Hongrie : des brèves pour s’informer et comprendre

dimanche 27 novembre 2016
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 31%

Source Hulala

Budapest recrute trois mille chasseurs frontaliers

25 novembre 2016 par La Rédaction

« La lutte contre l’immigration extra-européenne reste tout en haut de l’agenda politique du gouvernement hongrois. Le recrutement de trois mille gardes-frontières a débuté en septembre et les formations au 1er novembre.
Nouveau rouage du dispositif de protection des frontières, les « Határvadász » (chasseurs frontaliers) sont une sorte de patrouille civile placée sous l’autorité de la police nationale et sensée renforcer l’arsenal déployé le long de la clôture serbo-hongroise.
Moitié gadget, moitié instrument politique, ce contingent visant les jeunes et les personnes en reconversion professionnelle suscite débat et scepticisme… Formés en un semestre, « ce ne seront pas des moitié de policiers« , affirme Károly Papp, chef de la police nationale.
Par ailleurs, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a annoncé, le 21 novembre, le renforcement du dispositif de protection de la frontière méridionale avec la construction d’une seconde « clôture intelligente » sur sa section avec la Serbie. Elle sera dotée de capteurs de chaleur et de caméras nocturnes. »…


La Hongrie aura le plus faible impôt sur les sociétés en Europe

19 novembre 2016 par La Rédaction

« Le Premier ministre Viktor Orbán a annoncé jeudi, lors d’une conférence sur le numérique, que les taux d’imposition des sociétés seront réduits à 9 % pour toutes les entreprises à compter du 1er janvier.
Les taux d’imposition actuels sont de 19 % pour les entreprises qui génèrent plus de 500 millions de forint de chiffre d’Affaires annuel et de 10 % pour toutes les autres.
Ce taux de 9 % sera le plus faible dans l’Union européenne où la moyenne est de 25 %. A l’heure actuelle la Bulgarie a un impôt sur les sociétés à 10 % et l’Irlande a 12,5 %. La Britannique Theresa May envisage aussi de descendre à 10 %. En France, il est officiellement de 33 % mais ce chiffre ne prend pas en compte diverses exemptions. »…


Le meilleur de la musique de l’Europe de l’Est à Budapest

15 novembre 2016 par La Rédaction
BUSH, c’est un nouveau festival qui vient de voir le jour et qui se déroulera de jeudi 16 à samedi 19 novembre dans la capitale de la Hongrie. Des musiciens venus de toute l’Europe centrale et orientale y seront !
En fait, il s’agit d’un « showcase festival », où les professionnels de la scène musicale viennent faire leurs emplettes lors de conférences et de concerts : les programmateurs, les clubs, les maisons de disque….
Mais pour le public, c’est l’occasion de découvrir des groupes triés sur le volet, une sélection des groupes les plus prometteurs de toute la région, de la Baltique aux Balkans.
Les concerts publics seront mercredi, jeudi et vendredi soir dans quatre clubs connus de Budapest : A38, Gozsdu Manó Klub (GMK), Gödör et Kuplung.
Il y aura au total 25 groupes issus de 13 pays ! Côté hongrois, notons les biens connus Volkova Sisters et Fran Palermo. Golan et Otherside feront le voyage depuis la Roumanie, Jimmy Pé de Slovaquie, Mayen et Ghost of you de République tchèque, Koala Voice de Slovénie, etc.


La Hongrie soutient l’Iran sur l’accord nucléaire

14 novembre 2016 par La Rédaction

« La diplomatie hongroise développe depuis longtemps son art du pied de nez. Alors que le Premier ministre Viktor Orbán se félicitait avec enthousiasme de l’accession de Donald Trump à la Maison Blanche, le président du parlement hongrois, László Kövér, s’envolait lui pour une visite diplomatique en Iran. »…
… « Cette visite fait suite à celle de Viktor Orbán et d’une importante délégation composée d’une centaine de représentants économiques, à Téhéran en décembre 2015.

Le parti Jobbik *qui entretient des relations étroites avec les autorités iraniennes est à l’initiative depuis plusieurs année dans le renforcement des relations irano-magyares. C’est son député Márton Gyöngyösi qui a conduit la délégation.

Tiszavasavári, la « capitale du Jobbik », est même jumelée à la ville iranienne Ardabil.

En fait, les véritables secousses ne sont pas venues d’Iran, mais de Nouvelle-Zélande où le président hongrois, János Áder, était de son côté en visite diplomatique. Aucune personne de la délégation hongroise n’a été blessée par le tremblement de terre qui a frappé l’île. »


Politique et société
La Hongrie « illibérale » soutient le traité de libre-échange CETA
27 octobre 2016 par La Rédaction
La signature de l’accord économique et commercial global (Comprehensive Economic and Trade Agreement, CETA) entre l’Union européenne et le Canada est dans l’intérêt de la Hongrie, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, depuis le Canada où il se trouve justement en visite officielle.
« Il serait dans l’intérêt clair de la Hongrie, de son économie et des entreprises hongroises que l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada soit signé le plus rapidement possible, compte tenu du fait que […] les entreprises européennes, y compris hongroises, connaissent un désavantage concurrentiel sur le marché canadien par rapport aux entreprises américaines et mexicaines », a déclaré le ministre à l’agence de presse hongroise MTI.

Dans une interview à la chaîne canadienne CBC mardi, le ministre s’est dit contrarié par la position de la région de Wallonie, laquelle continue de s’opposer à la signature du traité prévue ce jeudi à Bruxelles. Péter Szijjártó a estimé que « de longues consultations ont supprimé les préoccupations et les doutes » et déclaré que Budapest considérait comme acquis la signature de l’accord.

Il a longtemps été compliqué de savoir quelle était la position officielle de la Hongrie concernant cet accord de libre-échange CETA. Mais le gouvernement hongrois qui se fait le chantre de la souveraineté nationale face à la mondialisation, d’ordinaire si prompt à fustiger le poids des entreprises multinationales et parfois méfiant face au lien transatlantique, a fait ses calculs commerciaux. Et ils sont positifs.
Parmi d’autres décisions concernant le commerce bilatéral entre la Hongrie et le Canada, il a été confirmé au cours de cette visite diplomatique que la compagnie Air Canada allait opérer à partir de l’année prochaine cinq vols par semaine entre Budapest et Toronto.


TTIP, CETA, TiSA : les députés hongrois veulent avoir leur mot à dire

13 juin 2016 par La Rédaction
Dans la mesure où le CETA, le TTIP et le TiSA font peser de lourds risques en matière de déstructuration de secteurs économiques entiers, mais aussi de nivellement vers le bas des règles de concurrence, les parlementaires hongrois ont ainsi demandé le reclassement de ces traités commerciaux en traités dits « mixtes ». Cette mesure technique contraindrait alors les accords »…
négociés par la Commission européenne à obtenir la ratification de tous les États membres avant leur adoption définitive."

initiative contre l’accord de libre-échange CETA ...à Budapest devant le parlement

* « On vaulx mieux que ça »Comme Jean-Marie Le Pen


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123