Etats-Unis. United Electrical devient le premier syndicat industriel étatsunien à soutenir le Green New Deal et la grève mondiale pour le climat

samedi 7 septembre 2019
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 11%

Source : Presse-toi à gauche ! (Québec)

Etats-Unis. United Electrical devient le premier syndicat industriel étatsunien à soutenir le Green New Deal et la grève mondiale pour le climat

mardi 3 septembre 2019 / DE : Jake Johnson
Publié par Alencontre le 31 - août - 2019

Considérant le Green New Deal (voir la présentation de ce programme de Bernier Sanders sur ce site en date du 23 août 2019) comme « notre meilleur espoir de relever le défi du changement climatique tout en créant des millions de bons emplois syndicaux », le syndicat United Electrical, Radio, and Machine Workers of America (UE) – qui organise 35’000 membres – est devenu ce jeudi 29 août le premier syndicat industriel national à approuver cette proposition transformatrice et largement populaire.

Avec une résolution adoptée lors de la convention nationale de l’UE à Pittsburgh, en Pennsylvanie, les 35’000 membres du syndicat ont également approuvé les grèves pour le climat qui doivent avoir lieu le mois prochain.

« Comme la transformation de notre infrastructure manufacturière et de notre économie qui a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale – dit la résolution –, une transition juste et réussie vers une base industrielle et manufacturière durable exigera une injection massive de ressources fédérales et étatiques, une coordination entre le gouvernement, l’industrie et les travailleurs et une participation démocratique des travailleurs grâce à une syndicalisation généralisée. »

« Des millions de travailleurs/travailleuses pourraient être employés à renforcer notre infrastructure, à reconstruire nos réseaux ferroviaires et de transport en commun, à organiser la conversion vers les sources d’énergie renouvelables, à se protéger contre les effets de la hausse des températures, ainsi qu’à des initiatives dans bien d’autres domaines », poursuit le document.


Le soutien d’UE au Green New Deal fait suite à l’approbation de ce programme politique par le Service Employees International Union (SEIU) et l’Association of Flight Attendants (AFA) en juin 2019, ce qui a donné un élan à une proposition que les environnementalistes et les climatologues ont adoptée comme une étape nécessaire pour affronter la crise écologique.

Varshini Prakash, co-fondatrice et directrice exécutive du mouvement Sunrise dirigé par des jeunes, a souligné dans une allocution prononcée lors de la convention de l’UE que les luttes des travailleurs et des travailleuses sont profondément liées à la lutte pour la justice climatique.

« Le Green New Deal est une vision économique pour le 21e siècle », a déclaré Varshini Prakash. « Nous devons prendre nos distances avec 40 ans de contrôle de notre gouvernement par les firmes, avec la stagnation des salaires et l’inégalité croissante en matière de richesse. Nous nous dirigeons vers une vision économique pour ce pays qui est une vision courageuse et attentionnée. »

Quelques jours à peine avant que l’UE n’approuve le Green New Deal, le syndicat a également voté en faveur de la campagne présidentielle 2020 du sénateur Bernie Sanders (Indépendant, sénateur du Vermont) qui a dévoilé la semaine dernière un plan Green New Deal visant à créer 20 millions d’emplois bien rémunérés et à faire passer les Etats-Unis à 100% d’énergies renouvelables sur une décennie.

« Lorsque nous serons à la Maison-Blanche, a dit M. Sanders, nous lancerons la décennie du Green New Deal, une mobilisation de dix ans pour éviter une catastrophe climatique, au cours de laquelle le changement climatique, la justice et l’équité seront pris en compte dans pratiquement tous les domaines de la politique générale. » (Article publié sur le site Common Dreams en date du 30 août 2019 ; traduction rédaction A l’Encontre)


Commentaires

Navigation