40 millions de victimes de l’esclavage moderne et 152 millions de victimes du travail des enfants dans le monde

dimanche 1er octobre 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : Organisation internationale du travail

Esclavage moderne et travail des enfants

40 millions de victimes de l’esclavage moderne et 152 millions de victimes du travail des enfants dans le monde

De nouveaux chiffres mettent en évidence que les Objectifs de développement durable, notamment l’Objectif 8.7, ne pourront être atteints sans un renforcement massif des efforts pour lutter contre l’esclavage moderne et le travail des enfants.
Actualité | 19 septembre 2017

Actualité | 19 septembre 2017

NEW YORK (OIT Infos) – Une nouvelle étude élaborée conjointement par l’Organisation internationale du Travail (OIT)1 et la Walk Free Foundation2 en partenariat avec l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM)3 révèle la véritable ampleur de l’esclavage moderne à travers le monde.

Les données, publiées pendant l’Assemblée générale des Nations Unies, montrent que plus de 40 millions de personnes dans le monde étaient victimes de l’esclavage moderne en 2016.

L’OIT a également publié une étude en parallèle sur le travail des enfants qui confirme qu’environ 152 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans étaient victimes du travail des enfants.

Les nouvelles estimations montrent aussi que les femmes et les filles sont affectées de manière disproportionnée par l’esclavage moderne et représentent 71 pour cent du total, soit près de 29 millions de personnes.

Les femmes représentent 99 pour cent des victimes du travail forcé dans l’industrie du sexe à des fins commerciales et 84 pour cent des victimes de mariages forcés.

La recherche dévoile que parmi les 40 millions de victimes de l’esclavage moderne, environ 25 millions étaient victimes du travail forcé et 15 millions de mariages forcés.

Le travail des enfants reste essentiellement cantonné dans l’agriculture (70,9 pour cent). Près d’un enfant qui travaille sur cinq est employé dans le secteur des services (17,1 pour cent) tandis que 11,9 pour cent d’entre eux travaillent dans l’industrie.
“Les nouvelles estimations mondiales peuvent nous aider à élaborer et structurer des interventions visant à prévenir le travail forcé comme le travail des enfants. »

Guy Ryder, Directeur général de l’OIT

Guy Ryder, Directeur général de l’OIT, a déclaré : « Le message qu’envoie l’OIT aujourd’hui – avec ses partenaires de l’Alliance 8.7 – est très clair : le monde ne sera pas en situation d’atteindre les Objectifs de développement durable tant que nous n’aurons pas considérablement intensifié nos efforts pour lutter contre ces deux fléaux. Les nouvelles estimations mondiales peuvent nous aider à élaborer et structurer des interventions visant à prévenir le travail forcé comme le travail des enfants. »

Andrew Forrest AO, Président et fondateur de la Walk Free Foundation, a déclaré : « Le fait que notre société compte encore chaque jour 40 millions de personnes est une honte pour nous tous.
Si nous prenons en compte les données de ces cinq dernières années pour lesquelles nous disposons de chiffres, 89 millions de personnes ont été soumises à diverses formes d’esclavage moderne pour une période allant de quelques jours à cinq années entière. Ceci est aussi lié à la discrimination et aux inégalités dans le monde actuel. A cela s’jaoute une tolérance choquante face à l’exploitation. Nous devons mettre fin à tout cela. Nous avons tous un rôle à jouer pour changer la situation actuelle – le monde des affaires, les gouvernements, la société civile, chacune et chacun d’entre nous. »

A propos des données

Les nouvelles estimations mondiales sont le fruit d’un effort collectif des membres de l’Alliance 8.7, le partenariat mondial visant à éradiquer le travail forcé, l’esclavage moderne, la traite des êtres humains et le travail des enfants, qui rassemble des partenaires clés représentant les gouvernements, les institutions de l’ONU, le secteur privé, les organisations d’employeurs et de travailleurs et la société civile afin d’atteindre la Cible 8.7 des Objectifs de développement durable.

Les données sont publiées dans deux rapports :

• Les estimations mondiales de l’esclavage moderne : travail forcé et mariage forcé , préparé conjointement par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Walk Free Foundation, en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Lire le résumé

• Les estimations mondiales sur le travail des enfants : résultats et tendances, 2012-2016 , préparé par l’Organisation internationale du Travail (OIT). Lire le résumé
Vous pouvez consulter les Estimations mondiales 2017 en ligne sur www.alliance87.org/2017ge

Notes aux rédacteurs

Esclavage moderne
On estime à 40 million environ le nombre de personnes pris au piège de l’esclavage moderne. Les femmes et les filles sont touchées de manière disproportionnée puisqu’elles sont 29 millions, soit 71 pour cent du total. Une victime de l’esclavage moderne sur quatre est un enfant, soit environ dix millions. 37 pour cent (soit 5,7 millions) des personnes forcées de se marier étaient des enfants.
Travail forcé

En 2016, à tout moment, quelque 25 millions de personnes étaient victimes du travail forcé. Parmi elles, 16 millions étaient victimes d’exploitation à des fins de travail forcé dans le secteur privé (travail domestique, construction et agriculture), environ 5 millions subissaient une exploitation sexuelle forcée et un peu plus de 4 millions de personnes (soit 16 pour cent du total) étaient victimes de travail forcé imposé par leur Etat.

Mariages forcés

En 2016, à tout moment, quelque 15,4 millions de personnes étaient victimes de mariage forcé.

Sur ce total, 6,5 millions de cas se sont produits dans les cinq dernières années (2012-2016) et les autres cas ont eu lieu avant cette période mais la situation n’a pas évolué. Plus d’un tiers de toutes les victimes de mariages forcés étaient des enfants au moment de leur mariage, et pratiquement toutes les victimes parmi les enfants étaient des filles.

Travail des enfants

JPEG - 125.8 ko

152 millions d’enfants – 64 millions de filles et 88 millions de garçons – sont victimes du travail des enfants, soit près d’un enfant sur dix dans le monde. Le plus grand nombre d’enfants âgés de 5 à 17 ans victimes du travail des enfants se trouve en Afrique (72,1 millions), suivi par l’Asie et le Pacifique (62 millions), les Amériques (10,7 millions), l’Europe et l’Asie centrale (5,5 millions) et les Etats arabes (1,2 million). Environ un tiers des enfants âgés de 5 à 14 ans qui subissent le travail des enfants se trouvent hors du système scolaire. Par ailleurs, 38 pour cent des enfants entre 5 et 14 and effectuant des travaux dangereux et près des deux-tiers de ceux âgés entre 15 et 17 ans, travaillent plus de 43 heures par semaine.

Contact presse
• Organisation internationale du Travail (OIT) : Département de la communication et de l’information publique, +4122/799-7912, newsroom@ilo.org

• Walk Free Foundation : Martina Ucnikova, responsable presse et communication, +61428/997-881, mucnikova@minderoo.com.au

• Organisation internationale des Migrations (OIM) : Leonard Doyle, responsable presse et communication, porte-parole, +4179/285-7123, ldoyle@iom.int
A propos de l’Alliance 8.7

L’Alliance 8.7 est un partenariat stratégique mondial formé en vue de réaliser la cible 8.7 des Objectifs de développement durable , qui demande au monde de « prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à l’esclavage moderne et à la traite des êtres humains, interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats et, d’ici 2025, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes ». L’Alliance 8.7 s’efforce de réaliser les objectifs de la cible 8.7 et des cibles 5.2, 16.2, 16.3 et 16.a qui lui sont liées en coordonnant les efforts mondiaux, régionaux et nationaux, et mettant l’accent sur l’accélération du calendrier, sur le partage des connaissances, la promotion de l’innovation et la mobilisation des ressources.

A propos de L’Organisation internationale du Travail

L’Organisation internationale du Travail (OIT) est l’agence des Nations Unies pour le monde du travail. Elle établit des normes internationales du travail, promeut les droits au travail et favorise la création d’emplois décents, l’amélioration de la protection sociale et le renforcement du dialogue sur les questions liées au travail. L’OIT est dotée d’une structure unique qui rassemble des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs. Elle a été fondée en 1919 et compte 187 Etats Membres.

A propos de la Walk Free Foundation

La Walk Free Foundation est une organisation internationale de défense des droits de l’homme fondée par Andrew et Nicola Forrest.

Elle reflète leur ambition de mettre fin à l’esclavage moderne à l’échelle mondiale. La Fondation donne aux pays les informations et les capacités dont ils ont besoin pour combattre l’esclavage sur leurs territoires. La Walk Free Foundation est engagée aux côtés des gouvernements (Indice mondial de l’esclavage), des entreprises (Bali Process Business Forum) et des grands courants religieux (Global Freedom Network).

L’Organisation internationale des Migrations

Fondée en 1951, l’OIM, l’agence des Nations-Unies pour les migrations, est la principale organisation intergouvernementale dans le domaine de la migration et travaille en étroite collaboration avec les partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non-gouvernementaux.

Avec 166 Etats membres, 8 autres Etats ayant le statut d’observateur et des bureaux dans plus de 100 pays, l’OIM est dédié à la promotion de la migration humaine et ordonnée pour le bénéfice de tous. Elle le fait en fournissant des services et des conseils aux gouvernements et aux migrants.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois