec la Direction du Développement Social et de la Vie Associative pour évoquer ensemble les perspectives d’activités pour notre

Association »). Pourtant une solution de relocalisation du Collectif au 1 chemin des Maraîchers nous avait été proposée - nous avions même visité ces locaux.

Mais le bailleur se ferait tirer l’oreille pour effectuer les travaux nécessaires à leur ouverture au public.

Nous pensons adresser immédiatement une réponse à Monsieur le Maire pour lui faire part de ces remarques qui rendent son injonction de déménagement inacceptable en l’état.

Par ailleurs nous allons demander rendez-vous pour la semaine prochaine avec la Direction du Développement Social et de la Ve Associative, avant d’envisager la suite.

Pour recueillir l’avis de toutes et tous, et connaissant l’intérêt que vous portez à l’activité de notre Collectif, nous vous proposons de nous retrouver

SAMEDI 9 JUILLET A PARTIR DE 10 HEURES AU LOCAL DU COLLECTIF

Nous comptons sur votre présence, et vous proposons, en cas d’empêchement, de nous faire parvenir avant samedi votre avis et vos remarques sur les questions que pose ce courrier.

Bien cordialement


Documents joints

PDF - 378.5 ko
PDF - 378.5 ko

Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois