Algérie Sonelgaz/ Une employée ayant dénoncé son responsable pour harcèlement sexuel licenciée

lundi 25 décembre 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 8%

source : algerie-focus.COM

Sonelgaz/ Une employée ayant dénoncé son responsable pour harcèlement sexuel licenciée

Le Syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (SNATEGS) a rendu public, hier, un communiqué dans lequel il dénonce une affaire de harcèlement sexuel *dont la victime une employée à la Sonelgaz d’Annaba.

L’employée en question, également membre de la commission femme du SNATEGS, a été, le syndicat, harcelée par son responsable hiérarchique, le directeur de l’Unité sécurité et prévention.

Cette employée a eu le courage de porter plainte auprès la direction de l’entreprise. Mais les responsables du groupe Sonelgaz ont exercé sur elle, ajoute le SNATEGS, des pressions afin qu’elle renonce à sa plainte.

La victime du harcèlement a été traduite devant le conseil de discipline avant qu’elle ne soit, tout bonnement, licenciée.

Le syndicat s’est dit outré par ce comportement : une victime de harcèlement contrainte de se taire ou de se voir perdre son emploi.

A cet effet, le SNATEGS, et après avoir informé la direction de la Sonelgaz ainsi que le ministère du Travail de cette affaire, mais en vain, se voit dans l’obligation de recourir au Bureau international du travail (BIT) ainsi que d’autres organismes et organisations internationales auxquelles le syndicat est affilié

. Le SNATEGS promet à cette employée que justice sera rendue.

Elyas Nour


*

Harcèlement sexuel/ Une femme assassinée dans d’atroces circonstances à M’sila

Par La rédaction
- 
10 novembre 2015

La région de M’sila est sous le choc. Razika Chérif, une femme de 40 ans, a été écrasée par la voiture d’un homme qui l’harcelait en plein centre de Magra (M’sila). Après l’avoir poursuivie pendant un long moment et devant son refus de céder, l’automobiliste fonce avec son véhicule utilitaire délibérément et heurte mortellement la victime.

La scène est bouleversante.

L’automobiliste de 33 ans est passé “à deux reprises au moins” sur le corps de la victime, la tuant sur le coup.

Les témoins oculaires n’ont rien pu faire pour sauver l’infortunée Razikia Chérif, dont le seul tort est d’avoir refusé de céder aux avances de son agresseur.

Ayant pris la fuite, le monstre humain été arrêtée lundi par les services de sécurité. Mais, ces derniers refusent d’admettre les raisons et les circonstances de ce crime abject.

Face à ce silence inexplicable, les habitants de la localité de Magra ont manifesté dans les rues en signe de solidarité avec les parents de Razika et pour réclamer plus de sécurité pour les jeune filles et les femmes de cette ville en proie à de multiples agressions sexuelles.
http://www.algerie-focus.com/2011/05/algerie-les-agressions-sexuelles-contre-les-enfants-se-multiplient/

“Nos filles sont en danger ! Où est le peuple ? Où sont les services de sécurité ?”, ont clamé les manifestants.

La mort de Razika ne doit pas passer sous silence. Il est urgent d’enclencher un véritable débat national au sujet du harcèlement sexuel qui menace la dignité et l’intégrité des Algériennes dans les rues.

http://www.algerie-focus.com/2015/03/video-harcelement-sexuel-une-jeune-fille-agressee-en-plein-centre-doran/


Commentaires

Agenda

 

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois