Militant pour la paix, Mer Khamis a été assassiné à Jénine mardi 5 avril 2011. Un acteur israélien et militant pour la paix.

mardi 12 avril 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 31%

Militant pour la paix, Mer Khamis a été assassiné à Jénine


mardi 5 avril 2011 - Conal Urqhart - The Guardian

Un acteur israélien et militant pour la paix, qui a mené un projet théâtre dans un camp de réfugiés palestiniens, a été abattu par des hommes masqués, à quelques mètres du théâtre qu’il a fondé.

Juliano Mer Khamis, âgé de 52 ans, avait reçu des menaces à cause de ses activités à Jénine au nord de la Cisjordanie, mais il avait continué à partager son temps entre Jénine et Haïfa au nord d’Israël. Selon des témoins, il a été abattu de cinq balles.

Mer Khamis est apparu dans un certain nombre de films israéliens après un premier rôle au cinéma dans la production du roman de John Le Carre The Little Drummer Girl en 1984, racontant la chasse du Mossad contre un artificier de l’OLP.

Il était né d’une mère juive et d’un père arabe et chrétien. Sa mère, Arna, était renommée pour la création d’une troupe de théâtre à Jénine pendant la première Intifada qui avait commencé en 1987. Mer Khamis a réalisé le film Les enfants d’Arna, qui célébrait le travail de sa mère ; travail qu’il a poursuivi après la mort de celle-ci en 1994. Son épouse, Jenny, de nationalité finlandaise, est enceinte de jumeaux. Elle a appris la mort de Mer par la radio israélienne.


Palestine,les enfants d’Arna Juliano 1/6 par abell95

Le corps de Mer Khamis a été transporté à un checkpoint israélien, d’où il a été emmené à Tel Aviv pour un examen post-mortem.

Bien que son action ait été largement appréciée par les Palestiniens, le fait de rassembler des jeunes hommes et des jeunes femmes avait mis en colère des Musulmans conservateurs à Jénine. En plus des menaces reçues, des bombes incendiaires ont été lancées sur le théâtre. Toutefois, le projet a été soutenu par des militants locaux. Zakaria Zubeidi, un chef de file des Brigades des martyrs d’al Aqsa, avait fréquenté le théâtre alors qu’il était enfant.

Kadura Musa, gouverneur de Jénine, a déclaré : « Il était un citoyen palestinien d’origine israélienne. Un acteur et un artiste mais surtout un être véritable être humain. Nous ne savons pas pourquoi cela s’est produit, mais tous les gens du camp condamnent la mort de celui qui était notre fils et dont la mère a également fait beaucoup pour les gens de Jénine. »

Alaa Eddin Saadi qui vit à côté du théâtre a déclaré que Mer Khamis a été abattu alors qu’il était dans sa voiture, transportant aussi son fils âgé d’un an ainsi que la nourrice, qui a été blessée à la main. « Je ne pense pas qu’il a été tué parce qu’il était juif. Certaines personnes étaient en colère contre les idées libérales dont il faisait la promotion dans son théâtre, mais pour moi c’était quelqu’un de très sympathique qui a travaillé dur pour les gens d’ici. »

4 avril 2011 -


Monde - le 5 Avril 2011

Le directeur du "Théâtre de la Liberté" assassiné à Jénine

Juliano Mer-Khamis, le directeur israélo-palestinien du Théâtre de la Liberté à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, a été abattu lundi après-midi par des hommes armés dans le camp de réfugiés de la ville.
> Un groupe de tireurs non identifiés a ouvert le feu dans l’après-midi sur la voiture de Juliano Mer-Khamis, réalisateur et militant pour la paix, qui se revendiquait à la fois "juif et palestinien", le touchant de cinq balles, a précisé le chef de la police de Jénine, Mohammad Tayim. Selon des témoins, il a été assassiné par deux tireurs masqués. "Il a été abattu par un tireur masqué qui a tiré cinq balles par la fenêtre de sa voiture", a déclaré de son côté le gouverneur de Jénine, Qaddoura Moussa, ajoutant qu’une femme de Bethléem avait également été blessée à la main par les tirs.
Nous n’avons encore arrêté personne mais nous avons formé une commission de l’ensemble des services de sécurité palestiniens pour enquêter sur son meurtre et nous espérons des résultats dans les heures qui viennent", a-t-il ajouté, indiquant qu’a sa connaissance le comédien n’avait "pas reçu de menaces".

La victime dirigeait le théâtre de la Liberté, fondé dans le camp de réfugiés de Jénine par sa mère, Arna Mer (1930-1995), militante pour les droits des Palestiniens, tout comme son fils, et mariée à Saliba Khamis, un Arabe Israélien, dirigeant du Parti communiste israélien. A l’origine, le "Théâtre des pierres" avait été lancé durant la première Intifada (1987-1993). Pour Arna Mer, ardente militante de la paix, il s’agissait de créer un espace préservé où les enfants échapperaient à la violence du conflit et de l’occupation. Détruit en 2002 lors d’une opération de l’armée israélienne contre les groupes armés palestiniens, l’établissement a revu le jour en 2006 sous le nom de "Théâtre de la Liberté" grâce à Juliano Mer-Khamis, réalisateur du documentaire Les enfants d’Arna, avec le soutien de Zakaria Zoubeïdi, chef local du groupe armé palestinien des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, qui a participé aux combats à l’époque. Zakaria Zoubeïdi a déclaré à la chaîne 10 israélienne que "tout le monde l’aimait dans le camp" de réfugiés.

Mais le théâtre ne faisait pas l’unanimité à Jénine et a été notamment visé par des tentatives d’incendie, Juliano Mer-Khamis ayant lui-même affirmé avoir été par le passé la cible de menaces. La dernière production du théâtre était une représentation d’Alice au pays des merveilles.

A Ramallah, une cinquantaine d’artistes se sont rassemblés lundi soir sur la place centrale d’Al-Manara pour dénoncer cet assassinat et rendre hommage à la victime, dont la mort est

"une perte pour la Palestine"


Avec une petite larme sur les joues

En tant que Président de la Ligue du Théâtre Palestinien,

En tant que Fondateur et Directeur de Centre Culturel et de Formation théâtrale Alrowwad

En tant qu’artiste, et en tant qu’un homme

En tant que Palestinien

Je me retiens de souffler ma colère et ma rage

Après l’assassinat d’un artiste de courage

Lorsque le vent souffle, on tourne la tête

Et on entend un petit bruit

Des lâches que trottent sur le trottoir

Pour cracher leur haine et la boire

Que ces petits minuscules ne savent point

Qu’on n’efface pas la culture en tuant l’homme

Nous sommes les créateurs de miracles

Les cris de la rue et des gens misérables

Nous tenons le feu dans nos mains

Et lorsque nous la libérerons

Il fleurit en épiages de blé, et en rossignols

Et il devient des Handhalas qui fleurissent la terre

Avec le rouge des anémones

Une pensée ne meurt pas

Car la Liberté a déjà occupé les cœurs

En on entend les marches et les pas

De nouveaux acteurs soulèvent la terre

Les planches sont illuminées

Les clowns vous font rire

Et le spectacle continue

Avec une petite larme sur les joues [1]

Abdelfattah Abusrour
General Director Alrowwad Cultural and Theatre Center for Children President of the Palestinian Theatre League [2]


Assassinat de Juliano Mer-Khamis

Directeur du Freedom Theatre

Comme dirait celui que nous tous connaissons : "La révolution doit continuer".

Le penseur, le pilote, le combattant a été tué, ce lundi 4 avril 2011 à 16 heures, à l’entrée du Théâtre de la Liberté, dans le camp de réfugiés de Jénine. Une main traitre a tiré et tué Juliano Mer-Khamis qui conduisait la voiture dans laquelle se trouvaient son bébé et la baby-sitter.

Juliano, blessé à la tête, est mort en l’espace de quelques minutes. L’une des balles a blessé la baby-sitter au bras.

Juliano Mer-Khamis, acteur, directeur, cinéaste et homme de culture, fils d’Arna Mer et de Salibah Khamis, fut en 2006 l’un des fondateurs du Théâtre de la Liberté dans le camp de réfugiés de Jénine. Il investit toutes ses forces dans le combat contre l’occupation en utilisant l’art comme moyen de changement social.

Les habitants du camp sont révulsés par l’acte lâche qui vient d’être commis. L’Autorité Palestinienne a contacté l’équipe animatrice du Théâtre et enquête sur le crime.

Micaela Miranda The Freedom Theatre
School St, Jenin Refugee Camp
Occupied Territories of The West Bank, Palestine


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123