Grèce : Une, deux, trois, plusieurs Vio.Mé. Auto-organisation et autogestion des ouvriers et de la société partout !

lundi 7 décembre 2015
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Ci-dessous le texte de ce tract de cette initiative athénienne de Solidarité qui résume très bien les enjeux :

L’usine de Vio.Mé. (filiale de la société Philkeram-Johnson), laissée à l’abandon par ses propriétaires fonctionne depuis février 2013 par les travailleurs eux-mêmes, impayés depuis 2012.

Les travailleurs qui n’ont pas accepté leur mise au chômage, ont décidé de ne pas baisser les bras et de créer une coopérative pour mettre en marche la production dans l’usine qu’ils n’ont abandonnée un seul instant.

PNG - 413.3 ko

De quelle manière ?

Les ouvriers de l’usine ont non seulement démarré la production, mais proposent une modèle de gestion et d’organisation de leur travail complètement différent.

Ils restent des travailleur(euse)s et ne sont pas des copropriétaires de l’usine, ils prennent des décisions par leur Assemblée Générale, la gestion n’est pas exercée par des spécialistes du management mais par eux-mêmes suite à un laborieux travail d’auto-formation, il n’y a pas de hiérarchie, la participation égale aux processus et à la rémunération sont leurs principes fondamentaux.

Dès le premier instant de leur lutte, les travaillleur(euse)s de Vio.Mé. se sont adressés à l’ensemble de la société pour réclamer soutien et solidarité.

Mais ils ne se sont pas arrêtés là, ils ont fait la société participer à la marche de leur projet, en inventant le statut de « membre solidaire ».

Tout membre solidaire a le droit d’être informé, de participer aux Assemblées Générales, de déposer ses idées sur la marche du projet.

L’usine de Vio.Mé. a été transformée de lieu d’oppression et d’exploitation en lieu de création coopérative libre, ouvert à la société à travers des activités participatives et culturelles.

Nous pouvons y arriver sans les patrons

Le message de Vio.Mé. est clair. La réponse à l’offensive des patrons et de leurs gouvernements, l’antidote à la résignation et à la soumission, c’est de se dresser sur nos propres jambes, c’est aussi la solidarité de tous ceux qui en sont frappés.

Au même moment les ouvriers de Vio.Mé. formulent une proposition de lutte, pour la création de nouvelles formes d’organisation du combat de la classe ouvrière, des formes basées sur la participation complète et égalitaire, sur les procédés démocratie directe, sur la coordination dans le combat.

Dans cette direction, le Syndicat des Travailleur(euse)s de Vio.Mé. a pris l’initiative de la création d’un Syndicat de Base de l’Industrie.

Perspectives et luttes

L’exemple de Vio.Mé. a commencé à donner des fruits, en faisant émerger la voie de l’autogestion comme la seule perspective viable, comme l’alternative aux rapports économiques dominants, inspirant un large mouvement de solidarité dans le pays et au-delà des frontières.

Le camp adverse, particulièrement celui du patronat, ne reste pas les bras croisés.

A travers des manigances administratives, ou une procédure dédaléenne pour le traitement des questions de propriété et d’administration de l’usine, le patronat s’efforce par tous les moyens de jeter les travailleur(euse)s en dehors de l’usine.

Le « pari » historique de Vio.Mé. reste ouvert et ses perspectives dépendront de la participation active de nous tous et de l’accueil qu’il rencontrera auprès des syndicats, des collectifs de travailleurs, des assemblées et initiatives de quartiers, des structures et réseaux de solidarité,auprès de chaque travailleur(euse) ou chômeur(euse).

Cela veut dire que les luttes sont devant nous.

Ces luttes sont celles de la société entière, elles sont la voie à sens unique vers l’émancipation sociale.

Les produis de Vio.Mé.

Le projet de Vio.Mé. ouvre la voie vers une organisation différente de la production et de la distribution avec le critère des besoins du plus grand nombre, pas le profit du petit nombre.

Ces produits constituent une autre proposition de comportement de consommation, compatible avec l’environnement, en harmonie avec les vrais besoins.

Chaque produit que vous allez consommer contient une grande quantité de travail égalitaire, quantité de vie dans la dignité et leur principale composante est la solidarité de gens.

Pour la défense combative de la lutte des ouvriers de Vio.Mé.

PNG - 279.2 ko

Une, deux, trois, plusieurs Vio.Mé. Auto-organisation et autogestion des ouvriers et de la société partout !

Pour le soutien actif et la participation à la distribution des produits de Vio.Mé. et aux actions de solidarité militante.


Documents joints

PDF - 463.9 ko
PDF - 463.9 ko

Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123