Coopérative : A Rouen, le pari réussi des repreneurs de la boulangerie Osmont

vendredi 18 mars 2016
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : Paris Normandie
http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/5294123/a-rouen-le-pari-reussi-des-repreneurs-de-la-boulangerie-osmont#.Vuw4K0DrdYN

A Rouen, le pari réussi des repreneurs de la boulangerie Osmont

Publié le 12/03/2016
Sur le fronton de la boutique de la rue Jean-Macé, à Petit-Quevilly, l’enseigne n’a pas changé. Toujours deux pains stylisés sur un fond ocre et une marque : Osmont.

Derrière, dans le fournil, les derniers pains de la matinée sont en cours de cuisson.

Toute l’équipe est là. Yves, l’ancien livreur devenu boulanger, Brigitte, l’ancienne vendeuse et Anaïs, la jeune boulangère qui a rejoint l’aventure dès le début, quand les deux anciens employés ont décidé de reprendre l’affaire et de créer une scop.

Pourtant, la recette ancestrale de ce pain bio avant l’heure a bien failli disparaître en 2013 lors de la liquidation judiciaire de l’entreprise.

Sans la ténacité et la passion de deux anciens salariés, sans l’investissement d’une jeune boulangère, sans le soutien de clients orphelins, les gros pains de campagne ne seraient plus qu’un lointain souvenir.

En octobre 2014, la boulangerie Osmont reprend vie, et quinze mois plus tard, les associés de la Scop ont le sourire. « Les anciens clients sont revenus, et sont toujours présents » assure Yves, occupé à enfourner des pains d’1,8 kg, que certains clients achètent pour la semaine. Ces anciens clients, rassemblés dans une association de soutien, ont même participé financièrement à l’aventure. Des dons ont permis aux trois associés d’obtenir du crédit auprès des banques.

« Nous les avons aidés aussi quand il a fallu racheter un four, » précise Didier Doray, le président de l’association dont la prochaine assemblée générale se tient jeudi prochain.

« Nous allons y décider d’une nouvelle orientation de l’association, que ses adhérents deviennent des ambassadeurs plus que des soutiens financiers ».

Car la petite entreprise de quatre personnes -Clémentine, une pâtissière, a rejoint l’équipe- se porte bien.

Même si les choses restent compliquées, même si les trois associés ne comptent pas leurs heures pour des revenus qui ne dépassent pas le SMIC.

En plus de la boutique quevillaise, le pain Osmont a retrouvé le chemin des étals du marché. Le clos Saint-Marc le samedi et le dimanche à Rouen, le marché de Pont-Audemer le vendredi, celui d’Yvetot le mercredi, celui de Pavilly bientôt.

« Nous livrons de nouveau des dépositaires. À Rouen, à Dieppe, à Yvetot, à Bois-Guillaume, à Amfreville-la-Mivoie, Elbeuf, des magasins spécialisés dans le bio. » Des commerçants du Havre sont également intéressés par les produits Osmont mais il faut trouver le temps de produire et de livrer.

UN SUCCÈS CROISSANT

« Nous fabriquons toujours plus, 200 kg ce jour-là, et nous tenons à ce que tout soit fabriqué ici. Il n’y a aucun produit congelé, » assure Yves. Alors, certes, la forme des croissants n’est pas toujours régulière mais la Tradition d’Anaïs a remporté le prix de la meilleure baguette haut-normande l’an dernier.

Et sur le clos Saint-Marc, le pain Osmont a retrouvé ses clients et son lustre d’antan. « Certains disent qu’il est meilleur qu’avant » sourit Didier Doray.

« Le dimanche, je n’ai plus rien à vendre à 12 h 30 » sourit et se désole en même temps Brigitte. Un succès que les trois associés vont devoir confirmer.

« Nous attendons les bilans et l’avis de l’expert-comptable pour voir si nous pouvons embaucher »

OLIVIER CASSIAU
Assemblée générale de l’association de soutien à la Scop Osmont, le jeudi 17 mars, à la Maison des Associations, 22, bis rue Dumont d’Urville à Rouen à 20 h.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123