Chez Renault au Brésil : licenciements annulés par la justice après une grève totale de quinze jours

mercredi 19 août 2020
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 7%

Source : npa

Chez Renault au Brésil : licenciements annulés par la justice après une grève totale de quinze jours

Mercredi 5 août, le Tribunal du travail de la 9ème région a donné raison au Syndicat des métallurgistes de Curitiba (SMC) et a ordonné l’annulation des 747 licenciements annoncés par Renault le 21 juillet dans l’usine São José dos Pinhais à Curitiba dans l’état du Parana au Brésil. Renault est de plus condamné à une amende quotidienne de 100000 reales, c’est à dire 16 000 euros s’il n’annule pas les licenciements.

Dans sa décision, le Tribunal constate également que Renault n’a pas tenu ses engagements tenus auprès du ministère du travail et selon lesquels il ne procéderait à des licenciements sans négociation préalable avec les syndicats. Le cas de Renault est aggravé par les subventions publiques reçues par Renault au Brésil en contrepartie d’une garantie de l’emploi. Sans parler du scandale que constitue le licenciement des 797 travailleurs en pleine épidémie de coronavirus certains des licenciés étant atteints par la maladie.

La décision du tribunal sera communiquée à l’assemblée des travailleurs de l’usine ce jeudi 6 août à 14 heures – heure du Brésil. L’assemblée devrait décider de la suppression de la grève.

Honte à Renault qui licencie au Brésil en pleine épidémie de coronavirus ! Son plan annoncé au mois de mai vise la suppression de 4 600 emplois en France et de 15 000 dans le monde. C’est pourquoi une victoire obtenue au Brésil serait un formidable encouragement pour nous toutes et tous.
Informations à suivre.


Commentaires

Agenda

 

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois