Coronavirus : Mélenchon et Martinez en soutien des ex-salariés de l’usine Luxfer

vendredi 26 juin 2020
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 16%

Source : 20 minutes
Coronavirus : Mélenchon et Martinez en soutien des ex-salariés de l’usine Luxfer
SOCIAL L’usine du Puy-de-Dôme fabrique des bouteilles d’oxygène médical

Publié le 25/06/20 à 20h02 — Mis à jour le 25/06/20 à 20h08

Jean-Luc Mélenchon et Philippe Martinez ont rejoint ce jeudi plusieurs centaines de personnes devant le site de Luxfer à Gerzat (Puy-de-Dôme) pour soutenir les ex-salariés et réclamer la réouverture de cette usine qui fabrique des bouteilles à oxygène médical. Selon la préfecture, 350 personnes ont pris part dès 11h à ce rassemblement national à l’appel de la CFDT métallurgie et de la CGT, qui a compté de son côté plus de 1.000 participants réunis sous un soleil de plomb.

« Ce site est la matérialisation de ce que porte la CGT depuis des mois et qui est plus que jamais d’actualité. Le président veut relocaliser, il a là un site clé en main pour le faire ! », a déclaré à l’AFP le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez. La CGT a réclamé à plusieurs reprises la nationalisation de l’usine de Gerzat, fermée en juin 2019, qui fabriquait des bouteilles à oxygène dont la demande a explosé avec la crise du coronavirus.

« Ça ne coûte rien de nationaliser Luxfer »

« Les travailleurs de Luxfer sont prêts à reprendre leur poste de travail et à produire les bouteilles d’oxygène dont non seulement la France a besoin mais le monde ! », a lancé à la mi-journée le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, devant un parterre de salariés et de syndicalistes venus plus largement protester contre la désindustrialisation du territoire.

« Ça ne coûte rien de nationaliser Luxfer mais ça rapporte beaucoup à la France ! », a ajouté Jean-Luc Mélenchon, qui avait apporté dans la matinée son soutien à Marianne Maximi, la candidate LFI aux élections municipales de Clermont-Ferrand.
« La suppression de ce site, c’est condamner l’Europe à dépendre des Turcs et des Américains. Si vous voulez vraiment cette relocalisation et cette souveraineté industrielle, commencez par sauver cette production ! », a aussi déclaré devant quelques journalistes l’eurodéputé Raphaël Glucksmann (PS-Place publique), présent aux côtés de la députée PS, Christine Pires-Beaune, qui a également réclamé la nationalisation avec plusieurs parlementaires socialistes.

Le maire de Clermont prêt à racheter le terrain

Le maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi (PS) s’est dit prêt, en tant que président de la Métropole, à racheter le terrain de l’usine pour 15 millions d’euros « si cela peut permettre le sauvetage », alors que le site nécessite d’importants travaux de dépollution. Une nouvelle séance de discussions entre le gouvernement et la direction de Luxfer était prévue ce jeudi.

Basé à Nottingham, en Angleterre, Luxfer avait annoncé fin novembre 2018 la fermeture définitive de l’usine auvergnate, la seule qu’il possédait en France, rachetée en 2001 à une filiale de Pechiney-Rhenalu.
Sur les 136 salariés de l’usine 15 % seulement auraient retrouvé un emploi selon la CGT.


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234