Nouvelle démonstration de force des manifestants à Alger : « Dégagez tous ! »

vendredi 22 mars 2019
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 7%

Source : El Watan.com

Nouvelle démonstration de force des manifestants à Alger : « Dégagez tous ! »

Madjid Makedhi
22 mars 2019 à 15 h 43 min

La mobilisation pour le départ du système reste intacte.

En dépit du mauvais temps et des pluies qui s’abattent sur la capitale depuis, notamment ce matin, des centaines de milliers de manifestants ont battu le pavé, pour le 5ème vendredi de suite, dans la capitale, Alger.

Des jeunes et moins jeunes, des hommes et des femmes, avec ou sans parapluies, ont été au rendez-vous pour dire à nouveau : non aux propositions du pouvoir et non aux manœuvres de ses partis, le FLN et le RND qui avaient annoncé, dans la semaine, leur soutien au mouvement populaire.

« FLN dégage ! », scande une foule compacte de manifestant, en montant de la rue Hassiba Ben Bouali vers la place Audin et la Grande poste, où sont rassemblés, depuis le début de la matinée de nombreux protestataires, venus de tous les quartiers d’Alger et même de Kabylie.

Sous une pluie battante, la foule des manifestants qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Les principales rues de la capitale étaient bondées et un cortège serré remonte sur plusieurs kilomètres vers Alger centre.

Brandissant l’emblème national, le drapeau Amazighe et des pancartes reprenant l’essentiel des messages politiques, connus depuis le début du mouvement populaire, les manifestants invitent tous les représentants du régime « à déguerpir ».

« Dégagez tous ! », proclame une banderole dans le cortège. Au moment où nous mettons sous presse, des foules importantes arrivent aussi des quartiers de l’Est d’Alger.


Le peuple rejette les propositions de Bouteflika « Non c’est non ! »

Meziane Abane
22 mars 2019 à 0 h 24 min

Bouteflika est toujours président jusqu’à l’élection de son successeur. C’est dit et c’est confirmé.

Il ne quittera point El Mouradia ce 28 avril comme le stipule la Constitution.

Seul nouvel élément annoncé depuis sa déclaration du 11 mars dernier, « la conférence nationale sera tenue dans un avenir très proche », précise celui qui a rédigé le communiqué de la présidence. Ses membres auront pour mission de réformer le système et de modifier la Constitution. Sauf que le peuple parle d’autre chose. Les millions de manifestants des quatre coins du pays exigent « le départ de tout le système ».

Certes, il se pourrait que la marche d’aujourd’hui se tienne dans des conditions météorologiques un peu particulières. Il pleuvra probablement toute la journée.

Mais cela n’a pas l’air de décourager les algériens qui ont déjà inventé le nouveau slogan de la marche du dernier mot : « Yetnahaw Ga3 » (qu’ils partent tous), la fameuse phrase du jeune Algérois qui est intervenu spontanément dans un direct de la chaîne SkyNews le jour de l’annonce du retrait de Bouteflika et l’annulation de l’élection présidentielle sera scandé dans toute l’Algérie.

Les soutiens du pouvoir démissionnent les uns après les autres.

Tout le monde déclare rejoindre le mouvement populaire, y compris le patron du FCE et les partis de l’alliance présidentielle, dont le FLN et le RND. Mais cela n’a pas l’air d’intéresser les Algériens qui les appellent plutôt à descendre avec le peuple sur le terrain afin de manifester publiquement leur position du rejet du système auquel ils appartiennent. Les vidéos se multiplient sur les réseaux sociaux, notamment depuis hier.

Les internautes appellent au pacifisme afin de maintenir la cadence de la pression contre le pouvoir.

D’autres expliquent comment protéger les pancartes en cas de pluie. C’est le cas du chanteur Amazigh Kateb, qui dans un direct sur sa page Facebook a expliqué, entre autres, qu’il faut les protéger soit à l’aide de cellophane ou de scotch, mais pas que. Il a aussi adressé un message aux manifestants quant à la marche d’aujourd’hui et sur l’adhésion des partis au pouvoir et ceux de l’opposition au mouvement populaire.

« A partir de demain, nous n’avons plus de revendications. Nous n’avons que nos exigences », affirme-t-il. Et d’ajouter : « Ils doivent nous rendre la démocratie en tant que citoyens à travers des assemblées constituantes. Personne ne volera cette démarche qui est celle du peuple. Celui qui dit qu’il est avec le mouvement voulait dire qu’il n’y était pas. C’est trop facile de dire : je suis avec ! Il faut dire : je suis dedans ! Je ne crois pas à ces partis. Cette résistance est celle du peuple. Ne vous laissez pas abuser », insiste-t-il.


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois