Enfants sans toit : DECLARATIONS FCPE/FSU / SNUipp-FSU/ CGT Educ’Action, SUD Education, CNT

lundi 30 novembre 2015
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 12%

DECLARATION COMMUNE FCPE/FSU LORS DU CDEN DU 26 NOVEMBRE 2015

Monsieur le préfet,
La FCPE et la FSU du Rhône réaffirment leur soutien au collectif Jamais sans toit qui cherche des solutions pérennes ou transitoires de logement pour des familles dont les enfants sont scolarisés dans des écoles du Rhône.

Le Plan Froid ne permet pas en effet d’offrir un logement à toutes les familles qui en auraient besoin et des dizaines d’entre elles se retrouvent ainsi dans une très grande précarité.

Nous ne pouvons nous résigner à voir des enfants de maternelle et d’élémentaire dormir dans des parcs ou des voitures.

Les occupations d’école se sont multipliées l’an dernier dans l’agglomération lyonnaise et reprennent malheureusement en ce mois de novembre.

Ces occupations posent certes des problèmes, notamment dans le cadre du plan Vigipirate mais est-ce normal de condamner moralement des personnes qui se refusent à l’indifférence devant la détresse et le dénuement de certaines familles ?

Des parents d’élèves, des enseignants, de simples témoins s’émeuvent de voir notamment des enfants dans des situations indécentes. Les écoles par commodité et de manière symbolique deviennent des refuges.

Dans le contexte politique qui est le nôtre actuellement, de telles actions solidaires doivent être saluées par les pouvoirs publics. Nous vous demandons, monsieur le préfet, de régler au plus vite ces situations tragiques.

De la même manière, nous vous demandons de libérer du centre de rétention Cynthia, Pathy et Marc scolarisés il y a peu encore respectivement au lycée Flesselles, au lycée des Canuts et au lycée Branly.

Ces adolescents isolés n’ont rien à faire dans un centre de rétention et encore moins dans une prison comme cela fut le cas dernièrement.


Communiqué de presse

La FCPE et le SNUipp-FSU soutiennent les actions des « enfants sans toit »

La FCPE et le SNUipp-FSU du Rhône et leurs militants dans les écoles et collèges, soutiennent les actions du collectif « Jamais sans toit » qui œuvre pour offrir une visibilité et trouver des solutions aux problèmes des enfants sans logement.

Comme l’année dernière, le Plan froid ne permet pas d’héberger toutes les familles des enfants scolarisés.
Dans l’agglomération lyonnaise, des dizaines d’enfants et leur famille sont toujours sans abri. Nous le rappelons, des conditions de vie décentes sont un préalable à tout apprentissage. Affirmer un droit à l’Éducation sans droit au logement est un vœu pieux.

A quelques jours de la journée des droits de l’enfant le vendredi 20 novembre, le collectif "Jamais sans Toit" se mobilisera à nouveau pour que ces enfants ne dorment pas dans la rue. Des occupations d’école devront vraisemblablement recommencer pour éviter que des élèves et leurs familles dorment à la rue.

L’hébergement de ces familles et de ces enfants ne peut relever exclusivement de la générosité d’individus ou d’associations. Il est temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités.

Au pays des droits de l’Homme et de l’Enfant, cette situation est humainement intolérable. Il est urgent que la Préfecture trouve des solutions pour que ces enfants étudient dans des conditions décentes !

C’est pourquoi la FCPE et le SNUipp-FSU soutiennent pleinement les actions du collectif jamais sans toit.

FCPE :
SNUipp-FSU :


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les organisations syndicales de l’Education FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, CNT

Education rappellent que des conditions de vie décentes sont un préalable à tout
apprentissage. Affirmer un droit à l’Éducation sans droit au logement est un voeu pieux.

Dans l’agglomération lyonnaise, malgré l’augmentation du nombre de places d’hébergement annoncées par la Préfecture dans le cadre de la mise en œuvre du plan froid, plus d’une centaine d’enfants répartis dans une trentaine d’établissements scolaires sont encore sans abri cette année.

Afin de mettre en lumière ces situations inacceptables et d’alerter une nouvelle fois les
autorités sur l’URGENCE de la situation, le collectif Jamais sans Toit organise une semaine de mobilisation. Les organisations syndicales de l’Éducation FSU, CGT Educ’Action, SUD Éducation, CNT Éducation soutiennent cette mobilisation.

L’hébergement de ces familles et de ces enfants ne peut relever exclusivement de la
générosité d’individus ou d’associations. Il est temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités.

Parce que cette situation est humainement intolérable, il est temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités et que la Préfecture trouve des solutions pour héberger ces enfants qui ont droit à un toit pour pouvoir étudier dans des conditions décentes !


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345