Algérie : A l’appel des syndicats autonomes, des milliers d’enseignants manifestent à travers le pays, rejoint par les étudiantEs

vendredi 15 mars 2019
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 3%

Source El Watan.com

Prolongement du 4e mandat de Bouteflika : Des milliers d’enseignants manifestent à travers le pays

Hocine Lamriben
14 mars 2019 à 10 h 25 min

Les manifestations contre le prolongement du 4e mandat du président Bouteflika se poursuivent en Algérie. Hier, les enseignants ont défilé à travers plusieurs wilayas du pays contre le prolongement sine die du 4e mandat de Bouteflika.

Les enseignants ont répondu à l’appel des syndicats autonomes de l’éducation nationale.

A Alger, des centaines d’enseignants rejoints par des étudiants se sont rassemblés à la Grande Poste, bâtiment emblématique du cœur de la capitale, et devant la direction de l’éducation à Alger-Centre, où un important dispositif policier a été déployé.

Des slogans anti-pouvoir et contre l’extension du 4e mandat de Bouteflika et le report des élections ont été scandés par les manifestants. La mobilisation des enseignants et des élèves, qui ont emboîté le pas aux étudiants, constitue une seconde indication du rejet en bloc des annonces du chef de l’Etat destinées à calmer la contestation.

Dans un communiqué rendu public mardi, les six syndicats de l’éducation nationale ont souligné que les annonces faites par le chef de l’Etat ne répondent pas aux aspirations des Algériens qui protestent dans les rues du pays depuis des semaines. Ils ont qualifié la démarche du Président de tentative de détournement du mouvement de contestation.

Pour une sortie de crise, l’Intersyndicale de l’éducation – qui regroupe six organisations syndicales, à savoir le Cnapeste, le Snapest, le Cela, l’Unpef, le Satef et le Snte – a plaidé pour une phase de transition avec de nouvelles figures adoubées par la population.

Après près d’un mois d’une mobilisation inédite de la population, le président Bouteflika, extrêmement diminué par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral survenu en avril 2013, a annoncé, lundi dernier, renoncer à briguer un 5e mandat et le report sine die de la présidentielle prévue le 18 avril.

Cette décision a pour conséquence de prolonger son mandat actuel jusqu’à une élection dont la date n’est pas fixée.

Cependant, son offre politique a été aussitôt rejetée et assimilée à une énième ruse des tenants du régime.

Depuis la dernière sortie de Bouteflika, la contestation populaire est entrée dans une nouvelle phase. Les revendications du mouvement citoyen portent moins sur l’étendue du mandat du Président mais se focalisent sur le départ des acteurs du pouvoir en place.


A lire également pour savoir plus les syndicats autonomes en algérie

Les syndicats autonomes : une véritable force du changement en Algérie

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2046

Manifestations anti-5e mandat-Algérie- : 13 syndicats autonomes soutiennent

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article4162

ALGÉRIE - Réunion de solidarité entre associations et syndicats autonomes sur les libertés d’association et syndicales en Algérie : un constat inquiétant

http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article2935


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031