PARIS : 1er mai 2019

dimanche 5 mai 2019
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 6%

PARIS

1er Mai : une manif jaune et triste


2 mai 2019 / Alexandre-Reza Kokabi et NnoMan (Reporterre)
« Le déploiement massif de policiers et le discours terrorisant du gouvernement n’ont pas dissuadé des foules importantes de manifester le 1e mai à Paris. Mais, noyées par les gaz lacrymogènes, elles n’ont pas pu exprimer leur colère. Et le mouvement climatique a brillé par son absence. »
« Les passants sont astreints à des contrôles rigoureux : leurs poches sont tâtées, leurs sacs à dos passés au crible et leurs papiers d’identité sont parfois exigés. Selon la Préfecture de police, près de 18.000 fouilles de la sorte ont été menées par les forces de l’ordre au cours de la journée. »
« À quelques mètres, sur la place d’Italie, les forces de l’ordre contiennent le cortège de manière à éviter toute dispersion des manifestants dans les rues environnantes. Parfois, elles chargent. »
https://reporterre.net/1er-Mai-une-manif-jaune-et-triste


Source : France Culture
Les illusions perdues du 1er Mai

La Journée internationale des travailleurs (et non pas la fête du travail, à la connotation très vichyssoise) ne fut pourtant pas toujours, dans le passé, un long fleuve tranquille.


Le gouvernement Macron, un gouvernement de frimeurs, de menteurs, de casseurs au service du MEDEF.


Pitié-Salpêtrière : les mensonges du pouvoir


Pendant une soirée et une matinée, plusieurs membres du gouvernement et la direction de l’AP-HP ont assuré que l’hôpital parisien avait été « attaqué » par des manifestants violents. Il n’en a rien été : quelques dizaines de personnes se sont réfugiées au pied des immeubles de l’établissement pour échapper aux lacrymogènes et aux charges policières, avec l’autorisation de sa directrice. Aucun manifestant n’a été menaçant, aucun n’a dégradé les locaux. En revanche, certains ont été frappés par des policiers.
Source Médiapart

Forces de l’ordre contre syndicats le 1er Mai : « Cela ne nous était jamais arrivé auparavant »

Source Médiapart

Le défilé du 1er Mai a été émaillé de charges des forces de l’ordre contre la tête du cortège intersyndical, pourtant sécurisée et encadrée par les services d’ordre des organisations. Un fait inédit selon les responsables de la manifestation.

Un pouvoir incendiaire

3 mai 2019 Par Edwy Plenel
La fable de l’attaque de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière par des manifestants lors du 1er Mai est le mensonge de trop d’un pouvoir qui nie la réalité de son impopularité. Sa dérive autoritaire le rend complice du pire : la ruine de toute éthique démocratique.
https://www.mediapart.fr/journal/france/030519/un-pouvoir-incendiaire?onglet=full


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois