A Vaulx-en-Velin comme ailleurs, l’éducation est prioritaire !

mardi 28 avril 2015
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 7%

Source : liste « On vaulx mieux » (enseignants et Parents de Vaulx

A Vaulx-en-Velin comme ailleurs, l’éducation est prioritaire !

Les personnels des 4 collèges vaudais (Valdo, Césaire, Duclos et Barbusse) et du lycée Doisneau se sont rencontrés à plusieurs reprises ces dernières semaines. Il en résulte une nécessité, au-delà des mots de la ministre, de redonner réellement son caractère prioritaire à l’éducation sur Vaulx-en-Velin. Une audience a été sollicitée auprès de l’inspection d’académie.

Les personnels de l’éducation nationale et parents d’élèves, constatent une dégradation des conditions d’apprentissage et des conditions d’enseignement sur notre commune au cours de ces dix dernières années.

L’accumulation de réformes et de nouveaux labels, souvent généralisés sans réelle concertation avec les équipes impliquées, de REP à RAR, puis CLAIR, ECLAIR et maintenant REP+, loin de rendre les missions de service public d’enseignement plus cohérentes, ont permis le développement de la précarité des personnels non enseignants, le développement du contrôle des élèves et des enseignants par la pression sur les seuls résultats et la hausse des effectifs par classe.

Les assises de l’éducation prioritaire de 2013 ont contribué à mettre à jour un certain nombre de besoins essentiels pour les équipes enseignantes et non enseignantes impliquées dans les réseaux :

Allègement du temps devant élèves pour reconnaître le travail de suivi des élèves et de concertation, nécessité de réduction des effectifs, conservation d’établissement de petite taille.

Sur le terrain, la multiplicité et la qualité des actions menées – projets culturels ou
scientifiques, sections sportives, classes à horaires aménagés, ateliers artistiques, montrent la forte implication des élèves, des équipes et des parents auprès des élèves.

Cependant, on ne peut nier que l’équilibre des établissements est fragile et l’on constate aussi des situations où élèves et personnels sont en souffrance, par défaut de moyens humains.

La réforme des collèges, par ailleurs mise en place sans l’ouverture des postes nécessaires, risque encore d’aggraver les inégalités scolaires.

A l’occasion de la mise en place du dernier né des dispositifs en date, ’REP+’, les
établissements vaudais se mobilisent pour faire état de leurs revendications, de leurs besoins et de leurs aspirations et manifestent ainsi leur attachement au service public d’éducation prioritaire de qualité.

Ainsi, ils demandent :

- l’application d’un seuil de 24 élèves par division incluant les élèves d’ULIS et d’UPE2A

- le respect de la pondération 1,1, c’est à dire 16,5 heures pour un-e certifié-e

- le renforcement des effectifs de vie scolaire

- la nécessité de remettre en place de véritables ’stages REP’, tels qu’ils existaient auparavant et permettant aux équipes de vraiment d’élaborer et de former ensemble.

- la limitation de la taille des établissements

- la stabilisation des équipes (exemple d’une équipe de 7 profs de maths dont seulement 2 sont titulaires !)

- re-scolarisation des élèves exclu-e-s par conseil de discipline en dehors du réseau pour leur permettre de réellement changer d’environnement


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois