Hommage aux RESISTANCES

lundi 22 février 2010
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 18%

Lettre de MISSAK MANOUCHIAN
Prison de Fresnes (Seine), 21 février 1944

Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée,

Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. On va être fusillés cet après-midi à 15 heures. Cela m’arrive comme un accident dans ma vie, je n’y crois pas, mais pourtant je sais que je ne te verrai plus jamais.

Que puis-je t’écrire ? Tout est confus en moi et bien clair en même temps.

Je m’étais engagé dans l’Armée de la Libération en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la Victoire et du but. Bonheur à ceux qui vont nous survivre et goûter la douceur de la Liberté et de la Paix de demain. Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. Au moment de mourir, je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit, chacun aura ce qu’il méritera comme châtiment et comme récompense. Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus longtemps. Bonheur ! à tous ! J’ai un regret profond de ne t’avoir pas rendue heureuse, j’aurais bien voulu avoir un enfant de toi, comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre, sans faute, et d’avoir un enfant pour mon honneur, et pour accomplir ma dernière volonté, marie-toi avec quelqu’un qui puisse te rendre heureuse. Tous mes biens et toutes mes affaires, je les lègue à toi à ta sœur, et pour mes neveux. Après la guerre, tu pourras faire valoir ton droit de pension de guerre en tant que ma femme, car je meurs en soldat régulier de l’armée française de la Libération.

Avec l’aide de mes amis qui voudront bien m’honorer, tu feras éditer mes poèmes et mes écrits qui valent d’être lus. Tu apporteras mes souvenirs, si possible, à mes parents en Arménie. Je mourrai avec 23 camarades tout à l’heure avec le courage et la sérénité d’un homme qui a la conscience bien tranquille, car personnellement, je n’ai fait de mal à personne et, si je l’ai fait, je l’ai fait sans haine. Aujourd’hui, il y a du soleil. C’est en regardant au soleil et à la belle nature que j’ai tant aimée que je dirai adieu à la vie et à vous tous, ma bien chère femme et mes bien chers amis. Je pardonne à tous ceux qui m’ont fait du mal ou qui ont voulu me faire du mal, sauf à celui qui nous a trahis pour racheter sa peau et à ceux qui nous ont vendus. Je t’embrasse bien bien fort, ainsi que ta sœur et tous les amis qui me connaissent de loin ou de près, je vous serre tous sur mon cœur. Adieu. Ton ami, ton camarade, ton mari.

MISSAK MANOUCHIAN

P.S. : J’ai quinze mille francs dans la valise de la rue de Plaisance. Si tu peux les prendre, rends mes dettes et donne le reste à Armène. M. M

Lettre de Hans Sholl
Munich, le 16 février 1943
Chère Rose !

Ta dernière lettre m’a attristé.
J’ai vu tes larmes briller à travers les mots en la lisant, et je ne puis les sécher.
Pourquoi écrire ainsi ?
Certes je vis dans un état de transition permanente, d’hier à aujourd’hui et demain, mais la beauté du passé demeure intacte et non moins belle. La lumière de l’été dernier se reflète encore dans le présent. Faut-il éteindre son rayonnement par les ombres de la mélancolie ?

Aujourd’hui, je dois être comme je suis. Je suis loin de toi, tant extérieurement qu’intérieurement, mais jamais détaché. Jamais mon respect de la pureté de ton cœur n’a été plus grand qu’il ne l’est aujourd’hui que la vie est devenue un perpétuel danger. Mais parce que le danger, c’est moi qu’il l’ai choisi, je dois me diriger vers la destination de mon choix librement et sans aucune attache. Je me suis égaré maintes fois, je le sais. Des gouffres béent et la nuit la plus noire enveloppe mon cœur en quête, mais je persévère envers et contre tout. Qu’ils est beau ce mot de Claudel : « La vie, c’est une grande aventure vers la lumière* ».
Affectueusement pensées,
Hans

*en français dans la lettre.
Extrait du livre « Hans et Sophie Scholl – Lettres et carnets. » ed Tallandier
Le 22 février il est exécuté avec sa sœur et son ami Christoph PROBST

Vidéos :
Hommage de Didier Daeninckx – MISSAK Manouchian


Didier Daeninckx - MISSAK
envoyé par Backstreetprod. - Regardez plus de courts métrages.
Vidéo sur Hommage aux étrangers dans la résistance française.


Les étrangers dans la résistance
envoyé par dictys. - L’info video en direct.

http://l-afficherouge-manouchian.hautetfort.com/videos/

Sur les allemands anti-nazis lire le livre d’Anne Sizaire « Les roses du mal - Résistants Allemands au nazisme » ed Aléas.

Sur le mouvement « La Rose Blanche »

Edition jeunesse, à partir du CM1 et CM2 et plus « Sophie Scholl la rose de la liberté » de Magali Wiéner ed Oskar Jeunesse.

Pour ados et plus « Mon amie, Sophie Scholl » ed Scripto - Gallimard


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234