Depuis le 10 Mars, malgré nos demandes et relances des autorités compétentes, à l’école Grandclément de Vaulx-en-Velin, les enfants sont toujours à la rue !

mercredi 12 avril 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Source : Le collectif Jamais sans toit Grandclément

Depuis le 10 Mars, malgré nos demandes et relances des autorités compétentes, à l’école Grandclément de Vaulx-en-Velin, les enfants sont toujours à la rue !

Nos demandes sont simples, nous demandons de faire respecter le droit à l’hébergement et le code de l’Action sociale et des Familles (art 3452-2), ainsi que la convention internationale des droits de l’enfant qui devraient leur assurer un logement.

Devant l’absence de solution, nous, collectif Jamais Sans Toit de Grandclément, avons décidé de mettre à l’abri les familles depuis le jeudi 06 avril, au gymnase Paul Roux, de 21h à 8h, pour ne déranger ni les associations, ni l’école utilisant le gymnase en journée.

Hier soir, lundi 10 avril, à notre arrivée au gymnase, la police municipale a été appelée et mandatée par Mr Dussurgey - maire de Vaulx-en-Velin - et nous a signifié dès son arrivée qu’elle ne nous laisserait pas entrer.

JPEG - 12.9 ko

Devant la protestation des habitant.e.s, parent.e.s et membres de l’école et à la demande de celles/ceux-ci, la police a appelé des personnes élues à la mairie afin que celles-ci répondent à nos questions (questions restées sans réponses depuis 1 mois).

Quelques minutes après, Mme Dahoum (élue en charge de l’éducation) et Mr Khamassi (porte parole de la mairie) sont venu.e.s nous signifier que les directives de la mairie étaient de refuser l’accès au gymnase ou tout autre local municipal à ces familles.

La mairie de Vaulx-en-Velin ne fait pas appliquer la loi ; et laisse donc 4 enfants de moins de 5 ans dormir dans la rue !

La mairie de Vaulx-en-Velin refuse de proposer une solution d’hébergement d’urgence à 2 familles !

La mairie socialiste de Vaulx-en-Velin n’applique pas les consignes d’Emmanuelle Cosse, ministre du logement qui déclarait en novembre 2016 : "Pour donner sens à la solidarité nationale, nous devons faire en sorte que toute personne en détresse se voie offrir une solution d’hébergement" ou "Sans-abris, mal logés, migrants, nous devons et nous pouvons offrir à chacune et chacun un accueil digne et humain"

La mairie de Vaulx-en-Velin refuse d’utiliser son pouvoir d’ouvrir un établissement en cas d’urgence !

A ce titre, Mme Dahoum et Mr Khamassi nous ont clairement défini les cas d’urgences... et 4 enfants dormant dehors n’en font pas partie.

La lutte avec ces familles continue et nous organiserons toutes les actions qui nous semblent légitimes et qui permettront de mettre ces personnes à l’abri.

Amicalement,
Le collectif Jamais sans toit Grandclément


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301