Alerte : Urgence Marinaleda

dimanche 15 janvier 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Alerte : Urgence Marinaleda

« Marinaleda, village andalou en autogestion... ça marche ! »

JPEG - 8.4 ko

Le PSOE souhaite en finir avec cet havre de « socialisme ».

« Le village de Marinaleda depuis 40 ans a su créer un nouveau type de société. Plus égalitaire et juste.
Après que la population se soit battue pour récupérer des terres non exploitées et en avoir fait un jardin nourrissant pour toute la population. »*

Nous demandons à l’ état et à la région Andalouse de laisser les terres au peuple de Marinaleda.

Sanchez Gordillo assure que pour arriver à leurs fins, « ils devront nous passer sur le corps ».

Pétition
http://www.mesopinions.com/petition/politique/privatisation-marinaleda/27234
- 
Source : Humanité
Jean Ortiz
Dimanche, 15 Janvier, 2017

Chroniques Latines
Retour à l’accueil du blog« Chroniques Latines »
Les chroniques Latines de Jean Ortiz portent un regard loin des clichés sur les luttes de libération du continent sud-américains... Toujours un oeil vif sur l’Espagne et les enjeux sous-jacents du quotidien...

Des précisions sur Marinaleda*

C’est en fait le gouvernement socialiste andalou qui exige que la municipalité autogérée de Marinaleda achète les terres obtenues par les ouvriers agricoles sans terre après 10 ans de lutte, d’occupation, de répression...

La Junte d’Andalousie (PSOE) voudrait que le domaine de Marinaleda : « Los Humosos », travaillé collectivement depuis 1992, soit acheté par la mairie. Le gouvernement andalou accuse Marinaleda de « alegalidad ». Il avait fixé un délai avant vente publique au 31 décembre 2016.

JPEG - 18 ko

Les élus et la population de Marinaleda refusent toute relation marchande à la terre.

Ils rejettent donc l’achat. Ils proposent une sorte de fondation publique, qui gèrerait les 1 200 hectares.

Le gouvernement andalou et la nouvelle loi d’agriculture en voie d’adoption par le parlement à Séville balaie la proposition d’Izquierda Unida : une banque publique des terres.

Sous prétexte de mettre en vente publique des terres non exploitées, le gouvernement andalou veut en fait liquider l’utopie concrète de Marinaleda.

Le maire, Sanchez Gordillo, et la population sont décidés à résister jusqu’au bout. Sanchez Gordillo assure que pour arriver à leurs fins, « ils devront nous passer sur le corps ».

Un article de l’Humanité*
* http://www.humanite.fr/blogs/alerte-urgence-marinaleda-629958


Source : ARTICLES PARUS SUR ANTI-K à PROPOS DE MARINALEDA :

Alerte : Urgence Marinaleda

Il aura fallu plus de 10 ans d’occupation de terres, de répression, de violences du pouvoir, de privations, pour que les « sans-terre » de Marinaleda arrachent 1 200 hectares au duc de l’Infantado, ami du roi père, et grand propriétaire dont les domaines s’étendent à l’infini.

JPEG - 8.7 ko

Depuis, Marinaleda a créé un mode de fonctionnement non capitaliste : égalité des salaires, auto-construction (15€ par mois à la charge des familles), services à la population gratuits, pas de chômage, décisions prises en assemblées générales de la population (40 à 50 par an).

La communauté s’est dotée d’une usine coopérative : fabrication d’huile d’olive. L’expérience peut devenir contagieuse… Son maire, J. M. Gordillo, réélu depuis 30 ans, a été victime d’agressions, de tentatives d’assassinat. L’existence même de Marinaleda insupporte la droite et ici le Parti socialiste Espagnol (PSOE) qui dirige le gouvernement autonome andalou. La présidente de la Junta, Susana Díaz vise le leadership national du parti. Le PSOE souhaite en finir avec cet havre de « socialisme  ».

JPEG - 19.4 ko

La Junta a mis en demeure la communauté d’acheter les terres, qui avaient été conquises de haute lutte contre le duc. Pour le maire et les habitants de Marinaleda, pas question d’acheter la terre. Ils la travaillent en usufruit. En partagent les fruits. Et puis la terre n’est pas un bien marchand, m’a dit, il y a quelques minutes le charismatique maire. En fait, le gouvernement socialiste andalou, en attaquant Marinaleda, veut renflouer ses caisses, et surtout liquider cette « utopie concrète ».
Tous solidaires et vigilants !
Nous sommes tous Marinaleda.
LA PÉTITION : http://www.mesopinions.com/petition/politique/privatisation-marinaleda/27234
ARTICLES PARUS SUR ANTI-K à PROPOS DE MARINALEDA :


Marinaleda - Les insoumis


JPEG - 19.2 ko

A lire

Espagne : Sept mois de prison pour le maire d’un village andalou qui a vaincu le chômage, ou le logement est un droit pour tous… où toutes les décisions se prennent en Assemblée des HabitantEs. Le maire de Marinaleda sous les verrous.

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article3565


Depuis la fin de l’ère franquiste, Marinaleda fonctionne en démocratie directe.

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2220


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123