Les cathos traditionalistes (intégristes chrétiens) ont les mêmes haines que Dahe’ch, contre la jeunesse, les femmes… « 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour. »

mardi 24 novembre 2015
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 48%

Source rue89 Lyon

Les victimes du Bataclan qualifiées de « frères siamois des terroristes » par un prêtre lyonnais

par Dalya Daoud, le 23 novembre 2015

Sa voix fera partie d’un chant peu supportable qui s’est élevé de part et d’autre depuis les attentats du vendredi 13 novembre à Paris.

Le père Hervé Benoît exerce des fonctions de prêtre à la basilique de Fourvière. Au sein du plus important symbole de Lyon lorsque la ville est qualifiée de « très catholique ».

Le religieux s’est fendu d’une longue et hallucinante tribune sur le site catho très conservateur « Riposte catholique ».

« Tant pis pour les lecteurs sensibles »

Intitulé « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable », avec un point d’exclamation, l’édito du prêtre cité dans LeProgrès de ce lundi revient notamment sur les paroles d’une des chansons des Eagles of Death Metal, le groupe qui jouait ce soir-là au Bataclan :

« Ne me dites pas que ce ne sont que des mots. Que c’est pour rire. À force de ne rien prendre au sérieux, tout fini par devenir tragique. »

Une entrée en matière lui permettant d’écrire ensuite :
« Je vais allez plus loin. Tant pis pour les lecteurs sensibles. Regardez les photos des spectateurs quelques instants avant le drame. Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, « jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites… » comme dit le “quotidien de révérence” (sic). Mais ce sont des morts-vivants.

Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois. Mais comment ne pas le voir ? C’est tellement évident ! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… »

Hervé Benoit n’a pas fini de régler ses comptes, il égratigne une presse jugée charognarde, un monde postmoderne empli de smartphones que les victimes du Bataclan ne manquaient pas, selon lui, de tenir dans leurs mains juste avant le carnage.

Sans s’en rendre compte, ce prêtre lyonnais déroule l’exact même discours que celui des djihadistes terroristes qui se voient comme les bras armés d’une prétendue exigence divine. Pour Hervé Benoit, c’est bel et bien la punition divine qui s’est abattue sur une jeunesse a minima perdue, au pire dépravée (« le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt ! »).

Le chapelain lyonnais cité dans le Progrès de ce lundi montre volontiers à quel extrême il appartient, en poussant loin sa démonstration grotesque :

« 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour. »

Prévoyant et méprisant déjà les réactions offusquées, Hervé Benoit gratifie enfin son texte d’un post-scriptum -qu’il voulait sans doute drôle :

« P. S. : Les formulaires de dénonciations à quelque autorité qu’on voudra sont à la disposition du public. »

Une cérémonie ce lundi pour Caroline, victime de l’attentat au Bataclan

Au diocèse de Lyon, on est plus qu’embarrassé. Jointe ce lundi matin par Rue89Lyon, une source proche du cardinal déclare :

« Pour le moment, le diocèse s’abstient de toute forme de déclaration officielle.
Mais en aucun cas ce texte ne reflète la pensée du diocèse ou du cardinal Barbarin. »
Ni même l’ensemble de la pensée des prêtres. Rue89Lyon en avait même rencontré un particulièrement passionnant, le père Robert Culat, fan de métal et qui nous avait dit de cette musique qu’ « elle donne un supplément d’âme ».

Un proche du cardinal nous explique aussi ce lundi qu’il y a 400 prêtres dans le diocèse de Lyon, « avec des sensibilités extrêmement diverses ».

Parmi eux, Hervé Benoit va-t-il être « recadré » ou convoqué ?

On nous affirme que « ce n’est pas le moment » d’entrer dans des « polémiques stériles ».

En effet. Ce lundi après-midi, le cardinal Barbarin mènera lui-même la cérémonie religieuse des obsèques de Caroline, l’une des victimes des attentats de Paris, dans la basilique Saint-Martin d’Ainay (Lyon 2è).

La jeune femme de 24 ans assistait au concert des Eagles of Death Metal au Bataclan ce vendredi 13 novembre.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois