Le terrain situé à Saint-Fons boulevard Sampaix a été évacué par la police à la demande du Préfet le 05 mars 2014. Le problème n’est que déplacé, et ne règle rien sur le fond bien au contraire.

dimanche 9 mars 2014
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 43%

Source : LDH
Communiqué du 08 mars 2014

Le terrain situé à Saint-Fons boulevard Sampaix a été évacué par la police à la demande du Préfet le 05 mars 2014.

Ceci à fait suite à des évacuations fictives, déplacement de la population d’un terrain à l’autre, et aux multiples interventions de la police, ces dernières semaines, consistant à des contrôles d’identités.

Le but de ces manœuvres était de faire peur aux familles pour les amener à partir en Roumanie ( avec un retour certain dans les semaines qui suivent ) ou sur un autre terrain du Grand Lyon.

Nous avions demandé au Préfet à ce que les familles des enfants scolarisés soient relogées à proximité de leurs écoles pour qu’ils ne perdent pas le bénéfice des acquis dus au dévouement des directeurs et du personnel d’écoles, sans oublier le travail effectué par les associations locales.

Le jour de l‘expulsion ne furent relogés par la Préfecture que les familles ayant un enfant de moins de trois ans.

Hébergement des familles à l’hôtel avec tous les inconvénients que cela comporte pour elles et le cout de l’opération. Cet argent, jeté à la rue, aurait pu être utilisé à des solutions plus pérennes.

Aucune des familles, ayant des enfants scolarisés, ne put bénéficier de mesure de relogement.

Ces familles avaient pourtant le désir de trouver leur place dans notre société comme le prouve leur attachement à l’école.

Certaines familles purent être relogées grâce au Vicaire épiscopal, présent sur les lieux avec son équipe, dans des paroisses de l’agglomération lyonnaise. Mais ce relogement reste là aussi temporaire.

Les autres familles parties avant la date fatidique ou le jour même se retrouvent en grande partie sur le terrain Gerland / Surville.

On a évacué ces lieux en déplaçant le problème, sans le résoudre ou en le confiant aux bénévoles désolés, excédés, fatigués de devoir agir à la place du Grand Lyon, toujours inexistant sur ce sujet, comme le sont le gouvernement et l’Europe.

Cette expulsion était certes plus que nécessaire, les familles vivaient dans des conditions innommables, indignes avec tous les risques réels du fait de la promiscuité ( incendie ), du manque d’hygiène, de l’insalubrité des lieux grandissant de jour en jour, de l’insécurité ( mafieux ).

La municipalité de Saint-Fons n’avait pas le choix, face à sa demande d’expulsion, la Préfecture se devait de trouver d’autres lieux d’habitations correspondant à ce que l’on peut attendre du respect de l’autre.

Le terrain de Gerland / Surville devient la réplique de celui de Saint-Fons.

Le problème n’est que déplacé, les autorités ont joué leur rôle, à quand la prochaine expulsion qui ne réglera rien sur le fond ?

Jacques DUMORTIER
Président

Section Saint-Fons / Feyzin / Vénissieux
1 rue Paul Langevin 69190 Saint-Fons


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123