Au chômage, la mort ne chôme pas !

vendredi 7 septembre 2018
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 14%

Source : S !lence

Au chômage, la mort ne chôme pas !

En 2015, l’institut national de la santé et de la recherche médicale (l’Inserm) recensait 14 00 morts prématurées par an en France chez les personnes au chômage.
Dans une étude qui s’est déroulée sur 8 ans, l’Inserm est arrivé à la conclusion que le fait de perdre son emploi fait chuter l’espérance de vie.

La mortalité des chômeu-ses est trois fois supérieure à celle des travaileu-ses. Au chômage, le taux de suicide est plus important, mais également celui de pathologies cardiovasculaires : le risque d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus est augmenté de 80% par rapport aux dits « actifs ».

La mortalité par cancer est aussi plus importante. Il en va de même chez les femmes et les hommes. Il est à noter que le chômage ne touche pas de manière égale toutes les catégories socio-professionnelles, les plus touchées sont bien souvent celles des travaileu-ses dont l’espérance de vie est déjà la plus basse. « Plus on aisé, plus l’espérance de vie est élevée.

Ainsi sur la période 2012/2016 parmi les 5% les plus aisés, l’espérance de vie à la naissance des hommes est de 84,4 ans, contre71,7 ans parmi les 5% les plus modestes, soit 13 ans d’écart » (Source Insee2018)

La pression sociale vient s’ajouter ici à la baisse des revenus qui empêche de se soigner convenablement…Et il est probable que cette mortalité soit encore distribuée de manière inégalitaire en fonction de la classe sociale et du métier d’origine.


Commentaires

Agenda

 

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois