Internationale des Travailleurs du bâtiment et du bois, appelle à mettre fin à l’exploitation des ouvriers du bâtiment dans les travaux de préparation des grands évènements sportifs ... plus un communiqué de la CGT

mercredi 11 juin 2014
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 20%

Source : IBB Internationale des Travailleurs du bâtiment et du bois

10 juin 2014

L’IBB appelle à mettre fin à l’exploitation des ouvriers du bâtiment dans les travaux de préparation des grands évènements sportifs

« Le coût tragique en vies humaines et l’impunité de l’exploitation des travailleurs à l’occasion des grandes compétitions sportives doivent cesser immédiatement. » a déclaré Ambet Yuson à l’occasion du rassemblement organisé par l’IBB ce matin à proximité de la Chaise Cassée, devant le bâtiment des Nations Unies à Genève.

Près de 80 personnes, parmi lesquelles des représentants d’IndustriALL et de l’UITA, deux fédérations syndicales basées à Genève, étaient réunies pour dénoncer l’exploitation généralisée et systématique des ouvriers du bâtiment à l’occasion des évènements sportifs planétaires.

Des casques rouges d’ouvriers du bâtiment témoignaient de la tragédie vécue par ces ouvriers dans l’organisation des dernières compétitions.

Dans l’après-midi, la manifestation organisée par l’IBB et la CSI aux Nations Unies a suscité l’intérêt des délégués présents dans le cadre de la CIT.

Il s’agissait de mettre en valeur le travail réalisé par les syndicats en matière de syndicalisation et de campagnes en faveur du travail décent, des droits des travailleurs et des droits humains.

Parmi les intervenants, Sharon Burrow, Secrétaire générale de la CSI, a déclaré : « C’est l’investissement qui prime, et c’est là la triste réalité dans cette affaire. Et c’est au Qatar que la situation est la plus dramatique. » Pour les travailleurs migrants qui représentent une part importante de la main-d’œuvre employée sur les chantiers de la Coupe du monde 2022 au Qatar, les conditions sont encore pires et ils sont souvent exploités et victimes de travail forcé. On s’attend à des milliers de morts.

François Crépeau, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains des migrants, a fait savoir qu’un rapport serait présenté au Conseil des droits de l’homme la semaine prochaine, avant de préciser : « C’est aux pays d’origine qu’il incombe de former les travailleurs migrants, afin d’améliorer leurs compétences et leur capacité à se défendre. »

Raimundo Novato Gomes, de SINTEPAV-CE au Brésil, affilié à l’IBB, a mis en avant les projets conduits dans son pays à l’occasion de la Coupe du monde 2014 : « 12 stades ont été édifiés pour la compétition, 45 projets urbains ont été menés, 30 aéroports et 6 ports ont été construits. À travers ces investissements, c’est tout un héritage qui est légué pour l’avenir de la société brésilienne. »

Raimundo Novato Gomes a du reste indiqué que les 26 grèves avaient favorisé une augmentation des salaires des ouvriers ainsi qu’une amélioration de leurs conditions de santé et de sécurité. À une semaine du coup d’envoi de la compétition, 9 travailleurs sont décédés au Brésil.

|Vasyl Andreyev, Président du syndicat des travailleurs du bâtiment d’Ukraine, a souligné : « Les syndicats doivent s’impliquer et coopérer pour amener la FIFA et l’UEFA à assumer leur responsabilité. Elles doivent placer l’humain avant les profits. » Vingt travailleurs sont morts dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Europe 2012.
|

Gabriel Mocho Rodriguez, de l’ITF : « Aujourd’hui, l’ITF et la CSI ont déposé une plainte contre le Qatar devant l’OIT. Le pays est accusé d’autoriser sa compagnie aérienne nationale Qatar Airways à opérer en violation de la Convention de l’OIT (n° 111) concernant la discrimination en matière d’emploi et de profession.

En effet, les membres d’équipage féminins sont victimes de discrimination basée sur le sexe, dès lors que leur contrat de travail leur interdit, par exemple, de se marier pendant leurs 5 premières années de service, et autorise l’employeur à mettre fin au contrat à compter de la date de notification (obligatoire) de la grossesse.

http://www.bwint.org/default.asp?Index=5582&Language=FR


Source : CGT

Brésil Carton rouge pour la mise en œuvre de la Coupe du Monde de Football

mardi 10 juin 2014

Alors que le 12 juin sera donné le coup d’envoi de la coupe du monde de football, les incidents se multiplient en marge de la construction des stades. La centrale unitaire des travailleurs du Brésil (CUT) a réussi, contrairement à ce qui se passe au Qatar, à intervenir en amont des réalisations des stades pour préserver la qualité de l’emploi et des conditions de travail. Néanmoins, nombre d’habitants de favelas ont été expulsés, sans pour autant que leurs revendications en matière de relogement ou de conditions de vie ne soient satisfaites.

Fortement impliquée dans la lutte pour un logement décent, la CGT ne peut que s’indigner qu’un grand pays démocratique ait ainsi pu laisser faire le comité d’organisation sans se préoccuper de la situation sociale. La CGT s’élève également contre la déclaration de Michel Platini dans laquelle il disait des Brésiliens : "Qu’ils attendent un peu avant de faire des éclats sociaux", faisant ainsi tomber le vernis de probité dont il s’était paré, contrairement à Pelé, autre gloire du football, qui dit comprendre et soutenir les manifestations lorsqu’elles sont pacifistes ! Mais la seule réponse de l’Etat a été, et demeure, la répression policière et militaire. Expulser les plus pauvres et créer une zone d’exclusion de dix kilomètres des enceintes sportives pour les Brésiliens aux revenus insuffisants (selon Platini), autant de projets tout-à-fait inacceptables !

La CGT refuse qu’au nom des grandes manifestations sportives, il soit pratiqué quelque exclusion sociale que ce soit et que les citoyens soient méprisés au profit de l’argent roi, fusse dans un sport aussi populaire que le football.

Les événements sportifs sont la plupart du temps très populaires et devraient donc être à l’avant-garde du progrès social, alors qu’ils sont devenus la vitrine du libéralisme. La FIFA, comme donneur d’ordre, doit respecter les normes de l’Organisation Internationale du Travail.
Pour la CGT, ceci pose la question des grandes manifestations sportives internationales, laissées entre les seules mains d’intérêts financiers portés par les instances sportives internationales.

De cela la CGT ne saurait se satisfaire

Montreuil, le 4 juin 2014


Commentaires

Agenda

 

2020

>>

 

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112